Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

La famille recomposée : le nouveau défi du couple

Qui vous en voudrait de reculer face à l'obstacle, quand votre conjoint vous propose de rencontrer ses enfants ? 🏇 En rencontrant ses enfants on entre de façon drastique dans la vie et le quotidien de l'autre. De fait, on brise une part du romantisme à deux. C'est toujours le cas lorsqu'on se met en couple avec quelqu'un qui a un passé. On sait que ce passé finira par avoir une place dans notre vie et quand ce passé ce sont des enfants, ça veut aussi dire, partager la personne que l'on aime. Rien de très facile à accepter donc. Mais choisir et aimer une personne ce n'est pas choisir et encore moins aimer ses enfants. On suppose, un peu trop facilement, que l'amour suffira et la société suppose, encore plus facilement, qu'une femme aime les enfants 🤦. Tous les enfants ! Les siens et ceux des autres. Rien n'est moins vrai. Aimer les enfants de son conjoint n'est pas une chose facile et surtout ce n'est pas obligé, mais ça ne veut pas dire que ça mettra le couple en péril !

Quand ça ne veut pas... 💔
Selon les statistiques, plus de 2/3 des remariages se soldent par une séparation quand l'un ou les partenaires ou déjà des enfants d'une précédente union. Le conflit entre beaux-parents et beaux-enfants est la cause de cette séparation 🪓. Il faut donc éviter d'idéaliser la famille recomposée.

Tant de raisons de détester les enfants de mon conjoint

Franchement, rien que l'idée que ces enfants soient le fruit de l'amour entre votre conjoint et son ex, ce n'est pas simple, mais on peut passer au-dessus. Ou tout du moins, vous, vous passez au-dessus. Oui, parce qu’eux, avec leurs petits regards noirs, tels des Gremlins prêts à bondir sur vous, ils ne manquent pas une occasion de rappeler que leur mère fait mieux ceci, fait mieux ça, est bien plus si, bien plus ça. 😤 Ils sont jaloux et cette jalousie les rend insupportables. Pour ces petites têtes, la présence d'une belle-mère qui vient accaparer l'amour d'un parent c'est difficile et en plus la situation peut engendrer un conflit de loyauté.

🧘 Quand ils ne vous envoient pas balader, c'est qu'ils ont décidé de vous ignorer. Mais vous êtes adulte et vous décidez de faire preuve de tolérance. Au moins un peu. Parce que oui, si notre tolérance est grande avec nos enfants, quand il s'agit de ceux des autres, difficile d'en faire autant. D'autant plus que ces enfants, vous les trouvez mal élevés ! 

👉 Eh oui, qui dit famille recomposée, dit enfants éduqués par une autre. Plus ils sont grands, plus l'éducation est ancrée, et c'est bien normal. Là aussi, pas le choix, il va falloir faire preuve de tolérance et tenter de comprendre dans quel cadre les enfants ont évolué. Si Jean-Kévin a le droit de tout manger avec ses doigts ne le forcez pas à prendre une fourchette, vous ne ferez que créer un peu plus de tensions. 

Quoi qu'il en soit, ne culpabilisez pas, ça ne sert à rien ! Vous avez choisi d'aimer une personne, pas ses enfants. Peut-être qu'avec le temps vous apprendrez à les apprécier, mais rien n'est moins sûr. Surtout, ne vous forcez pas, ne faites pas semblant pour faire plaisir. Si cette attitude peut prendre auprès de votre partenaire, elle ne dupera sûrement pas les enfants et encore moins vous-même. Et puis, personne ne devrait se sentir obligée d'aimer qui que ce soit pour faire plaisir à sa moitié. Le respect et la tolérance devraient suffire.

Avec une famille recomposée, les changements doivent s'opérer en douceur et en accord avec votre conjoint, leur parent.

Les enfants de votre conjoint vous insupportent : 4 conseils pour tenir le coup sur la longueur

1. Etablissez les règles en amont

Pour que les choses aillent le mieux possible, encore faut-il les énoncer. Voilà pourquoi communiquer au sujet des enfants sera essentiel. Avant même de les rencontrer ou plus tard si les choses ne se déroulent pas comme prévu, définissez à deux le rôle de chacun. Dites clairement la place que vous voulez avoir auprès de ses enfants, ce que vous avez envie de faire et demandez en retour ce qu'on attend de vous. En jouant ainsi cartes sur tables, les limites sont posées, susceptibles d'évoluer certes, mais posées et respectées. Ça ne vous dérange pas de les conduire quelque part. Très bien. Suivant leur âge vous acceptez de temps en temps de laver leur linge. Pourquoi pas. Et si vous refusez de faire preuve d'autorité ou au contraire, pensez avoir votre mot à dire sur tel ou tel sujet, c'est le moment opportun pour partager votre opinion sur la question.

2. Communiquez avec les enfants

👩‍👩‍👧‍👦 Les enfants de votre conjoint vous insupportent et il n'y a rien de grave là-dedans, mais il y a fort à parier qu'ils le sentent, qu'ils s'en rendent compte à cause de votre manière de leur parler, de votre attitude. Leur parler et être la plus franche possible avec eux est une bonne solution. Évoquez vos ressentis, vos problèmes, donnez des exemples ("Je trouve que tu me manques de respect quand tu fais ça", "Je pense que ce serait mieux pour tout le monde si tu arrêtais de faire ceci") Utilisez les bases de la communication non-violente et évitez à tout prix d'être dans l'attaque en utilisant des phrases telles que : "tu es méchant, immature, irrespectueux." Choisir de ne pas vous mêler de leur éducation n'est pas une raison pour fuir toutes confrontations. Ici, par contre, il faudra s'assurer que votre partenaire vous assure son soutien de façon concrète. 

3. Tentez une autre approche

Si la situation vous pèse vous pouvez reprendre à votre compte, dans une moindre mesure, la phrase de Gandhi qui dit, "sois le changement que tu veux voir dans le monde". Pour provoquer un changement de comportement chez les enfants de votre conjoint, commencez par changer votre comportement. Communiquez plus, parlez-leur de ce qu'ils aiment, de ce qu'ils voudraient faire, proposez-leur des activités ou simplement passez un peu de temps avec eux plutôt que d'être sans cesse dans le reproche et la tension. Au bout d'une semaine vous pourriez déjà constater les premiers effets positifs et si ce n'est pas le cas, choisissez simplement de mettre de la distance.

4. Privilégiez les moments à deux

Ce n'est peut-être pas la décision la plus simple à prendre, mais sans doute la plus saine. Si le courant entre vous et les enfants de votre conjoint ne passe vraiment pas, vous pouvez tout simplement choisir de faire autre chose quand ils sont présents ou plus largement de ne pas habiter ensemble 👋. Ça peut-être la solution quand on est confronté à des choix éducatifs qu'on ne comprend pas, ou n'approuve pas. Plutôt que de finir frustrée et peu à peu agacée puis déçue par le comportement de son partenaire mieux vaut privilégier les moments à deux.

Vivre une seconde vie amoureuse en tentant de créer la parfaite petite famille recomposée c'est souvent illusoire, alors le plus simple c'est encore d'opter pour le schéma qui nous convient le mieux. S'offrir du temps pour soi chaque fois que les enfants débarquent ou vivre chacun de son côté et se retrouver pour partager une vie de couple et uniquement une vie de couple, pas de co-parents.

L'avis de la rédaction : l'effet miroir

Souvent, quand on rencontre des problèmes avec les enfants de notre conjoint, c'est qu'ils nous renvoient une image de nous-même qui nous pose problème. C'est l'effet miroir. Je n'aime pas ses enfants parce que je suis jalouse des rapports qu'entretient encore mon conjoint avec son ex. Je n'aime pas ses enfants parce que je suis possessive et je voudrais mon conjoint pour moi seule. Je n'aime pas ses enfants parce que je n'en ai pas moi-même, parce qu'ils m'empêchent de vivre comme je l'entends, parce qu'ils me coûtent de l'argent, etc. 👉 En faisant ce travail, seule ou avec l'aide d'un thérapeute, on parvient plus facilement à trouver la nature du problème et on est donc plus apte à le régler. N'attendez pas pour prendre rendez-vous et apaiser vos relations.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube