Tout savoir sur l’hyperempathie : qu’est-ce que c’est ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Tantôt dévastée pour la rupture amoureuse de sa meilleure amie, tantôt euphorique pour la grossesse de sa sœur… Parfois, on a l’impression que les émotions des autres nous envahissent, à tel point qu’on a le sentiment d'éprouver ce qu’ils vivent, comme si c’était notre vie. Vous avez déjà ressenti cela ? Peut-être que vous êtes touchés par l’hyperempathie, une caractéristique non loin de l’hypersensibilité. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Comment faire le distinguo entre les deux ? Et surtout comment savoir si on est hyperempathique ? Je vous explique.

Tout savoir sur l’hyperempathie : qu’est-ce que c’est ?
Sommaire : 

La définition de l’hyperempathie : qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’on est hyperempathique, cela signifie que notre empathie est très développée, beaucoup plus que la moyenne. C’est une qualité qui permet de se mettre à la place des autres en ressentant leurs émotions : joie, tristesse, contrariété, euphorie, déception, etc. Tout le monde n’est pas empathique, il y a des personnes qui n’ont aucune sensibilité pour les autres. Cependant, la plupart des gens ont de l’empathie, même si elle reste filtrée, afin d’éviter d’être trop préoccupé par les ressentis des autres.

🦸‍♀️
Les hyperempathiques sont submergés par les humeurs d’autrui. C’est un peu comme un super-pouvoir, en prenant l’exemple de la télépathie. À la place des pensées des autres que l’on entend, ce sont leurs sentiments !

Pourquoi j'ai trop d'empathie ?

Ressentir les émotions des autres traduit souvent une grande sensibilité et des facultés interpersonnelles fortes. Il peut aussi y avoir des causes psychologiques, puisque les hyperempathiques sont fréquemment touchés par des troubles comme l’anxiété généralisée ou la dépression. Toutefois, il n’est pas possible de dire que c’est la cause, puisque ces maladies peuvent aussi être une conséquence. En effet, il est épuisant de ressentir des émotions externes à soi, parfois cela devient ingérable. Néanmoins, une chose est sûre, c’est qu’il y a une hypersensibilité derrière cette hyperempathie 🤔.

👋 Cet article peut vous intéresser >>> Qu’est-ce que la Labilité émotionnelle ?

Quelle est la différence entre l’hyperempathie et l’hypersensibilité ?

C’est vrai qu’il est très difficile de faire la différence entre l’hyperempathie et l’hypersensibilité, tant ces termes sont proches. Pour bien comprendre, il est important de faire un rapide point sur ce que c’est, être hypersensible. Il s’agit d’avoir une sensibilité exacerbée aux impressions, émotions, intuitions. Cela va souvent de pair avec un niveau sensoriel très haut : on a du mal à supporter des lumières, des odeurs ou des bruits forts, ce qui peut nous faire développer des troubles comme la misophonie.

📌
Même s’il est question de ressentir des émotions de manière intense quand on a de l’hypersensibilité, souvent, il s’agit des nôtres et pas celles des autres. On peut donc être hypersensible, mais pas hyperempathique. Alors qu’à l’inverse, si on est hyperempathique, on est forcément hypersensible. C’est juste que l’on a grandement développé notre empathie et notre écoute des autres 👂.

Comment savoir si on est hyperempathique ?

L’hyperempathie est l’une des forces de l’hypersensibilité, mais comment savoir si cela nous concerne aussi ? La psychanalyste, Anne Landry, a déterminé plusieurs particularités pour comprendre la personne hyperempathique :

  • 👉 Elle ne supporte pas l’injustice et les inégalités,
  • 👉 Elle peut être lunatique et avoir des changements rapides d’émotions,
  • 👉 Elle peut être très spontanée et très impulsive à cause de l’intensité des émotions des autres,
  • 👉 Elle est très à l’écoute des autres,
  • 👉 Elle peut être extravertie et sociable, alors que les hypersensibles qui ne sont pas hyperempathiques auront tendance à être introvertis.
  • 👉 Elle est très d’une grande générosité et fait passer les autres en premier.

Test sur l’hyperempathie 🔎

La psychiatre américaine, Judith Orloff, autrice du livre “Le guide de survie des hypersensibles empathiques” a développé un petit test avec 7 questions :
  • 🔲 Vous a-t-on déjà dit que vous étiez trop émotionnel ou sensible ?
  • 🔲 Si l’un de vos amis souffre, le ressentez-vous ?
  • 🔲 Ressentez-vous facilement ou souvent des émotions négatives ?
  • 🔲 Les foules vous épuisent-elles ? Avez-vous souvent besoin d’être seul(e) ?
  • 🔲 Les bruits, les odeurs, les lumières ou les conversations trop longues vous importunent-elles souvent ?
  • 🔲 Vous arrivent-ils de manger pour compenser un stress émotionnel ?
  • 🔲 Avez-vous peur de la proximité relationnelle ?
👉 S’il y a plus de 3 réponses positives, il y a de grandes chances qu’il y ait une hyperempathie. Même s’il est tentant de s’autodiagnostiquer, cela ne remplace pas un vrai diagnostic avec un thérapeute. Il est donc intéressant de consulter pour confirmer une intuition à propos de notre fonctionnement.

Comment soigner l'hyperempathie ?

Comme dit précédemment, l’hyperempathie peut être un poids lourd à porter, tant la charge émotionnelle est débordante. Certaines personnes recherchent donc un moyen de “soigner” leur hyperempathie, mais ce n’est pas quelque chose qui se traite, comme une maladie. Il faut faire un travail sur soi-même pour pouvoir vivre avec son hyperempathie de manière apaisée.

La première chose à faire est de prendre de la distance par rapport aux émotions. Les exercices de respiration et la méditation pleine conscience permettent de se libérer du poids des émotions. Il faut aussi s’entraîner à chasser les pensées intrusives en les identifiant et en les mettant de côté. Ce sont toutes les petites pensées qui peuvent amener de l’inquiétude et qui commencent très souvent par “et si…?”. Celles-là, directement aux oubliettes 🚮 ! Enfin, il faut se focaliser sur une émotion pour l’accueillir et la vivre pleinement. Même la tristesse ! Cela permet de digérer plus facilement le ressenti et de pouvoir passer plus rapidement à autres choses.

⚠️ L’hyperempathie n’est pas un trouble psychique, mais elle peut en amener. Si on sent que l’on développe de l’anxiété et/ou un état dépressif, il est important de se tourner vers un psychiatre et d’en parler.


👉 Besoin d’aller plus loin et de maîtriser pleinement cette spécificité ? Un autre livre peut vous aider, celui d’Anne Landry “L'hyperempathie : révéler ce don extraordinaire et le développer” :

L'hyperempathie : révéler ce don extraordinaire et le développer

L'avis de la rédaction : faites-en une force !

L'hyperempathie peut être une belle qualité, une force, à condition d'être bien gérée et de ne pas se laisser déborder par les émotions des autres. Y parvenir demande une prise de conscience honnête ainsi qu'un long travail sur soi. Si cette hyperempathie vous pèse, que vous vous sentez mal, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point sur votre situation et d'entamer ce beau travail sur soi qui vous permettra de vous sentir plus heureuse, plus alignée avec vous-même.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : myhappyjob.fr / psychologies.com / femmeactuelle.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Le trouble d'adaptation : causes, symptômes et traitement

La vie est faite de choses inattendues. Parfois, on a des jolies surprises, parfois, on vit des événements traumatisants. Ces derniers peuvent aboutir à ce qu’on appelle un “trouble d’adaptation”. Je l’ai vécu lors du décès de ma mère, le choc était tellement immense que je n’arrivais plus à gérer. Si vous avez l’impression d’être dans une période très difficile après un choc, peut-être que vous êtes concerné aussi par le trouble d’adaptation. Parlons-en.

Femmes cougars, oui et alors ? Fichez-nous la paix !

“Toi t’es une cougar !” Oui enfin… Mon mec et moi, on n'a que 5 ans de différence. On me dit ça, car évidemment, je suis la plus vieille. Et ça me rend dingue qu’on me mette cette étiquette de cougar, même si au début ça pouvait me faire sourire. En fait, je me suis aperçue à quel point ce terme était sexiste et mal venu. Alors quitte à être comparées à un prédateur sans pitié, sortons les griffes et montrons à quel point il faut nous foutre la paix !

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube