Changer ses habitudes en 21 jours, c'est possible ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Arrêter de fumer, se mettre à la méditation, se lever plus tôt, etc. Les gourous du développement personnel nous promettent de changer nos habitudes en un temps record de 21 jours. Trois petites semaines sont-elles réellement suffisantes pour modifier des schémas parfois adoptés depuis des années ? Nous avons enquêté pour vous.

Changer ses habitudes en 21 jours, c'est possible ?
Sommaire : 

Pourquoi 21 jours ? La psycho cybernétique

Non sans surprise, la provenance de cette règle des 21 jours vient de la médecine esthétique. En effet, durant les années 60, le chirurgien américain Maxwell Maltz a émis cette théorie révolutionnaire. Après avoir constaté qu’il fallait en moyenne 3 semaines à ses patients pour s’adapter à leur nouveau visage, il a décrété qu’« il faut un minimum de 21 jours pour faire disparaître une vieille image mentale et en créer une nouvelle ». 🧠

Fier de sa découverte, le chirurgien plastique a sorti le livre Psychologie Cybernétique. L’ouvrage s’est rapidement classé dans le top 50 des écrits les plus influents dans le domaine du développement personnel. En presque six décennies, cette formule magique a été reprise des milliers de fois. Le problème ? Les promesses mirobolantes ont tendance à omettre le terme « minimum » de la théorie.

Par un effet de téléphone arabe, ces 21 jours sont devenus une vérité incontestée. Impossible de regarder une vidéo inspirante ou de parcourir un livre de bien-être sans tomber sur cette règle. Côté marketing, c’est le jackpot : une durée courte pour changer de vie, ça fait rêver. Mais qu’en est-il de l’aspect scientifique ?

La théorie des 21 jours, ce qu’en dit la science

La science s’est ensuite emparée du problème. Différentes études ont été menées pour répondre à la question du temps nécessaire pour supprimer une habitude ou la modifier. Certaines ont été engagées par le gouvernement canadien, d’autres par la NASA. 🕵️ Nous retiendrons surtout l’enquête de Phillippa Lally, chercheur à l’University College de Londres.

Cette étude a été conduite sur 96 individus durant 12 semaines. Chaque personne choisissait une habitude à transformer et devait témoigner tous les jours du changement perçu. Elle devait aussi inscrire sur un calendrier si elle avait effectué ou non son nouveau rituel. L’analyse a révélé qu’en moyenne il fallait 66 jours pour modifier une habitude. Serait-ce le nouveau Saint-Graal de la « reprogrammation des neurones » ? 😏 Pas vraiment. C’est avant tout la preuve qu’adopter une nouvelle pratique varie drastiquement selon la personne, le type d’habitude à adopter et les circonstances.

👉 Par exemple, le fait de manger un fruit par jour serait plus facile à implémenter que changer complètement de régime alimentaire et de passer au véganisme.

Le verdict : au minimum 21 jours... 

En conclusion, la durée des 21 jours est davantage un mythe qu’une vérité absolue. Il faut AU MINIMUM 21 jours pour changer une habitude. Cependant, prévoyez plus de temps dans votre calendrier pour effectuer une transformation durable. Gardez aussi à l’esprit que la création d’une nouvelle pratique repose sur de nombreux facteurs indépendants de votre motivation.

Par ailleurs, le neurobiologiste Thomas Boraud a déclaré « On ne peut absolument pas “reprogrammer” son cerveau. D’ailleurs, les habitudes demeurent complexes, elles ne font pas intervenir les mêmes zones cérébrales, et personne n’en a la même définition. » Soyez donc patient et compréhensif envers vous-même 🙏.

Oublions les chiffres et engageons-nous à tenir le cap. La bonne nouvelle issue de l’étude de Phillippa Lally est que même si nous ratons quelques jours, cela n’aura pas d’impact sur le long terme. Il nous arrive à tous de ne pas nous brosser les cheveux un soir de paresse, ce n’est pas pour autant que nous vivons avec des dreadlocks !

L'avis de la rédaction : 4 conseils pour changer d’habitude en douceur

Pour ne pas vous décourager et oublier radicalement une mauvaise habitude, vous pouvez suivre ces 4 conseils qui vous aideront à trouver le chemin vers votre nouveau vous !

1. changez une seule habitude à la fois
2. fixez-vous des objectifs précis et quantifiables : Au lieu de « je veux écrire un livre », choisissez « je veux écrire 3 pages par jour pendant 1 mois » (profitez-en pour essayer le journal de gratitude.)
3. mettez en place un rituel en effectuant cette habitude toujours au même moment de la journée
4. prévoyez une petite récompense bien méritée un mois ou deux après le début de votre changement d’habitude

Voilà, vous connaissez les règles pour prendre un nouveau départ mais ce n'est pas toujours facile, on se décourage, on abandonne, on culpabilise, on se trouve nulle... 👉 Pour réussir votre changement et être sûre que votre nouvel objectif est le bon, n'hésitez pas à contacter un coach et n'oubliez pas de consulter notre article 12 règles pour prendre un nouveau départ, le changement, c'est maintenant !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Et découvrez aussi 10 habitudes pour améliorer son quotidien

Ou encore

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici