Je voyage seule, le pied ! Je vous raconte mon expérience !

Mis à jour le par Camille Lenglet

L’an dernier, j’ai décidé de partir seule pendant 1 mois. Mon itinéraire ? Un mini roadtrip dans l’ouest de la France. J’avais très peur au début de me retrouver seule ou de ne pas arriver à gérer. Au final, j’ai adoré cette aventure et j’espère aller plus loin la prochaine fois en tentant l’étranger. Voici donc mon retour d’expérience et mes conseils pour voyager seule et kiffer !

Je voyage seule, le pied ! Je vous raconte mon expérience !
Sommaire : 

Commencer doucement pour partir en solo

Je n’avais jamais envisagé de voyager seule jusqu’à l’été dernier. Entre célibat et difficulté à coordonner nos agendas avec les copines, j’ai pris la décision de faire un petit road trip solo en France (eh oui, pandémie oblige.) J’avoue que je n’ai pas pris de gros risques, mais je pense que pour un premier voyage seule, c’est déjà pas mal 

🌍 C’est là mon premier conseil, il faut y aller petit à petit. Surtout si comme moi, on a pas mal de peurs en nous, comme celle de ne pas gérer le voyage ou même de se sentir seule.

Voyager seule en tant que femme

J’aimerais dire que je n’ai pas appréhendé mon voyage, mais ce n’est pas le cas vu que je fais de l’anxiété d’anticipation. En plus, j’avais décidé de partir en tente, quelle idée ! Une multitude de choses me traversaient l’esprit : je ne vais pas pouvoir monter la tente seule, je vais me perdre, et si je tombe en panne, etc. Le souci, c’est qu’en tant que femme, on m’a toujours appris que je devais demander de l’aide. Du coup, j’ai toujours ce sentiment que je ne pourrais pas y arriver en solo.

💪 En tant que féministe, j’ai décidé d’envoyer valser toutes ces craintes qui me disaient que je n’allais pas y arriver. Au final, c’est le départ qui est le plus compliqué, une fois sur la route, quel sentiment de liberté ! Je ne pensais pas pouvoir gérer tous les petits détails d’organisation, mais il y a toujours moyen de se débrouiller par soi-même.

La peur de la solitude

Je suis de celles qui aiment être seule, mais pas tout le temps… En effet, la solitude ne me dérange pas quand je suis à la maison, quand je dois travailler, etc. Mais dès qu’il s’agit de devoir partager une expérience, j’aime être accompagnée par les gens que j’aime : restaurant, cinéma, musées et… voyages ! 

🌿L’an dernier, je n’ai pas eu d’autres choix que de sauter le pas. J’avais un immense besoin de prendre l’air, surtout pour éviter la dépression après le 1er confinement.

Se retrouver avec soi-même

Alors au final, est-ce que j’ai aimé voyager seule ? Au début, c’était compliqué. J’ai mis quelques jours à m’habituer. Puis après, j’ai réalisé que j’étais en vacances et que je devais me faire plaisir ! Une fois ce déclic passé, j’ai franchement adoré voyager en solo. Je me suis organisé des petites visites de lieux, je me suis fait plaisir en mangeant dans de jolis restaurants, etc. Ce voyage en solo m’a beaucoup appris sur moi-même, j’ai pris de le temps de faire de la méditation, de réfléchir à ce que je voulais dans la vie… Bref, ça m’a fait énormément de bien 🧘‍♀️.

Des rencontres surprises

Ce à quoi je ne m’étais absolument pas attendue : créer du lien ! Comme je l’ai dit, une fois que j’avais trouvé mon rythme, je n’étais pas triste de ne pas être accompagnée. Alors, j’ai été surprise de faire des rencontres ! En effet, quand on est seule, je trouve qu’on est plus observatrice et ouverte aux autres. Il y a plus facilement des interactions avec les gens qui gravitent autour de nous. Rien que pour ça et ces moments de joie, je veux voyager seule et partir à la rencontre d’habitants du monde entier.

3 conseils pour voyager seule

Forte de mon expérience, même si je ne suis pas partie à l’autre bout du monde, je peux donner quelques conseils pour voyager seule. En plus, je sais qu’ils pourront me servir quand on pourra à nouveau voyager à l’étranger normalement.

1. Bien préparer le voyage 🗺️

C’est quelque chose qui m’a énormément rassuré. Ça m'a permis de me débarrasser de mon anxiété en préparant un maximum de choses : itinéraire de route, entraînement à monter la tente, réservation de camping, achat de matériel, etc. Plus je suis préparée, plus je suis rassurée ! Il y en a qui arrivent à partir sur un coup de tête en prenant juste un sac à dos, mais je sais que je n’en suis pas (encore ?) capable. A chacune de voir ce qu’il lui convient de faire.

2. Choisir sa destination ✈️

Lorsqu’on voyage toute seule, bien choisir sa destination est important. Pour ma part, je suis restée en France, donc je n’avais pas d’insécurité. Cependant, il y a des pays dans le monde où il est assez dangereux pour une femme de voyager toute seule. Voici mon 3 top des destinations à faire en solo :

  • Les pays nordiques : Danemark, Islande, Norvège, Suède, Finlande.
  • Les pays d’Asie : Japon, Thaïlande, Hong Kong.
  • L’Amérique du Nord : Etats-Unis et surtout le Canada.

3. Trouver des occupations 📸

J’ai adoré programmer des visites de lieux ou repérer des choses que j’aimerais voir. Ça permet de ne pas se sentir seule, vu qu’on est occupé toute la journée. On n’a pas le temps de ressentir la solitude ! De même lors des moments plus calmes comme le soir, j’avais pris ma liseuse, et même mon ordinateur portable pour regarder des séries. J’ai adoré ce sentiment, celui de me faire réellement plaisir. 

Voyager seule avec nuance

Il existe des groupes Facebook, comme voyageuse solo, qui permettent de trouver d’autres femmes qui veulent faire une même destination, cela peut être une solution : partir seule mais avoir de la compagnie, un peu comme pour la fugue maternelle. Et si on a des amies qui vivent aux 4 coins de France (ou du monde), on peut toujours faire un stop chez elles pour leur faire un coucou pendant notre périple !

🙅‍♀️En tout cas, il est important de ne pas se forcer à voyager. Certaines personnes ne sont pas faites pour bouger, ça peut arriver de détester voyager ! D’autres ne sont pas à l’aise à l’idée de se retrouver sans compagnie, c’est un véritable exercice. A chacune de s'écouter et de voir si ça peut être envisageable. 

Parce qu'on a toutes besoin d'aide et de conseils

Vous l'aurez compris, Camille a adoré voyager seule mais ce n'est pas le cas de tout le monde ! A vous de trouver ce que vous aimez et ce qui vous fait vibrer. Et si vous avez du mal à trouver votre place, votre voie, que vous manquez de confiance en vous, n'hésitez pas à contacter l'un de nos coachs : 

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube