Quels sont les symptômes d'une dépression ? Voici comment la reconnaître.

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Colère, tristesse, mélancolie… Nous vivons toutes des émotions négatives, mais lorsqu’on est dépressive, on les ressent plus intensément. Une souffrance envahit alors peu à peu la personne qui est atteinte de dépression. Puis, elle devient tellement compliquée à gérer, qu’elle empêche la personne dépressive de vivre normalement et de remplir ses obligations sociales, familiales, voire, professionnelles. Comment déceler une dépression ? Quels sont les symptômes qui doivent nous alerter ? Explications.

Quels sont les symptômes d'une dépression ? Voici comment la reconnaître.
Sommaire :

Comment détecter une dépression ? 7 symptômes avant-coureurs 

Lorsqu'une dépression s’installe, on peut remarquer des symptômes avant-coureurs qui débutent généralement 3 à 6 semaines avant une dépression chronique. C’est pourquoi il est important d’être à l’écoute de soi pour l’empêcher de s’installer durablement. Cela permet également de reconnaître une déprime d’une véritable dépression.

  • ✔️ Changement d’humeur et troubles du caractère (impulsivité, irritabilité, etc.)
  • ✔️ Perte d’intérêt pour les activités qui faisaient plaisir avant
  • ✔️ Insomnie et troubles du sommeil
  • ✔️ Anxiété de fond lors de situations habituelles
  • ✔️ Fatigue importante, baisse de tonus
  • ✔️ Baisse de libido
  • ✔️ Somatisations (douleurs physiques liées à une souffrance morale non exprimée).

Une maladie psychique multifactorielle

La dépression peut toucher n'importe qui, sans distinction d’âge, de sexe, de statut social, de niveau d’instruction, de nationalité ou d’origine ethnique. Cependant, elle n’a pas toujours une seule cause. Les symptômes peuvent être multiples, la dépression peut être héréditaire, notamment. Si une personne de notre famille en a déjà été atteinte, nous avons plus de risques de ressentir des symptômes dépressifs. De plus, d’autres maladies peuvent amener une dépression, comme :

  • un trouble anxieux généralisé,
  • une maladie cardiovasculaire,
  • un cancer,
  • la maladie de Parkinson,
  • de l’arthrite,
  • une maladie pulmonaire,
  • ou toutes autres maladies chroniques pouvant affecter l’état mental comme une endométriose par exemple.

Les facteurs sociaux ont aussi un impact sur la maladie, si la personne ressent du stress à cause de son travail ou qu’elle vit un choc émotionnel à cause de la perte d’un être aimé, d’une perte d’un emploi, etc. La consommation d’alcool, de drogues ou de toutes substances addictives peut entraîner également une dépression.

👉 Gare à la dépression chronique... Lypémanie, dépression chronique : quand le plaisir de vivre disparaît...

Comment soigner la dépression ?

Consulter rapidement

Il ne faut pas attendre de ne plus être capable de faire ses activités habituelles pour consulter. Si vous ressentez le moindre symptôme évoqué précédemment, vous pouvez parler de votre dépression à votre médecin traitant. Il pourra vous aiguiller vers des organismes comme un CMP (Centre Médico-Psychologique). 

Sinon, vous pouvez aussi directement appeler un psychiatre qui décidera s’il vous faut un traitement médicamenteux. Consulter un psychologue gratuitement devient de plus en plus possible grâce aux remboursements faits par certaines mutuelles.

Changer des habitudes

La priorité est de se faire accompagner psychologiquement, mais il est aussi possible de faire quelques petites choses pour atténuer les symptômes. Faire de la relaxation avec de la méditation ou du yoga permet de diminuer la dépression. Se mettre à faire du sport, tenir un bullet journal, pratiquer la pensée positive, voire des amies… permettent aussi de se sentir mieux et d'accélérer la guérison. 

L'avis de la rédaction : s'occuper de sa santé mentale comme de sa santé physique

Il ne faut pas rester sans rien faire lorsqu'on ressent des symptômes dépressifs. La santé mentale doit être tout aussi prise en compte que la santé physique. Il ne nous viendrait jamais à l’esprit de dire qu’il suffit d’aller "prendre l’air" pour une jambe cassée. Il va de même pour une dépression ! N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue si vous pensez être en dépression ou que vous ressentez une profonde souffrance. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Empowerment : prenez le pouvoir !

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque jour j'ai l'impression que de nouveaux mots font surface. À mesure que le monde se transforme et évolue, notre vocabulaire s'enrichit, ou tout du moins tente de s'enrichir. Parce qu'il est vrai que si on voit très souvent de nouveaux mots poindre, on ne sait pas toujours exactement ce qu’ils définissent. Celui qui m'intéresse aujourd'hui c'est l'empowerment. Si vous êtes prêtes à prendre le pouvoir, vous allez adorer cet anglicisme !

Ours, lion, loup ou dauphin ? Comment votre chronotype vous aide à être plus productive

J'ai parfois du mal à me lever, mais une fois le pied posé à terre je suis prête à conquérir le monde... sauf si j'ai l'occasion de retourner au lit. Mais le pire, c'est après la pause déjeuner ! Une fois le repas avalé, mon énergie est décroissante jusqu'au coucher. Normal, je suis un ours ! Connaître son chronotype, c'est apprendre à mieux se connaître soi-même et à vivre en respectant son rythme naturel.

Le blurring, quand la journée de travail ne s'arrête jamais…

"Tiens, si je répondais à ce mail ? Bon OK, il est 21h mais ce n'est pas grave. Ah, puis je vais jeter un œil à ce dossier aussi...". Lorsque j’étais à mon compte, j’avais la fâcheuse tendance à vouloir travailler tout le temps. Je n’avais pas vraiment de journée de travail, mais mon excuse, c’était le métier-passion. En revanche, lorsque la journée de travail ne s’arrête jamais quand on est salarié, cela s’appelle du “blurring”. La frontière entre vie pro et perso devient alors floue et c’est le début de l’épuisement professionnel...

Faire sonner son réveil plusieurs fois, une bien mauvaise idée…

Tous les matins j’appuis sur la fonction “snooze” de mon réveil. Eh oui, comme des milliers de Français, je ne suis pas du matin ! Je suis plutôt un oiseau de nuit, alors il est toujours difficile de me réveiller à une heure fixe. Cependant, je me réveille toujours plus fatiguée et la fonction “snooze” participerait à cela… En effet, faire sonner son réveil plusieurs fois serait très mauvais pour la santé, selon une étude australienne. Penchons-nous sur le problème.

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné un(e) ami(e) ? Un ex. ? 👀 Où est-il/elle ? Nous sommes tous plus ou moins stalker ! L'art de traquer sur les réseaux sociaux ou dans la vie réelle porte un nom : le stalking. Apprenez-en plus sur ce harcèlement qui fait de plus en plus de victimes.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici