Je rumine toute la journée, et si on changeait ça ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Il n’y a pas que les vaches qui ruminent, je crois bien qu’on est nombreuses à le faire. D’ailleurs, pendant longtemps, je ne me suis pas rendu compte que je ruminais des pensées qui ne faisaient que nourrir mon stress et mon anxiété. Vous vous reconnaissez dans mes mots ? Alors peut-être que, vous aussi, vous ruminez toute la journée des pensées négatives. Ce n’est pas quelque chose de bon pour notre santé mentale, alors si on changeait ça ?

Je rumine toute la journée, et si on changeait ça ?
Sommaire : 

Pourquoi je rumine ?

Tout le monde a des pensées, c’est un fait, des pensées nous traversent toute la journée. Ce dialogue intérieur est normal, il nous permet de réfléchir à ce que l’on doit faire et plus globalement à notre avenir pour prendre des décisions en conséquence. Cependant, lorsqu’on a des pensées négatives incontrôlables, c’est ce qui s’appelle “ruminer” 🐮. En gros, on fait de l’anticipation anxieuse, on repense à toutes les choses négatives qui nous sont arrivées, on se déprécie, etc. 

Le pire dans tout cela ? C’est que ces pensées nous apparaissent comme logiques et fondées sur la réalité, alors qu’il s’agit bien souvent de croyances limitantes et déformées 😫.

Des pensées automatiques en boucle

Ce mécanisme porte un nom, celui des “pensées automatiques”. Ce sont souvent des réflexions acquises pendant l’enfance, on dit souvent que les plus jeunes sont des éponges et c’est vrai ! Tous les discours entendus autour de nous, même faux, nous les intégrons (en particulier s’ils sont répétés par les parents). On développe donc ces pensées automatiques, qui vont venir nous pourrir l’existence. Le plus compliqué dans tout cela, c’est que ce type de pensées est tellement assimilé, qu’on ne les remarquera même pas 😥…

👉 Je vous partage mon vécu

Je souffre de TCA (troubles du comportement alimentaire) depuis plusieurs années. Ils sont apparus à cause de la grossophobie systémique et des pensées automatiques qui ont découlé de ça : “si tu manges ça, tu vas grossir”, “il faut finir le repas”, “une femme grosse n’est pas désirable”, etc.

À travers l’alimentation intuitive, j’apprends à identifier ce type de pensées pour m’en défaire et réapprendre à manger sans avoir ces réflexions qui dérèglent mon alimentation. Elles font tellement de bruit dans mon esprit, que je n’écoute plus mon corps…

Comment arrêter de ruminer pour aller de l'avant ?

Les pensées automatiques ne sont pas sans conséquences. Les études sont formelles, ce mécanisme génère du stress et de l’anxiété généralisée. À long terme, les pensées automatiques négatives peuvent même conduire à la dépression… Toutefois, il existe des techniques qui permettent d’apprendre à s’en défaire 🧐.

Identifier les pensées automatiques

C’est un exercice complexe que d’identifier nos pensées automatiques qui nous font ruminer toute la journée. Comme je l’ai dit, on ne s’en rend même plus compte, tant c’est ancré en nous. Cependant, elles commencent souvent de la même manière :

👉 La pensée-règle : il faut, je dois, je devrais, je n’aurais pas dû… Lorsqu’une pensée de la sorte, elle est très culpabilisante et on va faire en sorte de se justifier auprès de soi-même.

👉 La pensée dégradante : je suis nulle, pas assez forte, pas assez capable, je n’y arriverai pas… Là c’est clair, il y a clairement un manque de confiance en soi et un sacré syndrome de l’imposteur.

Une fois qu’on aura identifié ce type de pensée, on peut s’en défaire à travers des techniques comme la méditation pleine conscience et la respiration ventrale. Cela permet de s’ancrer dans l’instant présent et d’arrêter d’être dans la projection ou la culpabilisation. Même si on n'arrive pas à méditer, il est nécessaire de prendre 10 minutes tous les jours pour faire une pause afin d’écouter ce qu’il se passe dans notre tête. C’est une gymnastique mentale qu’il est complexe de faire, en particulier au début. Cependant, si on voit que l’on n’y arrive pas toute seule, il est important d’envisager un suivi thérapeutique pour aller de l’avant.

Faire cesser la rumination mentale avec la TCC

Il existe un type de thérapie qui peut nous aider à travailler sur nos pensées, la thérapie cognitive et comportementale (la TCC). Le psychiatre Aron T. Beck est l’un des pères fondateurs de cette thérapie et c’est justement lui qui a mis en évidence les pensées automatiques. Grâce à lui, les psychologues disposent d’outils nous permettant d'identifier nos croyances erronées, mais aussi de gérer les pensées négatives et notre éternelle rumination. À travers le suivi, le thérapeute va nous conduire à “reprogrammer” nos pensées pour se défaire de nos ruminations mentales et ainsi se défaire de ce qui nous entrave.

Arrêter de ruminer ne se fait pas du jour au lendemain, il faut une bonne détermination, mais c’est un travail nécessaire pour aller vers l’épanouissement. Aller, on ne lâche rien 💪 !

👉 Pour aller plus loin, il existe un livre permettant de nous aider à décrypter ce mécanisme complexe de pensées et de rompre le cercle vicieux de la rumination :

Livre de Bernard Anselem "Je rumine, tu rumines, nous ruminons : En finir avec ces pensées qui tournent en boucle"

Livre de Bernard Anselem "Je rumine, tu rumines, nous ruminons : En finir avec ces pensées qui tournent en boucle"

L'avis de la rédaction : une bien mauvaise habitude 

Quand on rumine, on est dans une spirale infernale et il n'est pas facile d'en sortir. Ruminer en boucle est une bien mauvaise habitude source de stress dont il n'est pas facile de se défaire. "J'aurais dû dire ça", "Pourquoi est-ce qu'il m'a dit ça ?" Pour certaines d'entre nous, c'est carrément un mode de vie, les pensées tournent en boucle du matin au soir. Il est important d'apprendre à se défaire de cette sale manie et de mettre en place de nouvelles habitudes, plus saines, comme apprendre à exprimer ses émotions, communiquer dans le calme sur le moment plutôt que de ruminer. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue à ce sujet.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

MBTI : le test des 16 personnalités, quelle est la vôtre ?

Des tests pour savoir à quelle maison on appartient dans Harry Potter ou quel genre de plat on est, on adore en faire ! En tout cas, moi, j’en fais plein, c’est mon petit #guiltypleasure 😆 (plaisir coupable). Dernièrement j’ai découvert le test MBTI, les 16 personnalités, qui signifie « Myers Briggs Type Indicator ». Il définit 16 personnalités où chacune peut se retrouver parfaitement pour faire de meilleurs choix dans notre vie. Un test qui a donc une grande ambition, mais que vaut-il vraiment ? Je l’ai bien évidemment “testé” !

J'appelle ma mère presque tous les jours ! C'est grave ou pas ?

Aujourd'hui, nous sommes lundi et je n'ai pas appelé ma mère depuis... douze heures. Est-ce que je suis en manque ? Pas du tout. Est-ce que je vais l'appeler avant la fin de la journée ? C'est fort possible ? Pourquoi ? Parce que c'est comme ça, j'aime appeler ma mère. Mais rassurez-vous, vous êtes les seules que ça peut déranger !

Comment demander une augmentation de salaire ?

Depuis le temps que j'essaye de te le faire comprendre, j'espère que maintenant tu sais que toi là, tu es une personne exceptionnelle qui doit prendre conscience de ta valeur et en faire prendre conscience aux autres aussi... Oser demander une augmentation, c'est justement ça : montrer à son patron que ce qu'on fait et ce qu'on est a de la valeur... une valeur qui se chiffre en euros.

Le “quiet quitting” dans le couple : quand la rupture est silencieuse…

Vous avez l’impression que vous êtes la seule personne à vous investir dans le couple ? Que votre partenaire est de plus en plus distant ? Ces comportements sont assez révélateurs, selon la psychologue américaine, Theresa E. DiDonato. Il s’agit de “quiet quitting” ! Expression réservée au monde professionnel à l’origine, on en parle de plus en plus pour les relations amoureuses, tant ce comportement est révélateur. Alors qu’est-ce que c’est le quiet quitting dans le couple ? Quelles sont les raisons de ce comportement ? Explications.

Afficher ses convictions et son militantisme en entretien, et pourquoi pas ?

Auparavant, lorsque je passais un entretien d’embauche, j’avais toujours l’impression que c’était un interrogatoire et que j’étais en position inférieure comparée au recruteur. Désormais, j’ai compris que c’était plutôt un échange pour voir si cela pouvait matcher entre nous. Je pose donc des questions et je le teste pour voir si ce dernier peut correspondre à mes envies et surtout, à mes convictions. Eh oui, mon militantisme prend une place importante dans ma vie, alors pourquoi ne pas l’afficher pendant ce moment crucial ? Explication.

10 conseils pour apprendre à être plus heureux

Atteindre le bonheur, tout un programme ! Ce sentiment semble parfois très difficile à atteindre et pourtant, être un peu plus heureuse chaque jour, ce n’est pas si compliqué. Attention, pas de recette miracle, mais seulement quelques habitudes à adopter pour enfin décider d’être heureuse 😉. À vous de jouer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici