Et si le confinement avait du bon ? Les 8 points positifs de rester chez soi

Je n'aurais jamais cru dire ça, mais "merci le confinement". Si rester chez moi, sans sortir ni recevoir personne me faisait paniquer, j'ai changé d'avis. Profiter de mon intérieur, prendre des nouvelles de mon arrière-grande tante, me mettre à la pâtisserie... il y en a des choses à faire quand on ne passe pas son temps à se morfondre ! Et si le confinement avait du bon ? Découvrez 8 côtés positifs !

Sommaire :

« Souriez sans raison. La raison va suivre. » -  Les beaux proverbes

8 bons côtés que l'on peut attribuer au confinement

Il est nécessaire de mettre en lumière des points positifs pour éviter la dépression à cause de la Covid-19 !

1. J'ai du temps pour moi

Et peu importe comment je l'utilise, tant que je me fais plaisir. Pratiquer ma passion, dévorer une pile de livre, venir à bout de cette liste de séries, transformer ma salle de bain en institut d'esthéticienne, le confinement m'apprend  à combler l'ennui et surtout à écouter mes envies.

2. Je resserre les liens avec mes proches

Entre le boulot, les transports, les courses, l'entretien de la maison, l'élaboration des repas... et la fatigue que cet enchaînement provoque, je ne trouvais pas le temps (et parfois la motivation, je l'avoue) de prendre des nouvelles de mes proches. Chaque confinement est une bénédiction pour mes relations : je téléphone plus régulièrement à mes grands-parents, parents, amis éloignés géographiquement. Une habitude que je dois prendre lorsque la vie se réactive. 

3. J'en sortirais complètement reposée

Moi qui me plaignait d'enchaîner des journées fatigantes et des nuits bien trop courtes, je n'ai plus d'excuse pendant le confinement. Je peux me coucher plus tôt, l'heure que je passais dans les transports, je la passe dans mon lit, et si ce n'est toujours pas assez, je découvre les bienfaits de la sieste. Objectif zéro cerne à la sortie de ce confinement !

4. Mon intérieur n'a jamais été aussi beau

Rangement, décoration DIY, tri dans mon dressing ou dans ma pharmacie, réaménagement, relooking d'anciens meubles : il est temps de m'y mettre. Puisque je suis amenée à y passer du temps, mon intérieur doit être beau et agréable. Encore une fois, le manque de temps n'est plus une excuse.

5. Je remarque qui tient réellement à moi

"Loin des yeux, loin du cœur" : un proverbe révélateur par les temps qui courent. C'est moi qui choisit les personnes que je veux réellement garder dans ma vie, celles qui répondent à mes appels et qui prennent de mes nouvelles. Loin du monde, j'ai assez de recul pour me débarrasser des relations toxiques, ou des personnes que je n'affectionne pas vraiment.

6. Je ne manque de projets pour la suite

Rester enfermée chez soi est le meilleur moyen de savoir quoi faire en sortant. Séjour à l'étranger, road-trip, j'ai le temps de me renseigner pour organiser le voyage de mes rêves. Ou juste de prévoir la tournée des restaurants et des bars de ma ville quand tout sera ré-ouvert ! 

7. Je suis une "héroïne"

Car je l'aurais compris, en restant chez moi, j'évite de contracter le virus et de le diffuser. J'évite également de fatiguer les soignants qui sont déjà bien occupés. En attendant que le vaccin soit de plus en plus démocratisé, je protège les autres, surtout les plus fragiles, en restant chez moi

8. Les choses simples de la vie ont l'air géniales

Je n'ai jamais pris autant de plaisir à sortir faire les courses ! Et je ne parle pas de tout ce que je peux faire chez moi. Le confinement a transformé la cuisine en activité agréable, je me suis même mise au batch cooking, les jeux de société en un passe-temps des plus amusants ... Le confinement nous permet de profiter de l'instant présent, et des petits bonheurs de la vie.

L’avis de la rédaction - Le droit d'être négatif aussi

La situation s'étire depuis un an, ce qui fait qu'il n'est pas facile de tenir le coup. Alors ne culpabilisez pas de râler et de vous plaindre en ces temps compliqués ! Cela permet d'évacuer les souffrances et de de partager avec vos proches vos frustrations. Attention néanmoins à ce que ça ne devienne pas trop toxique et que ça n'attire pas encore plus le négatif sur vous. Si vous avez des difficultés réelles et des angoisses par rapport à cette situation sanitaire qui n'en finit plus, tournez-vous vers un professionnel. Se faire aider est essentiel pour garder sa santé mentale et tenir le coup, n'hésitez pas à vous orienter vers l'un de nos thérapeutes : 

Contacter un thérapeute

Mais aussi : 

Article proposé par
Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Les commentaires

Nos derniers articles spécial confinement

7 astuces pour télétravailler avec un bébé

Le télétravail avec un bébé, c'est un véritable jeu d’équilibriste qui consiste à fai...

Lire

Confinement, télétravail, enfants... c'est reparti ! Et si cette fois c'était moins pire ?

Alors ça y est on recommence ! Depuis le 11 mai 2020, nous sommes nombreux, parents, ...

Lire

Télétravail à 2 : 6 conseils pour que ça se passe bien

Et c'est reparti pour un 3ème confinement ! Ma vie n'est plus la seule chose que je p...

Lire

Comment on aborde l'acte 3 du confinement ?

Plus d'un an maintenant que l'on joue au chat et à la souris avec les confinements. C...

Lire

Confinement des seniors : 5 conseils pour rester en forme

Peu importe notre âge, ce nouveau confinement ne doit pas nous atteindre, ce ne sont ...

Lire

Et si le confinement avait du bon ? Savoir repérer le positif

Je n'aurais jamais cru dire ça, mais "merci le confinement". Si rester chez moi, sans...

Lire




Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici