Comment reconnaître une déprime d’une dépression ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Vous sentez triste, lassée, vide, les larmes vous montent souvent aux yeux, vous manquez d’énergie, bref, vous ne vous reconnaissez plus. Est-ce le signe d’une déprime passagère ou les symptômes d’une dépression plus profonde ? Nous vous aidons à faire le point pour différencier ces deux états.

Comment reconnaître une déprime d’une dépression ?
Sommaire :

Dépression et déprime se confondent. Il faut dire que le terme dépression est souvent utilisé à tort et à travers. Pourtant, il existe bien une différence entre les deux et reconnaître une dépression est important pour mieux la traiter. 🧠 Comment distinguer une déprime d’une dépression ? Quels sont les symptômes et que faire ? Nous vous apportons des éléments de réponse. 

Reconnaître une déprime d'une dépression

La déprime est un état passager. Elle se traduit par :

  • Des coups de blues
  • La tristesse
  • La fatigue
  • Les idées noires
  • L’irritabilité
  • Les insomnies
  • La baisse de la motivation

Si cet état ne dure pas plus de deux semaines, aucune raison de s’inquiéter. En effet, le désespoir et le découragement font partie des expériences normales chez l’humain, qui au cours de sa vie passe par toute une gamme de sentiments. Changement de saison, rupture amoureuse, déconvenue professionnelle.. sont autant de causes de la variation d’humeur et donc de la déprime.

Déprime : que faire ?

En cas de déprime, il faut un peu de temps et quelques astuces pour aller mieux :

  • Manger équilibré
  • Appeler un proche
  • S'autoriser des siestes
  • Faire du tri, du sport, du shopping, ...
  • Changer de coupe de cheveux, la disposition des meubles, ...
  • Écrire la liste de vos qualités, de vos fiertés

En bref, faites la paix avec vous-même et pensez « instant présent ». Gérez les problèmes au jour le jour et profitez des moments de bien-être. N’hésitez pas à vous confier à votre médecin traitant si vous en ressentez le besoin. Il pourrait vous conseiller.

Identifier une dépression

La dépression se présente sous divers symptômes :

  • Une tristesse intense et durable
  • Une perte d'intérêt pour les activités autrefois appréciées
  • Une fatigue intense

Associés à des symptômes tels que :

  • Une baisse ou perte de libido
  • Une modification de l’appétit et/ou du poids
  • Une altération du sommeil
  • Des difficultés à se concentrer
  • Des humeurs changeantes
  • Un sentiment de culpabilité
  • Un manque de confiance en soi
  • Un sentiment d’incapacité
  • De l’irritabilité
  • Des pulsions suicidaires

 👉 Pris de façon isolée, ces symptômes ne traduisent pas forcément une dépression

📌
La dépression n’est pas liée à une faiblesse de caractère comme on peut l'entendre parfois, c’est une véritable maladie qui peut toucher tout le monde, à tout âge. Ce qui la distingue de la déprime c’est sa durée. Les symptômes de la dépression se manifestent sur la longueur (plus de deux semaines), de façon permanente et entraînent une gêne dans la vie quotidienne.

Dépression : que faire ?

Si vous pensez souffrir de dépression, il faut aborder le sujet avec votre médecin, comme nous vous le conseillons dans notre article : comment parler de dépression avec son médecin ? Il pourra alors établir un diagnostic et le cas échéant, vous prescrire un traitement médical et une psychanalyse. En complément, pensez aussi aux thérapies alternatives (acuponcture, hypnose, microkinésithérapie…) qui peuvent être une véritable aide.

👉 Gare à la dépression chronique... Lypémanie, dépression chronique : quand le plaisir de vivre disparaît...

L'avis de la rédaction : une souffrance commune

Qu'il s'agisse de déprime ou de dépression, il y a un point commun, un malaise et une souffrance qui font que vous vous sentez mal, vide, seule... Il est très important d'évacuer cette douleur et de la verbaliser, en psychologie, on a coutume de dire que tout ce qui n'est pas dit s'imprime en nous. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin d'en parler. Au fil des séances, vous remonterez la pente.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue



Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Quiet quitting : quand le travail est un désenchantement…

Partir du travail à la seconde près, ne plus s’investir dans de nouveaux projets, montrer une certaine lassitude… Je pense qu’on a toutes vu un jour, une personne de notre entourage ou un.e collègue se comporter comme ça au travail. Peut-être même que cette personne, c'est nous et qu'on n'est plus vraiment dans notre travail. Cela s’appelle le “quiet quitting” et c’est un phénomène exponentiel. Qu’est-ce que c’est exactement ? Pourquoi ça touche de plus en plus de gens ? Explications.

Empowerment : prenez le pouvoir !

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque jour j'ai l'impression que de nouveaux mots font surface. À mesure que le monde se transforme et évolue, notre vocabulaire s'enrichit, ou tout du moins tente de s'enrichir. Parce qu'il est vrai que si on voit très souvent de nouveaux mots poindre, on ne sait pas toujours exactement ce qu’ils définissent. Celui qui m'intéresse aujourd'hui c'est l'empowerment. Si vous êtes prêtes à prendre le pouvoir, vous allez adorer cet anglicisme !

L’éducation non genrée, est-ce vraiment possible ?

Les filles aiment le rose, jouer aux poupées et sont nulles en maths. Les garçons aiment la guerre, jouer aux foots et ne pleurent jamais. N’importe qui a déjà été confronté à ces stéréotypes et ce, à peine sorti du berceau. N'est-ce pas insupportable ? Je sais que, lorsqu’on n’a pas d’enfants, on est rempli de principes, mais s’il y a bien une chose que je veux faire, c’est une éducation non genrée avec mes (futurs) enfants. Mais est-ce vraiment possible dans notre société patriarcale ? Comment échapper à ses clichés qui ont des conséquences néfastes sur les enfants ? Explication.

Le blurring, quand la journée de travail ne s'arrête jamais…

"Tiens, si je répondais à ce mail ? Bon OK, il est 21h mais ce n'est pas grave. Ah, puis je vais jeter un œil à ce dossier aussi...". Lorsque j’étais à mon compte, j’avais la fâcheuse tendance à vouloir travailler tout le temps. Je n’avais pas vraiment de journée de travail, mais mon excuse, c’était le métier-passion. En revanche, lorsque la journée de travail ne s’arrête jamais quand on est salarié, cela s’appelle du “blurring”. La frontière entre vie pro et perso devient alors floue et c’est le début de l’épuisement professionnel...

Faire sonner son réveil plusieurs fois, une bien mauvaise idée…

Tous les matins j’appuis sur la fonction “snooze” de mon réveil. Eh oui, comme des milliers de Français, je ne suis pas du matin ! Je suis plutôt un oiseau de nuit, alors il est toujours difficile de me réveiller à une heure fixe. Cependant, je me réveille toujours plus fatiguée et la fonction “snooze” participerait à cela… En effet, faire sonner son réveil plusieurs fois serait très mauvais pour la santé, selon une étude australienne. Penchons-nous sur le problème.

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné un(e) ami(e) ? Un ex. ? 👀 Où est-il/elle ? Nous sommes tous plus ou moins stalker ! L'art de traquer sur les réseaux sociaux ou dans la vie réelle porte un nom : le stalking. Apprenez-en plus sur ce harcèlement qui fait de plus en plus de victimes.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici