Le pouvoir de la gratitude au quotidien, vous commencez quand ?

Comme le disait Suprême NTM “Il y a des jours comme ça où tout ne va pas pour le mieux”. Pour ceux qui pratiquent la gratitude, ces jours-là, sont beaucoup moins tristes que pour les autres. Pratiquer la gratitude, c’est savoir voir et apprécier les jolies choses mêmes les plus petites. C’est se sentir reconnaissant même quand le ciel est gris. Pas facile, mais ça s’apprend. La gratitude, c’est un moyen de voir notre vie en mieux, alors pour une optimiste comme moi, c’est le top! Je vous explique tout.

L’art de mettre des paillettes dans votre vie !

Apprendre à dire « merci »  dès que l’occasion se présente. Oui, c’est un peu le festival de Cannes tous les jours quand on exerce la gratitude. Merci à dame nature pour cette si jolie journée, au feu d’être passé au vert alors que j’étais en retard, à mes parents sans qui je ne serais pas là aujourd’hui…

La gratitude, c’est ça ! C’est savourer toutes les facettes du « ici et maintenant ». Et cela nécessite d’être particulièrement attentif, car elle consiste à dénicher les moments de bonheur, du plus petit au plus grand, comme par exemple se sentir reconnaissant de vivre dans un pays libre, de pouvoir profiter d’une belle journée ensoleillée, de pouvoir admirer un joli paysage, du sourire adressé par un enfant, d’un geste commerçant, d’un événement qui nous arrive, ou encore des proches qui nous entourent.

Les occasions d’être reconnaissant sont partout pour qui sait bien observer. Alors, oui disons-le chaque fois que l’occasion se présente « Merci » !

Comment cela fonctionne ? Cultivons le bonheur !

Non seulement ressentir un sentiment de gratitude n’est pas inné, mais en plus de cela, nous partons tous avec un boulet au pied : l’humain retient et accorde davantage d’importance au négatif. Par exemple, si sous cet article j’ai 9 commentaires positifs et 1 seul négatif, celui qui va me marquer profondément et ternir le bonheur procuré par les commentaires positifs sera celui de la personne mécontente. 9 commentaires positifs battus par 1 négatif ? La solution est ici ! Porter davantage d’attention aux choses positives et leur attribuer leur juste place !

Oui, bien entendu, la vie nous réserve son lot d’ennuis (pour parler poliment…) et nous ne voyons alors plus que ça. Ce gros lot de problèmes qui vient assombrir nos humeurs, nos projets, notre vie. Bien souvent pourtant, en dehors des tracas, des tuiles, des problèmes, appelez cela comme vous voudrez, notre vie est bien meilleure, bien plus jolie que ce que l’on pense.

Fort heureusement, les émotions ne sont pas fixes ; c’est la façon dont nous percevons la vie à un moment donné et la représentation que nous nous en faisons qui influencent nos ressentis. Il faut donc parfois revoir nos croyances fondamentales sur nous-même, sur notre vie, pour faire évoluer nos pensées et nos sentiments.

Une simple réflexion personnelle peut contourner le fonctionnement de notre cerveau pour combattre l’insatisfaction. Il faut simplement apprendre à modifier son regard et cueillir le bonheur partout où il pousse. Et aussi petit soit-il ! Cela ne gêne en rien sa reproduction bien au contraire, les petits bonheurs apportent des bonheurs plus grands encore, alors sachez en apprécier chaque brindille.

La gratitude est un cercle vertueux. La gratitude nous connecte aux autres. C’est un phénomène biologique :  quand notre cerveau reconnaît que quelqu’un a fait quelque chose pour nous, il réagit pour nous motiver à rendre ce geste : nous sociabilisons !

Elle facilite la mémorisation et le rappel des souvenirs positifs. La gratitude combat directement les émotions négatives comme par exemple la comparaison sociale, la convoitise, le narcissisme, le cynisme. La protection adéquate pour regarder la vie des autres sur les réseaux sociaux.

Ainsi, les personnes reconnaissantes (peu importe la raison) ont tendance à se sentir plus heureuses, plus satisfaites, elles ont de meilleures relations sociales, souffrent moins de dépression… Mais cela n’est pas inné, non, et nous ne sommes pas forcément tous égaux face à ce sujet. Si certains ont une facilité à éprouver de la gratitude, la génétique, la culture ou encore la personnalité des individus peut venir relever le niveau de difficultés. 

Alors si cela est loin d’être un réflexe chez vous, bonne nouvelle : la gratitude se travaille.

Développer sa gratitude : recenser les jolies choses sur un cahier

Chaque matin ou chaque soir, prenons quelques instants pour rédiger sur un carnet ou pourquoi pas un « journal de la gratitude » que nous aurons pris soin de nous procurer, une petite liste de choses (5 à 10) pour lesquelles nous nous sentons reconnaissants.

Cela peut paraître étrange au début, pour franchir le cap, il suffit de démarrer simplement en établissant des listes comme elles nous passent par la tête, comme si nous faisions une liste de courses. Des petites choses toutes simples comme, quelque chose que l’on a apprécié, un bon dessert, un joli sourire, un magnifique levé de soleil, la caresse faite à un petit chat vraiment trop mignon (ils sont toujours mignons de toute façon), une jolie petite fleur qui pousse sur votre balcon en friche… Ou encore porter notre réflexion sur ce que quelqu’un a fait pour nous (nous demander des nouvelles, nous adresser une petite attention…), ou simplement penser aux personnes qui nous aiment ou nous portent de l’intérêt. Nous pouvons d’ailleurs nous remercier nous-même pour être qui nous sommes (peut-être pas parfait, mais nous efforçant de faire au mieux), pour être en bonne santé par exemple, ou simplement d’être heureux dans l’instant présent lové dans un plaid devant une bonne série Netflix avec un thé chaud et du chocolat noir…  Bref, savoir trouver du beau partout et l’apprécier.

Nous sommes tous différents, tous sensibles à notre façon, il n’y a donc pas de recette magique, de liste parfaite. Il suffit de noter ce qui nous touche personnellement, sans penser au jugement d’autrui sur notre liste. Il faut 3 semaines pour créer une habitude, alors pourquoi ne pas se lancer le formidable défi de tenir un cahier de la gratitude pendant 21 jours et ainsi embellir notre quotidien durablement ?

Mon avis : la gratitude ne fait pas tout

Pratiquer la gratitude est une formidable clé pour trouver le bonheur, mais il ne s’agit pas d’un remède absolu et ne se substitue donc pas à l’aide d’un professionnel en cas de grande fragilité psychologique.

Contacter un coach bien-être



Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Article proposé par
Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Les commentaires

Nos derniers articles

La mythomanie : mentir pour se valoriser

« Il ment comme un arracheur de dents ! », vous faites face à un mythomane dans votre...

Lire

Peur d'aimer

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur ...

Lire

Fou rire nerveux

Dans une situation inappropriée, vous vous pincez les lèvres pour vous retenir de rir...

Lire

Pensée positive : quand le positif attire le positif ! 😄

C'est prouvé, penser positif apporte du positif et voir tout en noir ne vous apporter...

Lire

Vous allez adorer lire ces livres à la plage

Lire un bon livre, c'est toujours une chouette expérience. C'est reposant, inspirant ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici