Crise de la trentaine : le signal urgent pour changer de vie !

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai eu 30 ans il y a plus de trois ans et le moins que l’on puisse dire, c’est que ma vie a considérablement changé depuis que j’ai passé ce cap symbolique. J’étais en couple avec un homme ayant un boulot stable, j’avais un chat et je vivais dans un grand appartement haussmannien. Parquets en chevron et cheminée en marbre étaient mon quotidien et j’ai décidé de tout envoyer valser, même le mec ! Avec le recul, je crois pouvoir dire que j’ai bel et bien vécu une crise de la trentaine.

Crise de la trentaine : le signal urgent pour changer de vie !

C'est quoi la crise de la trentaine ?

La crise de la trentaine est une crise existentielle que l’on rencontre autour de nos 30 ans ou durant notre trentaine 🤯. Il y a une confrontation entre la projection de notre vie à l’âge de 30 ans et la réalité, qui est souvent différente… Cependant, pas de panique, la crise de la trentaine n’est pas une pathologie ! La psychologue Johanna Rozenblum l'a décrit comme un état émotionnel transitoire qui a vocation à s’améliorer dans le temps.

👉 Et c’est vrai que ce n’est pas un état qui dure, une fois que j’ai pris des décisions pour changer ma vie, je me suis sentie beaucoup mieux. Néanmoins, le plus difficile est d’être face à notre insatisfaction et de faire des choix en conséquence 😥.

Quelles sont les causes de la crise de la trentaine ?

Mon introspection et mes questionnements ont commencé l’année de mes 29 ans. Voyant la trentaine arriver à grands pas, je me suis demandé si j’étais vraiment satisfaite de ma vie. J’avais vécu le décès brutal de ma mère à l’âge de 25 ans et une chose que je m’étais promis, c’était de vivre sans regrets 😞. Sauf qu’un peu plus de 4 ans après, force était de constater que je n’étais pas heureuse et que j'avais beaucoup de regrets. Mon couple n’allait pas bien, je n’arrivais pas à trouver ma voie et j’étais perdue professionnellement… Bref, ce n’était pas la vie que j’avais imaginée à 30 ans.

C’est la principale cause de la crise de la trentaine, lorsque notre insatisfaction cause une souffrance et qu’on s’aperçoit que le bonheur ne nous accompagne pas au quotidien. Si on fait le bilan de notre vie et que l’on n'en tire pas du positif, la crise se déclenche 😖.

Les signes de la crise de la trentaine

Selon la psychologue, il y a des manifestations classiques à une crise comme le repli sur soi et la tristesse. Toutefois, on peut aussi avoir des réactions disproportionnées et plus théâtrales, comme quitter son job du jour au lendemain ou se séparer de son conjoint. Ayant traversé l’isolement social quelques années auparavant, j’ai préféré opter pour le deuxième type de comportement et passer à la solution qui était la plus radicale pour moi : la rupture 🌩️.

📌

Ce n’est pas simple de prendre des décisions qui vont changer notre vie, mais parfois on n’a pas le choix, ça en devient un besoin. On a envie de changer tous les aspects qui ne nous satisfont plus dans notre quotidien et de sortir de notre zone de confort pour aller mieux.

De la rupture, c’en est suivi tout un tas de conséquences et d’actions que je ne pouvais pas éviter. Et c’est tant mieux, car je n’aurais pas voulu rester plus longtemps dans cette situation qui me rendait malheureuse. À 30 ans, on a envie d’embrasser sa vie, pas de la subir 😥 !

Combien de temps ça dure ?

Tout dépend de chacune ! La durée de la crise de la trentaine est relative à notre niveau de satisfaction. Si on arrive à faire notre chemin et à rétablir un niveau de bonheur qui nous satisfait, la crise disparaîtra rapidement 👏. Cependant, si on ne se fait pas passer en premier et que l’on ne se préoccupe pas assez de notre bien-être, la souffrance va être grandissante et s’installer sur le long terme. Ce déséquilibre et les émotions négatives qui en découlent pourront nous conduire peu à peu dans une dysthymie, c’est pourquoi il est important d’apprendre à s’écouter 😔.

Le déni peut être un énorme frein si on n’arrive pas à reconnaître notre insatisfaction et notre souffrance. Il faut faire un travail sur soi pour pouvoir se sortir de la crise de la trentaine.

Pour ma part, elle a duré environ 2 ans. Elle s’est déclenchée avant ma trentaine, parce que j’appréhendais ce chiffre fatidique (à mes yeux, à l'époque). Le travail a été long, mais ce n’est pas simple de tout remettre en question et de changer véritablement pour se sentir mieux 😫.

La conséquence de la crise

Je ne regrette absolument pas d’avoir vécu ma crise de la trentaine. Même si au départ, ce fut très dur de constater que rien n’allait dans ma vie, ça a eu des conséquences qui ont tout changé. Grâce à cette crise, j’ai appris à m’affirmer et à dire ce que je souhaitais vraiment. J’ai quitté une relation toxique, j’ai déménagé et changé de région, j’ai trouvé un nouvel emploi qui m’épanouit… J’ai même retrouvé l’amour en constatant qu’il n’y avait aucun red flags ! Bref, je me sens revivre 🤗 !

C’est comme reprendre en main les rênes de nos vies. Les conséquences ne peuvent être que positives si on fait des actions qui sont en cohésion avec ce qu’on désire réellement. Néanmoins, il se peut qu’une crise de la trentaine soit dévastatrice, surtout si on n’arrive pas à la surmonter 😥….

Et si on n’arrive pas à surmonter la crise de la trentaine ?

Ce n’est pas simple de se sortir de cette crise existentielle seul·e. Cela demande un vaste travail sur soi qu’il est difficile de faire si on n’a pas les armes pour. Surtout qu’une crise non résolue peut engendrer une véritable maladie psychique comme la dépression… Dans ce cas, notre esprit est encore plus englué dans une impasse et dans un mal-être constant.

L’accompagnement psychologique est la meilleure solution pour se sortir de notre rumination mentale. Grâce à cela, on pourra être épaulée afin de faire un bilan et de comprendre ce qui ne nous convient plus. Le thérapeute nous accompagnera pour trouver les solutions qui nous conviennent le plus, afin de retrouver épanouissement et bonheur.

L'avis de la rédaction : un message à entendre...

Une crise de la trentaine n'est pas anodine, il y a un message clair derrière tout ça, quelque chose ne va pas, vous n'êtes pas alignée avec vous-même, votre vie ne vous convient pas ou plus. Bref, il est temps de changer, d'apporter des modifications petites ou grandes à votre existence pour être en phase avec vos aspirations. Ce n'est pas toujours simple de comprendre ce qui se passe en nous tant les émotions se mêlent, c'est pourquoi nous ne saurions que trop vous conseiller que de prendre rendez-vous avec un psychologue. Ensemble, vous pourrez faire le bilan, comprendre ce qui se joue en vous et mettre en place les changements dont vous avez besoin sans parfois même en avoir conscience.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources :  journaldesfemmes.fr / penser-et-agir.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube