Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?
Sommaire : 

Qu’est-ce que le sentiment d’injustice ?

Qui dit injustice, dit justice. Cette dernière fixe un principe moral que tout le monde doit respecter. Sauf que lorsque la règle établie est transgressée et que cela nous fait du tort, on ressent de l’injustice. Bien sûr, plusieurs situations peuvent être concernées : lorsqu’on oublie de nous rendre la monnaie (la situation insignifiante) ou lorsqu’on est reconnu coupable pour un crime que l’on n’a pas commis 😖 (la situation la plus grave).

Un sentiment que nous expérimentons tôt

C’est entre l’âge de 4 ans et 8 ans que nous pouvons être confrontés à nos premiers sentiments d’injustice. En effet, c’est pendant cette période que nous prenons conscience de notre individualité et de nos différences aux autres. Pas facile d’être alors confrontée au monde extérieur et de voir que cela ne correspond pas à nos attentes. Mais qu'est-ce qui entretient ce sentiment à l’âge adulte 🧐 ?

D’où vient le sentiment d’injustice ?

En effet, nul besoin que l’on soit enfant ou que l’on vive une décision de justice grave pour ressentir l’injustice. Cela se produit généralement lorsque deux paramètres se produisent :

  • Lorsque la situation échappe à notre contrôle,
  • et quand notre vision des choses “justes” est bafouée.
📌
Pas plus tard qu’il y a quelques jours, j’ai ressenti un gros sentiment d’injustice alors que la situation n’était pas grave. J’attendais un colis très important pour le travail et j’avais payé une livraison très coûteuse pour l’avoir en 24h. Néanmoins, le livreur n’est jamais venu et a dit en plus que j’avais refusé le colis. Évidemment, ce n’était pas le cas, mais un litige a été ouvert en me mettant en défaut. J’ai ressenti beaucoup de frustration, de colère, d’incompréhension et de peur, vu l’argent en jeu. Ce cocktail d’émotions négatives m’a conduit tout droit dans le sentiment d’injustice 😤.

Le plus gros déclencheur d’injustice

Si une toute petite situation comme celle que j’ai vécue peut faire naître un sentiment d’injustice, notamment à cause d’un enjeu financier, il peut y avoir pire 😥. Les inégalités sociales peuvent nous plonger dans une profonde rancœur. Cela produit particulièrement dans la sphère du travail. Effectivement, si on manque de reconnaissance professionnelle et que l’on réclame une promotion qui n’arrive pas, on va se considérer comme victime d’injustice sociale.

S’il y a en plus de la corruption, des abus, de la discrimination, des inégalités en tout genre ou de la trahison qui s’en mêlent, cela peut nous plonger dans un violent ressentiment. On peut toujours se battre pour obtenir une justice sociale, de manière individuelle, c'est d'ailleurs ce qui s'appelle la pensée woke 🧐.

Et si on ressent de l’injustice permanente ?

Comme je l’ai dit, il est normal de ressentir de l’injustice, car tout ne peut pas être parfait. Cependant, si on en vient à ressentir cela de manière permanente, en exprimant des plaintes constantes, cela signifie que l’on souffre d’une blessure d’injustice. Elle est appelée par les psychologues, le “syndrome de Calimero”, car elle est le reflet d’un mal-être permanent 😣.

Peu importe si les injustices sont fondées ou non, la personne qui en souffre va se victimiser en s’exprimant avec des phrases type “c’est toujours à moi que ça arrive !”. Se mettre dans ce rôle aura pour objectif de trouver du réconfort auprès de l’entourage, afin de se sentir mieux. Un gros travail de remise en question est à faire avec l’aide d’un thérapeute dans le cas d’une blessure d’injustice.

Néanmoins, ressentir l’injustice n’est pas une fatalité, même lorsqu’elle est réelle. Alors comment y faire face 🤷‍♀️ ?

Comment gérer le sentiment d’injustice ?

Lorsque j’ai vécu mon injustice par rapport à cette histoire insignifiante de colis, j’ai essayé de ne pas m’enfermer dans mon ressentiment. Je sais que sinon, tous ces sentiments toxiques ne vont faire que m’enfermer dans une anxiété généralisée. Afin d’éviter d’en arriver à cet état, il y a des solutions pour apprendre à gérer l’injustice.

👉 Comprendre nos émotions

Je sais que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire, mais la compréhension et l’écoute de ce qu’on ressent sont deux choses essentielles. Cela permet de mieux gérer ses émotions, y compris celles qui sont négatives 🧹. Ainsi, on prend du recul pour ne pas rester dans l’amertume de l’injustice. Car ce sont bien nos émotions qui nous emprisonnent dans la fatalité et dans le sentiment que rien ne peut changer 😣.

👉 Dire les faits de manière objective

C’est un conseil que je donne souvent et que je fais en sorte d’appliquer, car il fait vraiment la différence. Au lieu de ruminer toute la journée et de me plaindre, j’énonce les faits tout en libérant mes émotions

On m’accuse d’avoir refusé mon colis, alors que ça n’est pas le cas. Ça me met en colère d’être confrontée à un service aussi lamentable, mais je ressens aussi de la peur vu que j’ai mis une grosse partie de mes économies dans cet achat professionnel.

J’ai exprimé mon injustice et j’ai aussi ce que ça provoquait en moi, en tout mettant en avant les raisons de ces émotions. Ainsi, je vais pouvoir lister les solutions pour passer à l’action.

👉 Passer à l’action et lutter

Si on est victime d’une injustice, il ne vaut mieux pas rester dans l’inaction. C’est justement en ne faisant rien, qu’on s’enferme dans notre souffrance. Surtout qu’en restant passive, d’autres vont abuser de nous et les injustices vont se multiplier. Pour ma part, dès que j’ai constaté mon problème, je suis partie en bataille pour obtenir réparation (et remboursement 😬). Je ne lâcherai rien, déjà parce que je n’ai pas autant d’argent à perdre 😅 et aussi, parce que je me sers de mon ressentiment comme moteur ✊. C’est aussi un moyen de reprendre le contrôle et de rééquilibrer les émotions.

👉 Ne pas se comparer aux autres

Avec ma situation, pas de comparaison possible, car c'est juste un acte malhonnête qui en est à l’origine. Cependant, lorsqu’on vit quelque chose d’injuste, comme une promotion refusée, on peut en venir à se comparer à un collègue de travail, qui lui en a eu une. Évidemment, prendre notre situation par rapport à la sienne va créer une forte différence, alors que l’on n’a pas forcément tous les éléments portés à notre connaissance. Un peu comme un iceberg, on ne voit que la partie émergée, mais pas tout ce qui est sous l’eau ❄️ !

Se mettre en concurrence avec les autres est très toxique, on s’appuie sur des comparaisons qui vont nous faire du mal. On évite ainsi des blessures et de nous sentir lésés par rapport à d’autres 🤕.

👉 Accepter notre impuissance

C’est le dernier point sur lequel on doit apprendre à travailler pour sortir de l’injustice. Il faut accepter notre impuissance face à une situation hors de contrôle. Attention, je ne dis pas qu’il ne faut rien faire ! Comme je l’ai dit, il faut passer à l’action en faisant du mieux que l’on peut. Dans ma situation, je sais qu'il faut que j'attende en attendant que la situation se débloque. J'ai initié la résolution du problème, mais je ne peux pas tout contrôler. J'ai hâte d'obtenir réparation et d'être remboursé ! C'est long, certes, il faut prendre parfois son mal en patience, mais si on sait que justice va être faite, c'est le meilleur moyen de tenir 🙌 !

L'avis de la rédaction : un sentiment particuliérement douloureux

Le sentiment d'injustice est particulièrement difficile à vivre et d'autant plus en fonction du vécu et de l'enfance de chacune. Il peut raviver d'anciennes blessures et engendrer une profonde souffrance. Si l'injustice est cause de grandes souffrances, que ce sentiment vous empêche de faire ou de vivre des choses, n'attendez pas pour prendre rendez-vous avec un psychologue. Ensemble, vous comprendrez pourquoi il génère de telles émotions en vous et mettrez en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vivre plus heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : journaldesfemmes.fr / luceliandre.com / penser-et-agir.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici