Camille Lenglet, rédactrice

Mis à jour le

L'hypersensible de l'équipe, un poil créative !

Camille Lenglet, rédactrice

J’ai toujours aimé écrire, depuis le tout début d’internet. J’ai longtemps tenu plusieurs blogs pour raconter ma vie, mes peines et mes joies. L’écriture est un moyen d’expression formidable dont je ne peux pas me passer. Cela m’a permis de canaliser mon hypersensibilité et d’ailleurs j’adore rédiger autour des sujets psycho et développement perso. La compréhension de soi est la meilleure façon d’avancer !

❤️ Grande rêveuse qui s’assume, ce sont mes émotions qui me guident tous les jours. J’ai appris à comprendre mon fonctionnement et j’ai envie d’aider d’autres à en faire de même.

📖  Côté pro, j’ai toujours fait de la rédaction. Mais j’ai appris à m’exprimer par un autre biais puisque je suis aussi photographe professionnelle. Et oui j’ai deux casquettes ! Mais c’est ce qui me plaît, pouvoir jongler et alterner avec ces deux moyens d’expression.

Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Mes héros dans la vie : Toutes les personnes qui n’ont pas peur et qui vivent leur rêve à fond !

  • Formation : Master 2 en Stratégies de Communication, Communication des Entreprises
  • Expérience : 1 an
  • Profession : rédactrice pour wengood
  • Aptitudes : photographie, écriture et création en tout genre


Les commentaires

Bonjour je me retrouve tout a fait dans vos descriptions le manque de confiance la sensation de différence l hypersensibilité la grande solitude ma souffrance ma difficulté de nouer des relations avec les autres les attaques qui me déstabilisent fortement un manque de sécurité du a des parents toxiques et une relation mariale violente et manipulatrice je souffre de dépression et de plusieurs tentatives de suicides je suis une enveloppe vide a l intérieur malgré des pratiques artistiques, céramique peinture creations textiles creations de bijoux ect...je n arrive plus a trouver un sens a ma vie je pense être de trop sur cette terre et être inutile et invisible merci pour vos mots mais je n arrive pas a me sortir de cette souffrance merci por votre compréhension Sylvia

Les derniers articles de Camille

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Syndrome d'hubris, tout savoir sur le trouble des puissants

Lorsque la guerre a éclaté en Ukraine, je pense qu’on a toutes et tous été très choqués. On s’est même demandé “qu’est-ce qu’il se passe dans la tête de Vladimir Poutine pour attaquer le pays voisin ?!”. On se dit que c’est de la folie et de l’inconscience. En réalité, ce comportement est révélateur du syndrome d'hubris, qui touche les puissants de notre monde. On dit souvent que le pouvoir peut monter à la tête et ça n’a jamais été aussi vrai qu’à notre époque et avec les leaders qui font notre monde. Explication.

Je veux que mes parents soient fiers de moi, pourquoi avons-nous autant besoin de leur approbation ?

Plus de 30 ans et je suis toujours contente d’annoncer une de mes réussites à mon père. Je sais que ça me rend heureuse de le faire, d’autant plus que ma mère n’est plus parmi nous. Néanmoins, je ne me suis jamais vraiment interrogée : pourquoi ai-je besoin de sentir que mon père est fier de moi ? Pourquoi, de manière générale, avons-nous besoin de l’approbation de nos parents ? Rendre heureux nos parents est une chose, mais il est nécessaire de s’interroger plus en profondeur, surtout si leur approbation prend une place importante dans notre vie.

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.