Anxiété d'anticipation : pourquoi je pense toujours au pire ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Je stresse toujours en pensant au futur, que ce soit pour mon avenir professionnel ou juste pour l’organisation d’un repas familial. Mes proches me disent que j’angoisse pour un rien et ils ont raison ! C’est ce qui s'appelle souffrir d'anxiété d’anticipation. Elle fait partie de moi et je pense toujours au pire. Mais pourquoi je ne peux pas m’empêcher d’appréhender en permanence l’avenir, qu’il soit proche ou lointain ? Comment se défaire de l’anticipation anxieuse pour vivre plus sereinement ? Éléments de réponse de la part d’une angoissée de l’avenir qui essaie de se soigner.

Anxiété d'anticipation : pourquoi je pense toujours au pire ?
Sommaire : 

Pourquoi j’envisage toujours le pire ?

Le psychiatre Eric Albert explique qu’à petite dose, l'inquiétude stimule la vigilance. Nous sommes des êtres pensants, anticiper fait partie de nous. Et c’est même bénéfique ! Imaginer comment un événement peut se passer permet de s’y préparer et donc d’éviter de possibles erreurs. Sauf que ça peut devenir un véritable enfer d’anticiper en permanence 😨. Je me projette toujours trop loin, trop souvent, trop ardemment et souvent négativement. Cette anxiété traduit une impossibilité à gérer les incertitudes et de jongler avec les probabilités. 

Elle découle du trouble de l’anxiété généralisé qui grandit avec les années. Ce genre d’angoisse s’installe dans le temps et avec notre parcours de vie. Généralement, elle traduit des conflits, des traumatismes ou des peurs qui ne sont pas réglés.

📌

En tant qu’anxieuses, nous sommes hantées par des messages intérieurs comme “il faut...”, "et si..." ou “je dois...”. On ne fait pas les choses par envie, mais par crainte.

Profil d’une personne souffrant d’anticipation anxieuse

Contrairement aux autres, les personnes qui souffrent d’anticipation anxieuse sont persuadées que la moindre petite chose va mal se passer. Les inquiets chroniques se caractérisent par certains traits psychologiques qu’on peut facilement déceler. Ce sont généralement des personnes psychorigides, perfectionnistes et hypervigilantes. Au-delà de ces caractéristiques psychiques, les psychologues s’accordent à dire que cette anxiété devient pathologique quand il y a en plus des symptômes physiques qui handicapent la personne concernée.

➜ Les symptômes physiques se traduisent par : crise d’angoisse, troubles du sommeil, tension élevée, inconfort digestif, etc. En gros, tous les symptômes du trouble anxieux généralisé 🥴 !

Comment se défaire de l'anticipation anxieuse ?

En tant que personne anxieuse, j’ai mis en place quelques petites choses pour apprendre à mieux gérer mes angoisses. Ça me permet de me détacher un peu plus de mes craintes au quotidien pour me sentir plus apaisée :

  • Soigner son hygiène de vie : on dit adieu à tous les excitants comme le café, le tabac et l'alcool qui favorisent l’anxiété et la fatigue. Et on essaie de se mettre au sport pour évacuer les toxines et se vider la tête.
  • Apprendre à repérer les crises : on liste les facteurs déclencheurs et les premières apparitions des crises d’angoisse. En plus de cela, on note toutes les pensées et les sensations physiques qui les accompagnent.
  • Faire de la méditation : méditer est un moyen d’observer ses pensées de loin sans se faire envahir. Se concentrer sur l’instant présent via la méditation pleine conscience est un très bon exercice pour apaiser son anxiété d’anticipation.
  • Bien s’entourer : comme dans toutes souffrances psychiques, il est important d’avoir un entourage aimant et bienveillant. C’est un soutien immense d’avancer en ayant à côté de soi des personnes positives.

Cet article peut vous intéresser : Comment pratiquer la méditation ? Nos conseils pour s'y mettre

Quel est le meilleur traitement contre l’anxiété ?

Néanmoins, le meilleur moyen de soigner son anxiété d’anticipation est d’avoir un suivi psychologique, voire psychiatrique. En effet, si l’anxiété est trop forte, un psychiatre peut prescrire un traitement pour, dans un premier temps, réduire les tensions psychiques et physiques. 

Dans un second temps, on peut envisager de commencer une psychothérapie comportementale, comme une TCC. Il est très complexe de se sortir seule de l’anxiété. C’est pourquoi il est très nécessaire de parler à un professionnel pour comprendre d’où viennent nos craintes et nos peurs enfouies...

L'avis de la rédaction : Vous êtes aussi capable d'imaginer le meilleur !

Repérer les épisodes d'anticipation anxieuse, en prendre conscience est un bon départ. Lorsque vous voyez ce type de pensées apparaître, vous pouvez alors dire stop à l'anticipation anxieuse. Rappelez-vous que si vous êtes capable de penser au pire, vous êtes également capable de penser au meilleur. Imaginez un scénario positif et faites-vous confiance, même si les choses ne passent pas comme vous l'espériez, vous saurez gérer 💪 ! Pour reprendre le contrôle, vous devez prendre confiance en vous, si les choses tournent mal ou pas comme vous l'espériez, ayez confiance en votre faculté d'adaptation et de réaction. Si cette dépendance à l'anticipation anxieuse vous freine, n'hésitez pas à contacter un professionnel pour en identifier ensemble les causes et trouver des solutions.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : Je m’inquiète tout le temps - Psychologies

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube