Mieux se connaître pour mieux s'aimer

Mis à jour le

Bien se connaître est essentiel mais avoue-le, tu passes plus de temps à observer les autres que toi-même. Tu admires et jalouses certaines qualités chez tes amies sans même te rendre compte que toi aussi tu possèdes de formidables atouts. C'est toujours plus facile de ne retenir que le négatif à notre sujet et ces croyances t'empêchent d'avancer. Plus tu te connaîtras et plus tu pourras vivre en accord avec qui tu es réellement.

Mieux se connaître pour mieux s'aimer

La connaissance de soi & l'estime de soi sont intimement liées. Tu as forcément déjà tiré quelques conclusions à ton sujet «  je suis comme ça , je n'y peux rien », «  je suis nulle », « on ne m'aime pas » ou encore «  j'ennuie les autres », ce qui a eu pour effet de miner sévèrement ton estime de soi.

Prends le temps de te découvrir, sois bienveillante avec toi-même et tu pourras mener une existence en phase avec ce que tu es réellement, au fond de toi. Quand tu auras identifié ce que tu aimes, ce que tu n'aimes pas ou ce qui est bon ou mauvais pour toi, tout sera plus simple.


Le but de la vie sur terre est de découvrir son être véritable et de vivre en accord avec lui. 

Henry Miller


Nos derniers articles pour mieux se connaître

La “Pick me girl” : pourquoi est-elle si problématique ?

Ado, il m’est arrivé de dire des phrases comme “je ne suis pas comme les autres filles” ou “j’aime bien traîner avec les garçons, ils sont moins hypocrites”. Ce genre de phrases, ce sont celles qu’une “pick me girl” prononce typiquement. Je dois avouer que c’était un peu ce que j’étais à l’époque, mais j’ai grandi et surtout, ma conscience féministe s’est éveillée. Il ne me viendrait plus du tout à l’esprit de prononcer ces mots. Mais pourquoi est-ce problématique ? Pour comprendre, je vais vous expliquer ce qu’est une “pick me girl” et en quoi elle a intégré des idées sexistes.

Je me sens toujours visée, mais pourquoi est-ce que je prends tout pour moi ?!

On ne peut rien me dire ! J'interprète très souvent le propos des autres et je le prends pour moi... en mal évidemment. Une copine me raconte qu'elle bosse dur et jusque tard dans la soirée et j'en déduis qu'elle me fait remarquer que je ne travaille pas assez. En me rendant, avant l'heure, mon fils fiévreux, la maîtresse me dit de ne pas hésiter à le garder à la maison s'il n'est pas bien et voilà que je me remets en question, je doute d'être une bonne mère. Pourquoi est-ce que je prends tout pour moi ? Il paraîtrait que c'est un problème d'estime de soi...

Je déteste les calins, pourquoi ça me met mal à l'aise ?

Il y a ceux qu'on ne peut absolument pas toucher, qui sont presque dégoûtés par les contacts physiques. Ceux qui aiment papouiller et se faire papouiller pour tout et n'importe quoi et ceux qui comme moi ont toujours un petit mouvement de recul quand on cherche à les toucher. Pourquoi j'esquive les contacts physiques ? Et si tout était lié au passé ?

Je pleure souvent pour un rien... Pourquoi ? C'est grave ?

À la moindre contrariété, vous vous mettez à pleurer. Rien n'y fait : devant les infos, un film, une critique au travail ou une dispute en famille, vous pleurez. À chaque émotion forte, les larmes coulent le long de vos joues. Vous vous posez des questions sur votre santé mentale et vous vous demandez si c'est normal ? Pleurer souvent, est-ce si grave que ça ? Explications.

Mais pourquoi ai-je sans cesse besoin d'attention ?!

J'ai longtemps eu une fâcheuse tendance à tout exagérer pour que les autres s'occupent de moi. Clairement, tout cela traduisait un gros besoin d'attention. Je parie que je ne suis pas la seule à essayer d'attirer l'attention des autres. Quand on est dans cette recherche, tout est bon pour mettre la lumière sur soi. Au travail, entre amis, sur les réseaux sociaux... Pourquoi se comporte-t-on comme ça ? Comment faire pour changer son comportement ? Je vous explique.

Comment sortir de la dépendance affective ? Elément de réponse

J’ai longtemps été dans la dépendance affective. Je ne voulais pas rester seule, j’avais besoin d’aimé et surtout d’être aimée en retour pour me sentir bien. J’avais l’impression que ça me complétait et que ça me permettait d’être heureuse. Sauf que bien souvent je me suis enfermée dans des relations toxiques… Heureusement aujourd’hui je suis sortie de cela. Comment j’ai fait pour sortir de ma dépendance affective ? Je vous explique, en espérant que ça vous aide.

Comment vivre avec un·e hypersensible ? Voici nos conseils !

Pleurer devant une publicité ? Fait ✅. Être dérangée par n’importe quel bruit ? Bien sûr ✅. Ne pas arriver à gérer ses émotions négatives ? Évidemment ✅. Toutes les personnes hypersensibles vivent ça au quotidien. Enfin du moins, c’est le cas pour moi. Eh oui, je suis dans la team des émotifs ! Ce n’est déjà pas facile pour moi, alors quand je suis en couple, je sais que mon partenaire est perdu. J’ai donc écrit un petit guide pour aider les personnes qui vivent au quotidien avec un·e hypersensible.

ISFJ : Quelle est cette personnalité attentionnée et dévouée ?

Un de mes passe-temps préférés est d'explorer les tests de personnalité. Bien sûr, quand j’ai découvert le MBTI, j’ai voulu en savoir plus. Je suis prête à parier que vous avez également fait ce test et que vous avez découvert que vous êtes un ISFJ. Vous êtes probablement curieux·se de comprendre comment vous fonctionnez et ce qui se cache derrière ces lettres. Après avoir minutieusement analysé les différents types de personnalités, je peux vous révéler tout ce que vous devez savoir sur l'ISFJ !

Écoutez votre subconscient, il ne vous veut que du bien !

Faire un choix est parfois compliqué pour moi. Je peux passer des heures à réfléchir à un projet sans parvenir à avancer. Dernièrement, j’ai pris conscience que je n’étais pas assez à l’écoute de moi, de mon instinct et que cela m'a joué bien des tours. Pourtant les réponses sont là, tout au fond de moi. Selon la psychanalyse, le subconscient serait celui qui contient tout. Voyons ce dont il s'agit.

ESFP : Quelle est cette personnalité sociable et aventureuse ?

Une chose que j’aime faire dans ma vie, c’est des tests de personnalités. Évidemment, j’ai fait celui du MBTI, pour me connaître un peu plus. Je parie que vous avez fait aussi le test et que ce résultat est tombé : vous êtes une personnalité ESFP. Vous avez du coup envie de savoir comment vous fonctionnez et ce qui se cache derrière cet acronyme. Ayant épluché en détail les différents profils, je vous dis tout ce qu’il y a à savoir sur la personnalité ESFP !

ISTJ : Tout savoir sur cette personnalité pratique et logique

Qui n'aime pas en savoir plus sur soi ? Personnellement, je trouve fascinant de découvrir de nouvelles facettes de ma personnalité et de comprendre comment je fonctionne. C'est pour cette raison que j'ai passé le test MBTI. Peut-être l'avez-vous fait aussi et que votre résultat est la personnalité ISTJ ? Si c'est le cas, je suis sûr que vous êtes curieux d'en apprendre davantage. Ayant étudié en profondeur les différents profils de personnalité, je suis là pour vous dévoiler tout ce que vous devez savoir sur les ISTJ !

Comment trouver un but à sa vie ? Quel est mon moteur ?

Einstein disait « Si vous voulez vivre une vie heureuse, attachez-la à un but et non pas à des personnes ou à des choses ». Outre le réveil, il faut que le matin quelque chose vous tire du lit. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu'un but donne une direction à la vie et permet de faire des choix plus en adéquation avec soi et puis, quoi de plus grisant que d'avoir une mission à soi. Sauf que voilà, si pour certains, leur but est tout trouvé, pour d'autres, ça demande une intense réflexion 🤔.

Vivre avec un haut potentiel intellectuel (HPI), quelle aventure !

Être haut potentiel intellectuel n'est pas une fatalité, et même si ces facultés intellectuelles ne sont pas toujours simples à vivre pour les principaux concernés, elles n'empêchent pas de trouver l'amour, ouf ! Mais la vie de couple avec un HPI n'est pas un long fleuve tranquille. Au programme : des relations intenses... parfois très intenses !

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

La naïveté, un défaut ou une qualité ?

Je suis clairement naïve. Trop peut-être ? Je ne sais pas. Parfois c'est drôle (pour les autres) et parfois c'est un peu pathétique. Finalement, je crois que j'ai bon fond et il arrive fréquemment que je sois surprise, pour ne pas dire choquée, presque dégoûtée, par les actions ou les décisions des autres. Est-ce que c'est dur à vivre ? Alors oui, parfois je tombe de haut, mais souvent, j'ai tendance à penser que ma naïveté me protège. Est-ce que ça me rend stupide ? En tout cas, ça ne m'empêche pas, je crois, d'avoir de l'esprit. Mais est-ce que j'ai raison ?

Lapsus révélateur, sont-ils toujours vraiment révélateurs ?

“Oui je veux bien du fion s’il vous plaît” ai-je une fois prononcé à table. Laissez tomber la tête de ma belle-mère lorsque j’ai prononcé la phrase, le malaise ! Bien évidemment, je ne voulais pas dire “fion”, mais “FLAN”. Remplacer un mot par un autre, de manière incontrôlée, c’est ce qu’on appelle un lapsus. Pour beaucoup, il s’agit de lapsus révélateurs de notre pensée. Mais est-ce vraiment le cas ? Est-ce que le lapsus est si révélateur que ça ? On en parle.

Et si j’étais une surdouée qui s’ignore ? Comment savoir ?

Je vous avoue tout dès le début de cet article, je ne suis pas une surdouée. Du moins... Je ne me sens pas concernée par le QI. Cependant, il y a des personnes qui se posent la question, dès lors qu'elles ont des facilités et beaucoup de capacités. Alors comment savoir si on est un ou une surdouée qui s'ignore ? Même si ça peut être prestigieux, la vie de surdoué n'est pas de tout repos, en particulier lorsqu'il s'agit de poser le diagnostic. Explication.

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Pourquoi j’ai tant besoin d’être aimé ?

On a souvent l'impression que sans amour, on est rien. Oui, tout le monde souhaite être aimé et heureux.se. Cependant, pourquoi chez certaines personnes, ce besoin est démesuré ? Pourquoi recherche-t-on à tout prix l'amour et que l'on nous dise que l'on nous aime ? Elisabeth Navarro, psychologue clinicienne, répond à cette question.

Pourquoi diable je fais toujours les mauvais choix ?

La vie est faite de choix. Nous devons tous à un moment ou à un autre prendre des décisions et tracer notre route. Certains de nos choix sont plus importants, plus décisifs que d’autres et peuvent avoir un impact sur le long terme. Vous avez souvent regretté une décision, souhaité revenir en arrière, mais avez-vous pris le temps de vous demander “Pourquoi est-ce que je fais toujours les mauvais choix” ? Lire cet article est une bonne décision.

Ecoutez nos podcasts

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Retrouvez-nous sur Youtube

Retrouvez-nous sur Youtube