Confiance en soi : booste ton égo

Mis à jour le

Tu es formidable et tu ne le sais pas ou tu ne veux pas le voir. C'est agaçant cette manie de te dévaloriser. Si tu te faisais un tout petit plus confiance, tu te rendrais compte de tout ce dont tu es capable et crois moi, tu serais la première surprise. Ici, on va t'apprendre à t'affirmer et à avoir confiance en toi.

Confiance en soi : booste ton égo

Dévalorisation, fausses croyances, manque d'amour propre, manque d'estime de soi, un joyeux cocktail qui nous coupe les ailes. Rassurez-vous, ça se travaille ! Booster son égo et reprendre confiance, ça s'apprend. Nos chroniqueurs vous livrent leurs clés dans cette rubrique.


Et dites vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent c’est favoriser la réussite des médiocres. 

Michel Audiard


Nos conseils pour prendre confiance en soi

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Être humble : pourquoi l’humilité est une qualité précieuse ?

Je me suis toujours demandé si je faisais preuve d’humilité. Je trouve qu’il est difficile de dire en toute transparence si on est humble ou pas. J’ai l’impression que cela est contradictoire : si on l’affirme, c’est que quelque part, on n’est pas humble. 🤔 Alors comment définir l’humilité ? Pourquoi est-ce une qualité précieuse ? Comment faire la différence avec le manque de confiance en soi ? Explications.

Lynda Maloufi, psychopraticien-coach nous dit tout sur la confiance en soi

La confiance en soi, c’est croire en ses propres capacités, d’avoir le contrôle de la situation et surtout en son efficacité quand on s’engage dans une activité ou à atteindre un but. Cette confiance en soi se construit sur la base d’une perception positive de ses pouvoirs, de ses qualités et ainsi que de ses limites. Lynda Maloufi, psychopraticien-coach nous dit tout sur la confiance en soi.

Prophétie autoréalisatrice : comment nos pensées négatives nous tirent vers le bas

J’ai toujours eu tendance à être négative et à partir perdante plutôt que gagnante. Oui, je préférais me dire que j’allais échouer à un examen, un entretien, une expérience… Comme ça, je me disais que je ne serais pas déçue. Sauf que ce genre de pensées influencerait notre comportement ! C’est ce qu’a mis en avant un concept appelé la prophétie autoréalisatrice. Qu’est-ce que c’est ? Quelles conséquences ? Est-ce possible de ne plus faire de prophéties négatives ? Explications.

L'insupportable manie de couper la parole, arrêtons ça !

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas, c’est me faire couper la parole. J’ai l’impression que ce que je dis n’a aucune importance pour la personne en face de moi. Alors certes, peut-être que notre interlocuteur a peur d’oublier le fil de sa pensée et précipite les mots hors de sa bouche, mais quand même. La cerise sur le gâteau ? C’est quand il n’y a pas d’excuses et que ça arrive tout le temps. Quelle manie insupportable que de couper la parole !

Toutes les vulves sont belles

Au cours de notre vie, on peut très bien ne jamais se poser de question sur notre vulve et puis un jour on la regarde ou on la montre et ce qu'on voit ou donne à voir étonne, pose question ou pire encore. Résultat, notre vulve nous complexe, on est gênée à l'idée de la montrer et on pense même à la chirurgie esthétique. Et si à la honte ou au bistouri, on préférait l'amour ? Il existe différents types de vulves, elles sont toutes belles, il faut juste le savoir et apprendre à aimer la sienne.

10 idées de tatouages minimalistes pour se sentir bien

Mon premier tatouage est très discret, ce sont deux petites lignes au-dessus de mon coude gauche. Petit ne veut pas dire insignifiant, bien au contraire ! Un tatouage peut être une véritable thérapie et un moyen de se connecter à soi grâce à la symbolique qu’on met dedans. C’est pour ces deux raisons que je me suis fait tatouer, j’avais besoin d’ancrer/encrer une réalité et ça m’a fait me sentir mieux. Pour d'autres, c'est aussi un moyen d'aimer leur corps ! En plus de ces points positifs, c’est une très bonne idée de commencer par une petite pièce si c'est notre premier tatouage. Alors zoom sur quelques idées de tatouages minimalistes pour se sentir bien dans sa peau et sa tête !

Arrêter de s'épiler et assumer ses poils, un retour au naturel ?

"On dirait un singe". Je crois que c'est une histoire tristement banale, mais c'est comme ça qu'a débuté mon histoire avec l'épilation. J'avais 13 ans, j'étais en cours d'EPS quand un garçon m'a fait cette réflexion. Depuis, je n'ai jamais cessé de vouloir passer mes poils au fil du rasoir, de l'épilateur ou de la cire. Mais aujourd'hui, un mouvement est en marche. De plus en plus de femmes assument et revendiquent leur pilosité, il faut dire que le confinement nous a autorisées à laisser pousser nos petits poils... Tentant ? Certainement. Sauter le pas ? Pas si facile...

Apprendre à dire non et enfin s’affirmer !

Bon et bien voilà, vous vous retrouvez coincé pour le week-end, obligé de prendre en charge un nouveau dossier, de garder votre neveu ou de partir en week-end avec vos beaux-parents. Mais qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? Vous dites oui à tout ! Pas facile de dire non, vous avez trop peur de blesser, de décevoir et finissez toujours par culpabiliser. Dans votre malheur, vous avez de la chance, dire non et affirmer ses choix, ça s’apprend. Allez, on vous montre !

Comment accepter son corps après l'accouchement ? Louise Chabat nous inspire

Votre bébé est là. C'est un magnifique cadeau qui a embelli votre vie, mais ce que vous trouvez par contre moins beau, c'est votre tout nouveau corps. C'est un corps fabuleux, qui a donné la vie, mais ce n'est plus vraiment celui que vous connaissiez. Moins tonique, plus mou, plus large, plus lourd, moins fluide, difficile de se sentir à l'aise dans cette enveloppe qui vous déplaît. Pourtant croyez moi, vous avez plus d'une raison de décomplexer !

Le topless, j'adore !

Alors que le maillot une pièce revient en force, on voit pointer (confinements obligent) la tendance du no-bra. Nos seins se baladent nus, tranquillement sous nos t-shirts, mais de là à les exposer à la plage… Eh bien moi, je dis oui ! Vive ce vent de liberté qui souffle sur nos poitrines et qu'importe si ce n'est plus vraiment à la mode tant que ça nous plaît !

Autodérision ou malveillance envers soi-même ?

L'autre jour, on faisait des comptes avec des amis. Entre traumatisme et blocage, il se trouve que j'ai un véritable souci avec le calcul (mental) et ce qui devait arriver, arriva, j'ai fait une énorme erreur sur un calcul simple (pour les autres). Très gênée face aux regards, mi amusés, mi moqueurs de mes amis, je me suis défendue sur un ton léger, avec un injuste "ce qui est sûr, c'est que vous ne m'avez pas choisi pour mon QI !" Aïe ! J'ai visiblement dépassé les limites de l'autodérision. Rire de soi, OK, mais jusqu'où ?

Parlez à des inconnus, ça fait du bien !

Dès que c'est possible, j'évite d'avoir à parler aux autres, notamment au téléphone. Je fais mes réservations sur internet, je fais aussi mes achats en ligne et je procrastine ou délègue tout ce qui nécessite un tête à tête avec quelqu'un. Et puis l'autre jour, au parc, une dame est venue me parler. Un moment agréable et rafraîchissant qui m'a laissée avec le sourire. On recommence quand ?

Naturisme : Pour la confiance en soi, quittez le haut... et puis le bas !

Vous n'avez pas encore réservé vos prochaines vacances ? Pour revenir à la rentrée avec une estime de soi gonflé à bloc, pensez au naturisme. En effet, selon plusieurs recherches, la nudité est une alliée de choix pour la confiance en soi, alors cet été, un seul mot d'ordre : A poil !

Autosabotage : fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve

Il y a ce métier que j'ai toujours voulu faire. Une passion qui m'anime depuis l'enfance. Alors étudiante, j'ai la chance d'avoir un entretien dans une fac réputée qui pourra me former à ce métier qui me fait rêver. C'est loin de chez moi, la veille je loge chez une copine et pour me détendre, on décide de boire un verre. Puis deux, trois et vous connaissez la suite 🥴. Réveil en catastrophe, bouche pâteuse qui peine à émettre un son, bref, je n'ai pas intégré cette fac. Autosabotage ou syndrome du sabordage, pourquoi est-ce que parfois, on fait tout foirer ?

10 conseils pour réussir sa prise de parole en public

Dès qu’il s’agit de vous exprimer en public, impossible de garder votre sang-froid, vous paniquez, vous perdez vos moyens et cela tourne immanquablement au cauchemar… Pas de panique, parler en public, ça s'apprend et on peut s'entraîner ! Grâce à nos 10 conseils vous ferez forte impression au moment de prendre la parole devant votre auditoire 💪.

J'ai sans cesse besoin de reconnaissance, comment arrêter de chercher l'approbation des autres ?

Depuis toute petite, j’ai l’impression de faire les choses en fonction des autres. Mes choix et mon comportement ont longtemps été dictés par l’approbation d’autrui. En vieillissant, j’ai appris à m’affirmer et à me détacher de ce qu’on pouvait penser de mes actes. Pourquoi cherche-t-on sans cesse cette validation et comment se débarrasser de ce besoin de reconnaissance lorsqu'il devient toxique ? Pour être passée par là, je vais tout vous expliquer !

Je n'ose pas dire ce que je pense, et si on se libérait ?

Je suis plutôt colérique. Cette colère vient souvent du fait que je me retiens, je rumine, je pense et je ne dis rien. Je regarde les autres avoir réponse à tout et moi je me tais. Je n'arrive pas à dire ce que je pense. Peur qu'on me tourne le dos, de ne pas être à la hauteur, de choquer, je garde tout en moi, jusqu'à ce que ça explose... sur le premier qui passe par là et qui n'avait rien demandé. Il faut que ça change !

Je déteste les compliments, pourquoi me font-ils me sentir aussi mal ?

“Franchement tu es trop douée en photographie, j’adore ce que ce que tu fais”. Et là, mon teint devient écarlate et je ne sais plus où me mettre. Les compliments me mettent terriblement mal à l’aise, alors que je devrais avoir une réaction tout autre normalement ! Pour beaucoup de gens, les compliments, c’est génial ! Mais moi, je n’arrive pas à les accepter, voire, je déteste les compliments. Pourquoi ? Qu’est-ce qui me rend aussi mal à l’aise ?

Ecoutez nos podcasts

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La confiance en soi par Jean Doridot, psychologue

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici