Qu'est-ce que le syndrome de l'imposteur ? On vous dit tout !

Mis à jour le par Camille Lenglet

J'ai toujours eu plein de projets en tête, mais j'ai toujours eu peur de me lancer. Quand on me fait un compliment, je dis merci, mais je n'y crois pas vraiment. Bref, il y a tout un tas de situation où je ne me sens absolument pas légitime. Si vous vous reconnaissez dans mes mots, peut-être souffrez-vous du syndrome de l'imposteur. Mais qu'est-ce que c'est ? Comment savoir si ça nous concerne ? Avoir connaissance du problème, c'est en partie le régler, alors je vous explique tout !

Qu'est-ce que le syndrome de l'imposteur ? On vous dit tout !

Qu'est-ce que le syndrome de l'imposteur ?

Le syndrome de l'imposteur est un phénomène psychologique où on doute de nos propres compétences et où on a la sensation d'être une fraude, malgré des preuves de réussite 😥. Peu importe ce que l'on fait, on aura tendance à minimiser nos réalisations et à attribuer nos succès à la chance ou à des circonstances extérieures. On ne sent clairement pas à la hauteur de ce que l'on fait et on aura toujours la sensation que l'on va être démasqué, car quelqu'un d'autre sera plus doué que nous. Bien évidemment, ce syndrome entraîne un trouble anxieux et une mauvaise estime de soi... 

💬
Là où mon syndrome de l'imposteur est le plus présent, c'est dans mon travail de photographe. Les autres me disent que je suis talentueuse et douée, mais moi j'ai vraiment l'impression que ce n'est pas grand-chose. D'ailleurs, à cause de cette mauvaise confiance en moi et de ce cercle vicieux, j'ai arrêté pendant un moment la photographie. J'ai dû travailler longtemps sur moi pour mettre de côté mes distorsions cognitives et ainsi croire un peu plus dans ce que je faisais ! 

👋 Cet article peut aussi vous intéresser : Pourquoi je m'excuse tout le temps ?

Les origines du syndrome de l'imposteur

Les causes du syndrome de l'imposteur peuvent varier d'une personne à l'autre, mais on peut trouver quelques facteurs qui peuvent contribuer à son développement 👇 :

  • Les attentes élevées : On a souvent des attentes irréalistes d'excellence et de perfection quand on a le syndrome de l'imposteur. On se fixe des objectifs très élevés et on se sent constamment insatisfait·e·s de nos performances, même si si on a réussi 😅 !
  • Le perfectionnisme : Impossible pour nous d'accepter les erreurs et de reconnaître notre succès. On se concentre davantage sur les échecs d'ailleurs, ce qui renforce notre sentiment d'être un imposteur..
  • Les comparaisons sociales : L'herbe est toujours plus verbe ailleurs ou du moins, pour nous les autres réussites beaucoup mieux que nous. On a un complexe d'infériorité, puisqu'on se compare toujours négativement. Les autres sont compétents, tandis que nous, nous ne sommes rien du tout.
  • Les expériences passées : ce qui ne nous aide pas, ce sont nos expériences négatives qui sont passées. C'est bien simple, on ne retient qu'elles et pas celles qui ont été positives. Ça nous crée un gros sentiment d'insécurité !
  • Les stéréotypes de genre : Eh oui, si on est une femme, on a plus de chance de souffrir d'un syndrome de l'imposteur ! Pourquoi ? A cause des stéréotypes de genre et de la pression sociale que l'on a sur les épaules... 

⚠️ On n’a pas tous et toutes le même vécu et il faut prendre en compte que c'est un phénomène complexe qui peut avoir d'autres causes individuelles. Chaque personne peut avoir une combinaison unique de facteurs qui contribuent à son expérience du syndrome de l'imposteur.

👋 Cet article peut aussi vous intéresser : Quand la peur des conflits m’empêche de m’affirmer...

Comment savoir si on souffre sur syndrome de l'imposteur ? 

Maintenant que l'on a une idée sur les causes du syndrome de l'imposteur, il est important de savoir si on en souffre. Généralement, il faut consulter un psychologue pour établir un diagnostic précis. Cela reste le meilleur moyen de se connaître et de comprendre son fonctionnement, néanmoins, il existe le test de Clance, mis au point par les psychologues américaine, Pauline Rose Clance et Suzanne Imes, en 1978. Elles ont constaté que près de 70% de la population mondiale expérimente le complexe de l’imposteur, au moins une fois dans sa vie.

Le test de Clance 

Grâce au test de Clance, on peut évaluer à quel point on en est atteint. En effet, il permet de détecter rapidement des signes de dévalorisation à travers l'évaluation de l'estime de soi. Le test du syndrome de l'imposteur s'éffectue à travers 20 situations que l’on peut ou que l'on a pu rencontrer. Il faut répondre le plus sincèrement et le plus spontanément possible à toutes les questions. 

La première réponse qui vous vient à l’esprit est la bonne, croyez-moi !

Affirmation 1: “J’ai souvent réussi à un test ou à accomplir une tâche alors que j’avais peur de ne pas y arriver avant de commencer.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 2 : “Je peux donner l’impression d’être plus compétent(e) que je ne le suis vraiment.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 3 : “J’évite les évaluations quand c’est possible et je suis terrifié(e) que les autres m’évaluent.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 4 : “Quand des gens me félicitent pour quelque chose que j’ai accompli, j’ai peur de ne pas être capable d’être à la hauteur de leurs attentes dans le futur.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 5 : “Je pense parfois que j’ai obtenu ma position actuelle ou mon succès actuel parce que j’étais au bon endroit au bon moment ou parce que je connais les bonnes personnes.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 6 : “J’ai peur que les gens qui comptent pour moi découvrent que je ne suis pas aussi capable qu’ils le pensent.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 7 : “J’ai tendance à mieux me souvenir des fois où je n’ai pas fait de mon mieux que des fois où j’ai fait de mon mieux.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 8 : “Je réussis rarement à réaliser un projet ou une tâche aussi bien que je le souhaiterais.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 9 : “Parfois j’ai l’impression ou la certitude que mes succès personnels ou professionnels sont le résultat d’une sorte d’erreur.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 10 : “C’est difficile pour moi d’accepter les compliments ou éloges sur mon intelligence ou mes accomplissements.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 11 : “Parfois, je pense que mon succès est dû à une sorte de chance.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 12 : “Je suis parfois déçu(e) de mes accomplissements actuels et je pense que j’aurais dû accomplir beaucoup plus.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 13 : “Parfois j’ai peur que les autres découvrent à quel point certains savoirs ou compétences me font défaut.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 14 : “J’ai souvent peur d’échouer face à une nouvelle demande alors qu’en général je réussis bien ce que j’entreprends.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 15 : “Quand j’ai réussi quelque chose et reçu de la reconnaissance pour cet accomplissement, je doute d’être capable de répéter ce succès.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 16 : “Si je reçois beaucoup d’éloges et de reconnaissance pour quelque chose que j’ai accompli, j’ai tendance à minimiser l’importance de ce que j’ai fait.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 17 : “Je compare souvent mes capacités à celles de mon entourage et je pense qu’ils pourraient être plus intelligents que moi.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 18 : “Je m’inquiète souvent de ne pas réussir un projet ou un examen alors que mon entourage a confiance dans l’idée que je vais y arriver.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 19 : “Si je suis sur le point de recevoir une promotion ou une forme de reconnaissance, j’hésite à le dire aux autres avant que ce soit un fait accompli.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps


Affirmation 20 : “Je me sens mal et découragé(e) si je ne suis pas « le/la meilleur(e) » ou au moins « très spécial(e) » dans les situations qui impliquent la réussite.”
  • 👓 Jamais ou presque jamais
  • 🌹  Rarement
  • 🔔 Parfois
  • ☂️ Souvent
  • 🌙 Tout le temps

Les résultats du test de Clance

Un maximum de 👓

Si vous avez comptabilisé un maximum de lunettes, cela veut dire que vous avez la chance de ne pas être souvent en proie à un sentiment de doute. Vous rencontrez rarement des malaises liés à vos compétences et de croyances limitantes. Bravo, continuez de croire en vous et cultivez votre estime !

Un maximum de 🌹  ou de 🔔

Il vous arrive d’avoir quelques prémices du syndrome de l’imposteur. Vous avez quelques doutes, mais ils ne sont pas répétés et ils n'entraînent pas de souffrance. Cela vous permet d’avancer dans vos projets et dans vos relations, sans une remise en question permanente. Attention cependant à faire totalement disparaître vos petits doutes pour avancer encore plus loin !

Un maximum de ☂️

Là, on commence à entrer dans le cœur du sujet. Vos doutes sur vos compétences, votre valeur et bien d’autres aspects de votre vie, entraînent de la souffrance. Il peut vous arriver de savourer vos réussites, mais vous vous dites souvent que vous auriez pu faire mieux. Il existe en vous une peur d’être démasquée parce que quelqu’un d’autre aurait fait mieux. Il faut tirer le signal d’alarme et travailler la confiance en soi !

Un maximum de 🌙

Vous êtes à peine surprise de constater que vous avez un maximum de lune. Au final, vous avez fait le test pour la forme, mais vous saviez au fond de vous la réponse. Votre syndrome de l’imposteur interfère totalement avec votre vie quotidienne. Vous alternez en permanence des phases de surmenage, limite de burn-out, avec des phases de procrastination. Ce sont vos mécanismes de défense qui s'activent et vous êtes en plein dans l’évitement pour vous protéger psychologiquement.

👉 Seulement, cela vous a probablement déjà fait manquer de belles opportunités, que ce soit dans votre vie personnelle ou professionnelle. Le syndrome de l’imposteur est un frein à votre bonheur, vous avez peut-être même déjà connu des symptômes dépressifs


😉 Personnellement je me reconnais beaucoup dans cette dernière description... Néanmoins, cela fait maintenant plusieurs années que je m’en suis aperçue et je fais un travail sur moi-même. Eh oui, rassurez-vous ! Il est possible de se libérer du syndrome de l’imposteur et d’aller de l’avant pour oser et être plus heureuse. Pour le faire en toute sérénité, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide.

L'avis de la rédaction : un syndrome menant au burn out...

Souffrir du syndrome de l'imposteur est souvent bloquant dans une carrière, surtout si la personne n'en a pas conscience. Les personnes s'autocensurent souvent et se limitent dans leur carrière par crainte de ne pas être à la hauteur et d'être "démasquées". Si vous pensez souffrir de ce syndrome à la suite du test de Clance, n'attendez pas pour prendre rendez-vous avec l'un de nos psychologues. Ensemble, vous pourrez comprendre ce qui se joue en vous et pourrez mettre en place de nouveaux comportements qui vous permettront de vous libérer de syndrome.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube