Famille : nos conseils & histoires personnelles

Mis à jour le

La famille est l’un des sujets préférés des Français. On la côtoie tous les jours et elle peut être tant une source de bonheur au quotidien qu’un enfer. Relations aux parents, frères-sœurs, parentalité, maternité, éducation des enfants… nos chroniqueurs abordent tous ces sujets à travers leur prisme. Leurs histoires et leurs conseils vous éclaireront et vous toucheront sans aucun doute.

Famille : nos conseils & histoires personnelles

Ah la douceur du foyer… cocon réconfortant et rassurant. Pourtant il s’en passe des choses une fois la porte fermée : fous-rires, projets d’avenir, confessions, drames, disputes… La vie de famille n’est pas un long fleuve tranquille, on s'aime, on se déteste, on crie, on vit ensemble... Bref c'est une folie joyeuse !

Maternité, éducation des enfants, relations aux parents, frères-sœurs, parentalité, notre équipe aborde tous les sujets sans tabou.


« Quelle chose étrange qu'une famille ! Une réunion fortuite de gens étrangers, une association absurde. » 

Alberto Savinio


✏ Nos derniers articles "famille"

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie scolaire : reconnaître les symptômes pour réagir rapidement

Des enfants qui ne veulent pas aller à l'école, quoi de plus banal ? Seulement voilà, dans certains cas, ce refus d'aller à l'école est bien plus important qu'un simple caprice d'enfant. En France, on estime que 1% à 2% des enfants et adolescents ont peur d'aller à l'école. Comment reconnaître les signes de la phobie scolaire ? Et que peuvent faire les parents, souvent désemparés face à ce refus, parfois violent, d'aller à l'école ? Comment peut-on traiter la phobie scolaire ? Quelques pistes.

Je veux que mes parents soient fiers de moi, pourquoi avons-nous autant besoin de leur approbation ?

Plus de 30 ans et je suis toujours contente d’annoncer une de mes réussites à mon père. Je sais que ça me rend heureuse de le faire, d’autant plus que ma mère n’est plus parmi nous. Néanmoins, je ne me suis jamais vraiment interrogée : pourquoi ai-je besoin de sentir que mon père est fier de moi ? Pourquoi, de manière générale, avons-nous besoin de l’approbation de nos parents ? Rendre heureux nos parents est une chose, mais il est nécessaire de s’interroger plus en profondeur, surtout si leur approbation prend une place importante dans notre vie.

J’ai peur de faire garder mon bébé. Laissez-moi pouponner !

Cet enfant était encore dans mon ventre quand je m’attelais à la tâche qui me semblait déjà la plus insurmontable (juste après l’accouchement) : chercher une nounou pour le faire garder. Les parents que je connais semblent tous tellement à l’aise avec ces notions de crèche, de nounou, de babysitter, pour eux c’est devenu totalement banal. Pour moi, c’est juste les prémices d’un terrible fait divers du type : “de mauvaise humeur, cette nounou enferme dans sa cave un bébé qui pleurait trop.” Il faut dire que les révélations sordides de mauvais traitements dans les crèches n’aident pas. Et puis, c’est comme ça, mon cerveau ne voit que les trains qui n’arrivent pas à l’heure. Confier son enfant, c’est difficile et finalement, c’est loin d’être banal, mais ce n’est pas impossible !

Éducation positive et bienveillante ne signifie pas enfant roi !

“Arrête avec ton éducation bienveillance, tu vas en faire un enfant pourri gâté”. J’ai une fois entendu cette phrase lors d’une réunion familiale et je dois dire qu’elle m’a estomaqué. Ce genre d’idées reçues est complètement lunaire, car on ne crée pas un enfant roi en étant à son écoute et dans la bienveillance. Il est bon de décortiquer ce qu’est l’éducation positive à la base et de comprendre comment un enfant roi naît pour bien distinguer les deux. Explication.

Première rentrée scolaire : une mission périlleuse

Aujourd’hui, mercredi, jour des enfants. Le tout premier mercredi de l’année scolaire. Année scolaire, voilà bien une expression que je n’employais plus depuis des années. Cette rentrée scolaire fait son grand retour dans ma vie et elle est là pour mon fils. Elle que je repoussais, que je craignais a inévitablement fini par me rattraper et il a bien fallu y aller… Comme on pouvait. Première rentrée scolaire : pipi, pleurs et battements de cœur.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, qu'est-ce que c'est ? Est-ce que ça me concerne ?

Impossibilité de se concentrer, de demeurer immobile ou de contrôler ses pulsions, voici quelques signes très parlants du trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Il est plus communément appelé TDAH et on en parle beaucoup pour les enfants et adolescents, mais il touche aussi les adultes. Les impacts de ce trouble de l’attention peuvent se retrouver dans plusieurs sphères de vie, autant la vie quotidienne, familiale, sociale, scolaire que professionnelle. C’est pourquoi, il est important de savoir si ça nous concerne, que ce soit pour notre enfant ou nous-même.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Laissez-moi n’avoir qu’un enfant ! Pourquoi l’enfant unique est décrié ?

Je suis abonnée à plusieurs comptes de mamans sur les réseaux sociaux qui n’ont qu’un seul enfant. Plusieurs fois, j'ai vu un même coup de gueule passer à travers leurs posts et leurs stories : laissez-moi n’avoir qu’un enfant ! Lassées de l’éternelle question “à quand le petit deuxième ?”, elles ont pris la parole pour dire que le choix de l’enfant unique était vivement critiqué. Mais pourquoi cette décision de n’avoir qu’un enfant est aussi mal perçue ? Explications.

Non, votre enfant ne deviendra pas un tyran ! A moins que...

Au début, avec les enfants, on s'inquiète pour leur santé, leur survie. On vérifie qu'ils respirent bien 136 fois par nuit, on écoute le moindre de leurs petits bruits bizarres. Puis, les enfants grandissent et les inquiétudes changent. Bientôt nos mignons bébés gazouillants deviennent des êtres sur pattes hurlants, tyranniques et égocentriques. On essaye de lutter de toutes nos forces, mais, et si nos enfants devenaient de véritables petits cons, futurs nombrilistes sans compassion ? Et si c'était à cause de nous ? Quelles sont les erreurs à éviter pour que nos bébés ne se transforment pas en enfant roi.

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Accouchement traumatisant : l'importance d'en parler

Mon accouchement s'est très bien passé, j'en garde un souvenir émouvant, mais je me souviens aussi d'une de mes amies qui était vraiment désolée de ne pas pouvoir venir rencontrer mon bébé à la maternité. Son accouchement l'avait tellement marquée, traumatisée qu'elle ne pouvait plus mettre les pieds dans la maternité où sa fille était née, plus d'un an auparavant. Je me souviens qu'elle m'avait appelée depuis le parking, des larmes dans la voix et en tremblant : "Je ne peux pas rentrer, c'est trop dur… ne m'en veux pas." Je savais que son accouchement c'était mal passé, mais je n'avais pas compris à quel point elle avait été traumatisée par cet événement.

Ma belle-mère est une grand-mère intrusive, comment gérer ?

Lundi, mamie avait un petit cadeau pour lui, mardi, elle était juste dans le coin, mercredi, ben on est mercredi, c'est le jour des enfants, jeudi, elle passait pour voir si tout allait bien, vendredi elle était encore dans les parages et la suite du week-end. Avec en prime des conseils et des réflexions... Je craque ou je gère quand belle-maman devient trop intrusive ?

Je n'arrive pas à communiquer avec mes parents, pourquoi ?

Je vais sur mes 32 ans et je commence enfin à communiquer avec mon père. Pendant longtemps, je n’arrivais pas à communiquer avec mes parents, mais depuis le décès de ma mère, j’essaie de changer les choses. Ce n’est pas évident et j’ai encore beaucoup de difficultés, mais je progresse. Il y a encore des choses que je veux aborder par rapport à mon enfance, j’essaie d’y aller étape par étape. Pourquoi a-t-on des difficultés à parler avec nos parents ? Vaut-il mieux rétablir le dialogue ou abandonner ?

Ma soeur est jalouse de moi, comment gérer ?

“T’es la préférée de toute manière”. Cette phrase, je l’ai entendue maintes et maintes fois dans la bouche de ma sœur. Sa jalousie nous a longtemps pourries la vie, pourtant je ne souhaitais qu’une chose : qu’on soit proches et unies. Elle m'a déversé sa rancœur au visage pendant de nombreuses années jusqu’à ce que ça devienne ingérable. Je n’en pouvais plus de ressentir à la fois autant de colère et de culpabilité. Apaiser 30 ans de jalousie n’a pas été évident, mais il existe des solutions pour ne pas en arriver à ce point. Je n’ai pas voulu que la jalousie me fasse couper les ponts avec ma sœur !

Mes enfants me manquent, comment gérer la garde alternée ?

Les couples séparés ou divorcés connaissent les usages de la garde alternée, mais ne sont jamais réellement préparés. Mes deux petits bouts ont laissé un vide derrière eux, on ne s’en rend pas forcément compte (enfin, quand même un peu !) mais des enfants, ça occupe énormément. Et je ne parle pas du manque affectif… Qu’est-ce qu’une maman à mi-temps fait le reste du temps ? Mes enfants me manquent... 10 astuces pour gérer la garde alternée.

Comment éviter le conflit de loyauté chez l'enfant ?

Tu préfères papa ou maman ? 😳 C'est souvent le début du conflit de loyauté. Disputes fréquentes entre les parents, séparation, divorce et voilà que l'enfant a l'impression qu'il doit choisir entre ses deux parents. Tentant de ménager l'un face à l'autre, il fait alors face à des responsabilités d'adulte. Une situation loin d'être sereine, chacun en conviendra.

6 idées pour occuper votre ado cet été : ado occupé, parents libérés !

Les vacances approchent et vous avez encore en tête les images de votre ado pendant le confinement. Levé à 11h, portable greffé à la main, en position semi-allongé toute la journée devant la console et discutant toute la nuit avec ses amis… Et si on lui prévoyait autre chose pour cet été : un programme plus sain, plus actif mais tout aussi fun, promis !

Je n'ai pas envie d'allaiter et c'est mon choix

Dès la grossesse ou même avant, on se pose des questions sur la manière dont on va nourrir notre enfant. Mais rassurez-vous, quel que soit le choix que vous ferez, vous aurez toujours, je dis bien toujours, des remarques négatives ! L'OMS recommande l'allaitement maternel jusqu'à 6 mois. Moi, j'ai choisi de ne pas allaiter et vous savez quoi ? Je crois que je suis une bonne mère quand même.

Ecoutez nos podcasts

Comment guérir de son enfance ? Par Jean Doridot, docteur en psychologie