Introspection, comment faire une analyse de soi ?

J’ai toujours pensé être à l’écoute de moi-même et que je me connaissais super bien ! C’est la phrase que je me disais il y a quelques années, avant de passer plusieurs semaines à faire une introspection de mon moi intérieur. Je me suis rendue compte que je n’étais pas du tout à l’écoute de mes pensées en réalité ! Mon auto-analyse n’est pas terminée d’ailleurs, elle est constante. Les bienfaits de l’introspection existent bel et bien, alors je vais vous expliquer ce dont il s’agit et surtout vous donner les astuces pour réussir son analyse de soi.

Sommaire : 

Pourquoi faire une introspection ?

Une introspection, c’est regarder à l’intérieur de soi. Cela désigne le fait d’être attentive à ce qui se passe en nous : nos sensations, nos pensées, qui nous sommes, etc. Le mot introspection regroupe aussi toutes les méthodes pour se tourner vers son monde intérieur. En psychologie, c’est une méthode d’observation et d’analyse, en vue d'étudier sa propre personne. Grâce à l'introspection, on se connaît parfaitement.

Les bienfaits de l’introspection

“Connais-toi toi-même”

Pour le psychothérapeute, Paul Diel, cet exercice d’analyse de soi assure la régulation de “la vie intérieure”. Elle est nécessaire à notre bonheur car elle permet de connaître ses besoins, d’apprendre à s’aimer et d’accepter tel que l’on est.

🧠 De plus, faire une analyse de soi participe à mieux vivre avec les autres. En effet, être mieux connecté à ce qu’on ressent nous donne la possibilité de mieux gérer nos émotions et nos réactions face à autrui. Edgar Morin, philosophe français, explique que l’auto-examen permet la compréhension de nos propres faiblesses, ce qui fait qu’on est plus à même de comprendre celles des autres. Cela permet donc de développer plus d’empathie et d’être plus à l’écoute, de soi, et de son entourage. Alors, comment faire une introspection ?

Comment faire une auto-analyse ? 6 exercices d’introspection

De nombreuses techniques d’introspection existent, comme la méditation pleine conscience. On se tourne vers nos pensées et on arrive à mieux interpréter les choses de notre vie. On devient le témoin de nos états mentaux et émotionnels. Cependant ce n’est pas la seule solution. Voici les 6 exercices pour savoir comment faire une auto-analyse :

1. Faire attention à ses pensées

Cet exercice ressemble énormément à la méditation, être consciente de ses pensées permet de mieux se décrypter. Il faut admettre le contenu de pensées, c’est parfois un exercice très difficile à faire. Cependant, grâce à cela, on peut apprendre à repérer les pensées négatives, la dépréciation personnelle, l’anxiété, etc.

Il faut prendre quelques minutes tous les jours pour mettre notre cerveau en pause pour observer nos pensées. Il n’est pas nécessaire de se mettre en état de méditation, mais il est bien de s'asseoir 5 minutes pour réfléchir à tout cela.

2. Tenir un journal

Oui, un journal ! Comme lorsqu’on était ado et qu’on avait un journal intime. C’est en réalité un très bon exercice car il permet de coucher sur le papier toutes nos pensées et nos problèmes. On peut même noter nos objectifs et nos rêves, comme avec le bullet journal. Cela permet de constater tout un tas de choses : est-on dans une impasse ? Arrive-t-on à parvenir à réaliser nos rêves ?

Il est aussi possible de tenir un journal de gratitude pour garder les aspects positifs de sa journée et se débarrasser des pensées négatives.

3. Remettre en question sa propre perception

Parfois, on interprète des choses sans forcément y réfléchir, ce qui nous laisse tirer des conclusions hâtives. Faire une introspection permet d’être plus à l’écoute de soi et des autres.

Par exemple, si on voit une amie pour un café et qu’on la trouve étrangement silencieuse, on peut en venir à la conclusion suivante : j’ai fait quelque chose de mal. Néanmoins, ce n’est pas forcément le cas. Elle peut être contrariée car elle a appris une mauvaise nouvelle juste avant de nous retrouver. Il faut toujours se demander s’il y a plusieurs explications possibles.

4. Être à l’écoute de ses émotions

Ce qu’on ressent peut nous aider à comprendre qui on est et comment on fonctionne. Pourquoi a-t-on eu telle émotion après un événement ? Grâce à cette écoute et cette interprétation, on comprend mieux nos réactions.

Par exemple, si on a mal au ventre en voyant notre conjoint parler avec une autre personne, cela signifie qu’il y a du stress en nous. Pourquoi donc ? Ce stress peut être représentatif d’une jalousie ou d’une peur de l’abandon. On craint que notre conjoint trouve que cette personne est mieux que nous. Il y a donc un manque de confiance en soi sur lequel travailler.

> Car oui, notre entourage n’est pas responsable de nos émotions, c’est à nous de travailler dessus. Cela nous permet de ne pas être une personne toxique pour les autres.

5. Identifier ses valeurs

S’auto-analyser c’est aussi mettre le doigt sur les valeurs qui comptent pour nous : la politesse, l'honnêteté, l'optimisme, l'assurance, l'amitié, la réussite, la foi, la gentillesse, le sens de la justice, etc.

Il faut les identifier pour savoir comment être en adéquation avec. Si on va à l’encontre de l'une de nos valeurs, surtout une dont on a pas conscience, cela provoque une dissonance cognitive.

Par exemple, si on se préoccupe du bien-être animal et qu’on mange de la viande, on peut développer des troubles alimentaires à cause de la culpabilité. Peut-être est-il alors envisageable de devenir végétarienne pour être en adéquation avec notre valeur. Cela fonctionne pour tout un tas de choses ! En plus, nos valeurs évoluent au fur et à mesure de notre vie, c’est pourquoi il faut y être attentive.

6. Se tourner vers ses rêves

Il y a les rêves qui correspondent à nos objectifs de vie, mais il y a aussi les rêves que l’on fait la nuit. L’interprétation des rêves peut être une solution pour découvrir ses envies inconscientes. En effet, ils sont parfois un lapsus de notre esprit sur quelque chose que l’on a pas su détecter en étant réveillé. Interpréter ses rêves permet d’être à l’écoute de son subconscientet ce dernier ne ment jamais.

L'avis de la rédaction : un exercice pas toujours facile

L'introspection n'est pas un exercice facile, si vous n'y parvenez pas, il se peut que des croyances limitantes ou des peurs, conscientes ou non, vous freinent. Contactez un coach qui saura vous aider.

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Source : passeportsante.net

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires

Nos derniers articles

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici