Apprendre à profiter de l'instant présent : 5 conseils pour y parvenir

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Nostalgique, je suis coincée dans le passé. Pour me rassurer, je suis obsédée par le futur... Ces sauts dans le temps m'éloignent de l'essentiel et ne laisse que peu de répit à mon pauvre esprit. La vie, c'est maintenant, et je ne compte plus passer à côté de la vie et de ses bonheurs simples. Éveiller mes sens, lâcher prise, il existe des astuces pour me ramener dans l'instant présent, et pour aimer ça : en voici 5 !

Apprendre à profiter de l'instant présent : 5 conseils pour y parvenir
Sommaire :

« Un passé trop présent rend le futur imparfait. » -  Laurent Baffie

5 astuces pour apprendre à savourer l'instant présent

C'est le meilleur moyen d'être heureux !

1. J'éveille mes sens

Bien que mon attention soit frivole, j'ai le pouvoir de décider ce sur quoi elle va se porter. Et si je faisais appel à mes sens ? Si je prenais le temps d'observer attentivement ce qui se passe autour de moi ? Comme si j'étais en train de visionner un film, je regarde, j'écoute, je ressens les événements actuels. Focaliser mon esprit et être attentive peut sembler difficile au début, mais c'est une étape essentielle pour établir la connexion entre le moment présent et la girouette qui me sert de tête.

Ramener son corps dans l'instant présent est (presque) un jeu d'enfant avec la méditation pleine conscience.

2. Je prends du plaisir dans tout ce que je fais

On ne peut plus logique, si je passe un bon moment, je n'aurais aucun intérêt à me réfugier dans mes pensées. Même si la vie est parfois faite de tâches désagréables, je ne dois pas me laisser faire. Un moment sans utilité passera mieux, si j'arrive à lui ajouter de la saveur (c'est comme ça que je me suis mise à voir le ménage comme un jeu !). Encore mieux, je peux le voir sous un angle positif et me dire que "je suis bien au chaud, sous mon plaid, avec mon vin chaud" plutôt que de regretter les belles journées ensoleillées. Repérer les bonheurs simples ne demande pas de qualification particulière !

Pour m'aider à les détecter, je me lance dans le journal de gratitude !

3. J'accepte de lâcher prise

Pourquoi ai-je besoin de tout contrôler ? De tout anticiper ? En voulant sans cesse réécrire le passé ou en voulant planifier à la seconde près mon futur, je passe totalement à côté du moment présent. Pourtant, la vie est faite de surprise et de bonheurs simples, comme cité précédemment. Alors j'apprends à lâcher prise et à vivre dans la spontanéité

4. Je favorise les pensées positives

Trop réfléchir, sans vouloir insulter mes capacités intellectuelles, voilà qui me fait perdre beaucoup de temps et d'énergie. Surtout qu'aucun de mes scénarios catastrophes ne s'est jamais réalisé alors.. j'arrête de chercher le pourquoi du comment, je n'imagine plus le pire. Dès que je me sens partir dans mes anciens schémas, je dis STOP, et je me force à me concentrer sur autre chose. Les pensées positives sont les seules qui ont le droit de m'envahir ! 

5. Je ne peux ni changer le passé, ni accélérer le temps

Alors pourquoi diable je m'obstine à ne pas profiter du présent ? C'est le seul moment sur lequel j'ai la main !

🎙️ Stéphane Masson, coach, nous explique comment profiter du moment présent !

L’avis de la rédaction - Profitez du présent avant de le regretter

N'avez-vous jamais remarqué que le passé a toujours l'air plus beau que le présent ?  Il y a fort à parier que les moments que vous vous remémorez avec nostalgie, n'étaient pas tout rose, et pourtant votre esprit arrive à faire abstraction du négatif. Alors, pourquoi ne pas faire de même avec le présent ?  Cessez de mélanger les temps et rappelez-vous cela : bien vivre le présent, c'est se préparer un bel avenir, et de ce fait ne plus regretter son passé.

Contacter un thérapeute

Certaines périodes, comme celle que nous vivons avec le confinement, passent beaucoup plus vite lorsqu'on arrive à être heureux MAINTENANT. Découvrez sans plus attendre comment combler l'ennui pendant la confinement.

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici