Les croyances limitantes, les comprendre pour les transformer

Mis à jour le par Marion THIHY

Nous avons toutes des croyances limitantes inscrites au plus profond de nous et ces dernières nous empêchent d'exploiter notre potentiel. Marion Thihy, coach spécialisée en développement personnel et bien-être, nous dit tout sur ces croyances limitantes et surtout, comment les transformer pour aller de l'avant 💪.

Les croyances limitantes, les comprendre pour les transformer
Sommaire :

Les croyances limitantes, c'est quoi ?

Croyances limitantes, restrictives, négatives, fausses... c'est la même chose et tu l'as bien compris elles t’empêchent d'être réellement toi 😑. Elles sont comme un collier de fer qui peut parfois être (très) lourd à porter au quotidien ! Selon Larousse c'est « le fait de croire à l'existence de quelqu'un ou quelque chose », en d'autres termes : tu crois que quelque chose est ta réalité, tu en prends l'habitude, tu ne doutes plus du tout de son existence donc tu vis par elle, pour elle et avec elle.

Donc voilà, des croyances il en existe des positives auquel cas c'est super ! Il faut les ancrer, les développer et les amplifier. Mais les négatives, tu l'auras compris, elles sont beaucoup moins satisfaisantes dans ta vie ! 

👉 Exemple : Quand j'étais petite, tout le monde disait que j'étais timide. Aujourd'hui chaque prise de parole en public me transporte dans un état de stress et me fait me sentir timide (puisque c'est dans ma réalité).

Pourquoi nous limitent-elles ?

Qu'elles soient positives ou négatives, elles influencent notre vie, notre caractère, nos comportements etc... tout simplement parce que nos comportements correspondent à ce que nous croyons être ! Chez les psys, on appelle ça l'auto-réalisation des prophéties. C'est un cercle vicieux car notre comportement va s'adapter à nos croyances pour qu'ils correspondent l'un à l'autre et évidemment notre cerveau va sélectionner (uniquement) les informations qu'il est capable de confirmer : c'est un biais cognitif.

D'où proviennent nos croyances ?

Généralement les croyances proviennent de l'enfance. Plus haut je te disais qu'elles étaient une habitude pour toi. Eh bien à force de répéter certaines choses, phrases et schémas, elles s'ancrent en toi, en ton esprit et par la force du biais cognitif, de l'auto-réalisation, tu vas y croire encore et encore... C'est donc devenu TA REALITE. Elles viennent de ton éducation, de la société, de la culture, du cercle familial etc...

Voici quelques exemples de croyances limitantes répandues :

  • Les femmes sont toutes jalouses, possessives et « attachiantes »
  • Il faut travailler dur pour réussir. Et bien sûr on ne peut pas gagner sa vie sans travailler.
  • L'argent ne fait pas le bonheur et on y perd même ses amis sincères.

© b.e__yourself

Les différentes étapes pour les transformer :

1. Il faut d'abord en prendre conscience.

Si quelque chose que tu fais ou dis t'apporte toujours le même résultat décevant et négatif, demande-toi pourquoi. Il faut identifier ta croyance pour prétendre à sa transformation. Pour t'aider, tu peux repérer les phrases où tu te répètes les mots suivants « toujours » ; « jamais » ou encore « tous ».

👉 Exemple : J'ai toujours été timide, c'est comme ça !

2. Maintenant que tu l'as identifiée, il faut savoir d'où elle vient.

D'où peut-elle provenir ? Sur quoi elle repose ses fondements de base ?

👉 Exemple : Ma maîtresse d'école disait à mes parents que j'étais trop timide, ce qui provoquait chez moi une incertitude et des doutes quand je passais au tableau. Selon elle, j'en perdais mes moyens.

3. Trouve de quoi contredire cette croyance.

Cherche dans tes expériences passées ce qui peut détrôner cette croyance.

👉 Exemple : J'ai réussi à faire un discours lors du mariage de ma meilleure amie, devant 300 personnes.

4. À présent, demande-toi en quoi elle t'affaiblit au quotidien.

En comprenant comment elles peuvent te freiner, tu peux y remédier. Si tu ne connais pas l'impact qu'elles ont sur toi, tu ne peux avancer, elles agiront encore et toujours.

👉 Exemple : Je me refuse de faire le métier de professeur/intervenant à l'université que j'aime tant. Je ne me sens pas capable de faire un cours devant un amphithéâtre rempli d'étudiants.

5. Travaille petit à petit, pas à pas.

Rien ne te sert de courir, au risque de te ramasser ! N'oublie pas qu'une croyance (bonne ou mauvaise) est ta vérité. Même si tu viens de te rendre compte de la supercherie, elle est ancrée depuis bien longtemps. Alors après ton travail d'analyse, progresse doucement mais sûrement pour éviter de reproduire la prophétie !

👉 Exemple : Je vais faire un dîner avec quelques amis ce week-end. J'en profiterai pour faire un joli discours pour leur expliquer ma situation et mon projet.

6. Reformule haut et fort ta nouvelle croyance.

Donnes-y vie et force de volonté pour que tu en prennes davantage conscience. Les affirmations positives peuvent être un très bon complément de cet exercice.

👉 Exemple : Je sais que je suis capable de le faire, (puisque j'ai déjà fait quelque chose de similaire) je vais mettre en avant ma personnalité (et prendre confiance en moi).

Conclusion : une croyance limitante à la fois !

Fais attention à l'autosabotage et revois une croyance limitante à la fois, avant de vouloir débusquer les autres. Tu es ta propre limite, tu te mets toi-même tes propres obstacles (et c'est normal 👉 ne culpabilise pas et ne te dévalorise pas) MAIS tu es également ton propre sauveur ! Aujourd'hui tu peux apprendre et te perfectionner dans l'art de construire des ponts entre ces obstacles !

Marion Thihy, coach en développement personnel & bien-être

Moi c'est Marion, je t'apprends à exercer un contrôle doux et bienveillant sur ta vie, pour te recentrer, t'aligner à ta personnalité, à ta vie, à tes émotions...  Retrouve motivation et sérénité au quotidien, développe un mieux-être significatif !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Me contacter

Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 


Article proposé par Marion THIHY

Coach spécialisée en bien-être et épanouissement personnel.

C'est bien de comprendre d'où l'on vient quand on veut aller quelque part !! Je vais faire un tour sur votre site !

Nostresswboy il y a 3 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube