Digital detox : et si on profitait de l’été pour se déconnecter ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Chaque lundi, le chiffre tombe : je passe 7h en moyenne sur mon téléphone. Ce dernier me fait des rapports de temps passé sur l’écran et je n’en reviens toujours pas de ce chiffre. Une chose est sûre, je suis accro à mon smartphone et surtout aux réseaux sociaux. C’est décidé, cet été je vais me déconnecter et faire une digital detox ! Cependant, pas facile de se déconnecter d’un coup et de se passer complètement de son téléphone. Alors comment faire ?

Digital detox : et si on profitait de l’été pour se déconnecter ?
Sommaire : 

Pourquoi faire une digital détox ?

L’addiction au smartphone fait l'objet de nombreuses études. Elles annoncent des chiffres terrifiants puisqu’en moyenne, les Français consultent leur téléphone au moins 27 fois par jour. Ce chiffre double pour atteindre 50 fois par jour si on a moins de 30 ans, comme moi 😲.

Face à ce comportement addictif, les chercheurs et les médecins lancent le signal d’alarme. Trop utiliser son téléphone entraîne des effets néfastes comme des troubles de la concentration, une difficulté de mémorisation, des troubles du sommeil comme la paralysie du sommeil. Plus grave encore, la surconsommation de notre téléphone peut entraîner une perte de confiance en soi. On peut aussi développer un trouble anxieux généralisé et une dépression

👉 Voilà pourquoi il est important de se déconnecter de temps en temps et d’avoir une utilisation raisonnable de son téléphone. Cela peut avoir des effets néfastes sur notre santé mentale.

Se désintoxiquer des réseaux

Ce n’est plus un secret, les réseaux sociaux sont un frein à notre bonheur. Pourquoi donc ? Les applications comme Instagram, Tik Tok, Twitter et j’en passe, nous rendent accro. À la base, ces apps ont été créées pour partager des photos, vidéos et nous rapprocher les uns des autres. Cependant, les réseaux sociaux ont créé une forme de dépendance par un système de récompense via les likes, vues et commentaires. Quand on reçoit l'une de ces récompenses, notre cerveau va sécréter de la dopamine.

🤳 Utiliser les réseaux sociaux devient néfaste si on en est trop dépendant. C’est pourquoi il faut apprendre à se libérer de son addiction.

L’été, la période idéale pour se déconnecter

Tout débrancher ? Ça paraît irréaliste dans notre société ultra-connectée. Certes, on a envie d’arrêter d’ouvrir Instagram par pur réflexe, mais comment faire ? Il y a une période plus propice pour envisager une coupure nette sur une courte période : l’été ! Eh oui, cette saison est idéale ! On le remarque, entre le 15 juillet et le 15 août il n’y a pratiquement plus de publications. Les gens partent en vacances, profitent du beau temps, boivent un verre en terrasse, bronzent au soleil. Alors autant en faire de même, sans son téléphone à la main. 

☀️L’été, c’est le moment de profiter pleinement et de se ressourcer. Être loin des réseaux sociaux ne sera pas une perte de temps ! En plus, tout le monde fera la même chose. Mais comment faire pour arrêter d’utiliser compulsivement son téléphone ?

Comment faire sa détox digitale ?

L’idéal est de profiter des vacances pour se déconnecter. Pourquoi ne pas profiter de ces 15 jours dans le sud de la France pour le faire ? Pas si simple… Alors voici quelques conseils pour se déconnecter sereinement :

1. On coupe les notifications

Quelle est la raison principale pour laquelle on regarde notre téléphone ? Ce sont les alertes ! Donc on va dans son centre de notifications et on coupe tout, c’est le meilleur moyen d’être apaisée.

2. On supprime les applications addictives

Parfois on se connecte à Instagram sans même y penser. Notre doigt clique automatiquement sur l’application sans même qu’on s’en rende compte. Alors pour éviter cela, il est nécessaire de supprimer les réseaux sociaux pendant notre digital detox. Pas d’application ? Pas de consultation !

3. On prend un logement sans wifi

Trouver une location dans un trou perdu pour ne pas avoir la 4G marche aussi ! Si le réseau marche mal ou le wifi est inexistant, pas de tentation, c’est déconnexion forcée.

4. On trouve des occupations

Des fois on se retrouve un peu démunie si on n’a pas notre téléphone. L’ennui a des bienfaits, mais pendant 15 jours, ça fait quand même long. Alors on n’hésite pas à prendre des livres, programmer des visites, voir des amies, etc. Peut-être est-ce aussi le moment de tester des activités méditatives pour bien se relaxer ?

5. On se fait aider

Si on voit que notre détox digitale se passe mal et que l’on est en manque, il faut s’interroger quant à son utilisation du smartphone. Si on s’aperçoit qu’il est très difficile de s’en passer, consulter un professionnel de santé, comme un psychologue, peut nous aider à nous défaire de cette addiction.

😎 C’est l’été, alors autant kiffer et faire sa digital detox. Pourquoi ne pas tenter l’aventure de voyager en solo sans les réseaux sociaux ?

L'avis de la rédaction : retrouver sa liberté

Vous avez l'impression de ne pas pouvoir passer une matinée sans votre téléphone ? Il est temps de réagir... L'addiction au téléphone est une dépendance comme une autre, qu'il faut soigner. Si vous ne parvenez pas à vous défaire de votre smartphone quelques heures, alors il est temps de consulter un psychologue afin de vous en libérer. Petit à petit, vous mettrez en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de profiter de votre téléphone sans être totalement accro et ça, c'est bon pour vous !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici