Comment se débarrasser d’une relation toxique ? Adieu les cons 👋

Mis à jour le par Camille Lenglet

On a tous et toutes connu une relation toxique un jour. Vous savez, c’est le genre de relation qui nous donne un profond malaise. On se sent mal, diminué, voire bête après avoir vu cette personne. C’est le meilleur signal pour savoir si la relation n’est pas saine pour nous. Mais comment on s’en sort ? Heureusement pour vous et malheureusement pour moi, des relations toxiques, j’en ai connu ! Alors voici mes conseils pour s’en sortir. Go ! 💪

Comment se débarrasser d’une relation toxique ? Adieu les cons 👋

Identifier le problème et nos émotions

On parle souvent de la relation amoureuse toxique et des red flags en amour, mais il peut y avoir de la toxicité dans toute forme de relation, dès lors qu’il y a au moins deux individus. Cela peut être donc entre amis, entre collègue, voire même en famille 😅. 

Peu importe la nature de la relation, le plus important est d’identifier le problème et de se verbaliser à soi, sa souffrance. On n’hésite pas à s’interroger sur la nature du lien, dans le sens où : est-ce que c’est nous qui sommes toujours là pour autrui ? Est-ce qu’on a le sentiment de se faire piétiner ? Comment on se sent en sa présence ? Bien Mal ? Nul·le ? Inexistant·e ? 

Faire ce “scan” de la relation et des émotions négatives est important pour pouvoir à la fois reconnaître sa souffrance et à la fois avoir des propos à communiquer en cas de conflits. En tout cas, hors de question de continuer à se sentir mal, même si c’est notre mère, notre meilleure amie, notre binôme de travail 🤧. 

👋 Cet article peut vous intéresser : Amitié toxique, comment la reconnaître ?

Prendre de la distance avec la personne

Certaines personnes peuvent dire que c’est juste une attitude de fuite, mais c’est surtout un mécanisme de défense. En plus, c’est un signal que l’on envoie à la personne pour dire : je m’éloigne, car quelque chose cloche. Alors des fois, il ne se passe rien, la distance finit par supprimer le lien que l’on a 🙃. 

💬

Je pense à une de mes anciennes meilleures amies dans ce cas de figure. Ses propos me faisaient du mal, elle ne se rendait pas compte à quel point elle pouvait être toxique à force de vomir ses ressentiments et sa jalousie aux autres. Alors, j'ai choisi de m’éloigner, en la voyant un peu moins et en interagissant moins en ligne avec elle. Les mois et les années ont passé et finalement, nous n’avons plus aucun contact.

C’est ce qu’il se passe lors d’une relation toxique “facile”. Cependant, les autres ne réagissent pas forcément bien à la distance, surtout dans le cadre familial. Alors que faire ? Il ne faut pas hésiter à dire ce que l’on a sur le cœur

👋 Cet article peut vous intéresser : 10 signes qu'une amitié n'est plus réciproque, il est temps de se dire au revoir !

Verbaliser sa souffrance à l'autre

C’est sans doute l’étape la plus dure et la plus délicate, surtout pour les personnes qui ont peur du conflit, comme moi. Néanmoins, elle est nécessaire pour mettre les points sur les "i" et dire ce qui cloche. Évidemment, il ne faut pas faire cela en se montrant agressif·ve et en attaquant l’autre. Non, il faut faire preuve de diplomatie et utiliser les méthodes de la communication non violente

👉 Et si l’autre réfute nos émotions ou son comportement ? C’est bien la preuve qu’il s’agit d’une personne toxique ! Dans ce cas-là, il faut lui dire : "si tu n’es pas prêt à entendre ce que je te dis, ce que je ressens vis-à-vis de ton comportement, c’est que tu ne veux pas te remettre en question et pour moi, ça n’est pas possible de continuer ainsi."Deux amies se disputent

Trop c'est trop ! Hors de question de ne pas dire ce qu'on ressent !

Se reconstruire autrement

Prendre de la distance, rompre amicalement ou même couper les ponts avec sa famille, ça fait toujours souffrir 💔. Cependant, il faut se dire que c’est le résultat d’un choix mûrement réfléchi et que l’on ne fait pas ça à légère. 

On le fait, car il en va de notre intégrité et de notre santé mentale. Néanmoins, il faut s’accrocher à cette pensée positive : c’est un nouveau départ. Que ce soit en amitié, en famille ou au travail. On a retiré la relation qui nous faisait du mal, à partir de là, on ne peut qu’avoir des jolies choses qui nous attendent. Je sais que c’est très difficile de percevoir cela quand on est en plein dans la tempête, mais c’est un moyen d’avancer. À partir de là, on peut se reconstruire en plus autrement. 

Cette relation toxique aura eu au moins l’avantage de nous aider à identifier les relations toxiques et les comportements qui ne sont pas OK pour nous. Ainsi, on peut fixer rapidement nos limites dans une nouvelle relation et s’entourer de personnnes bienveillantes !

L'avis de la rédaction : Se faire respecter avant tout !

Certaines personnes ne vous méritent pas, contrairement à ce qu'elles vous racontent ou ce que vous pensez. Décider de s’éloigner de personnes toxiques est parfois difficile, mais c’est avant tout s'affirmer et être capable de se faire respecter en tant que tel. Si c'est trop difficile, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un psychologue pendant cette période délicate. Vous comprendrez comment cette relation s'est mise en place, comment en sortir et surtout, comment mettre en place de nouvelles habitudes pour des relations plus saines à l'avenir.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube