L’intelligence émotionnelle : qu’est-ce que c’est et pourquoi est-elle essentielle ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Avant de me mettre en couple avec mon conjoint actuel, je n’avais que deux mots à la bouche durant mon célibat : je veux que le prochain soit un minimum sensible et doté d’une intelligence émotionnelle ! Oui, bon, on est plutôt sur quatorze mots, mais vous avez compris l’idée. J’avais pour désir de trouver quelqu’un pour qui la place des émotions est importante. L’intelligence émotionnelle, ce n’est d’ailleurs pas que cela. Alors c’est quoi au juste ? Pourquoi est-ce une caractéristique essentielle ? Je vous explique.

L’intelligence émotionnelle : qu’est-ce que c’est et pourquoi est-elle essentielle ?
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle (IE) est décrite par deux psychologues, Peter Salovey et John Mayer, comme étant la capacité à reconnaître, comprendre, maîtriser nos émotions et à composer avec celles des autres. Autrement appelé le "quotient émotionnel" (QE), il permet d'adapter nos pensées et notre comportement en fonction d’une particularité propre à l’être l’humain : nos ressentis 😊 !

📌

Si je tenais tant à trouver une personne ayant une forte intelligence émotionnelle, c’est parce que j’avais envie qu’elle comprenne à quel point les émotions sont importantes dans une relation. Être en capacité d’écouter ce qui se passe en nous et en les autres, c’est ce qui s’appelle être un haut potentiel émotionnel. Grâce à cette forme d'intelligence, on peut mieux s'adapter aux différentes situations sociales !

La différence entre intelligence émotionnelle et intelligence mentale

L’intelligence mentale, autrement appelée le quotient intellectuel, se différencie par le fait qu’il s’agit uniquement du raisonnement logique. Une personne surdouée pourra donc avoir un gros QI et être capable d’avoir des hautes compétences intellectuelles. Cependant, il est possible qu’elle ait des difficultés à comprendre ses émotions et celles des autres 😯. 

👉 Par exemple, c'est le cas pour le syndrome d'Asperger qui correspond à une grande intelligence mentale, mais qui ne sait absolument pas décrypter les codes sociaux et les émotions.

Le quotient émotionnel va donc au-delà de nos capacités cognitives et intellectuelles. Il reflète nos facultés intuitives, qui ne sont d’ailleurs pas opposées à la logique du QI. Soit on fonctionne en écoutant notre intuition, soit en raisonnant avec pragmatisme, l’une des deux facultés prend le pas sur l’autre !

👋 Cet article peut vous intéresser : Quelles sont les caractéristiques d'un haut potentiel ?

Quelles sont les caractéristiques de l'intelligence émotionnelle ?

Un peu comme l’hypersensibilité qui donne des super-pouvoirs, être dotée d’une intelligence émotionnelle permet de vivre plus sereinement. On a une meilleure compréhension de soi, de notre comportement et de nos pensées. Cela permet de prendre du recul par rapport à nos impulsions, pour mieux saisir ce qui en est à l’origine 🔍.

Être à l’écoute de son mode intérieur n’est pas la seule caractéristique de l’IE, puisque cela permet aussi d’avoir une intelligence sociale. Ainsi, on sait mieux décrypter le comportement des autres et on apprend à gérer les conflits. Cela permet de s’adapter à différentes situations sociales, mais aussi, d’avoir un impact positif sur les autres. Eh oui, à force d'être dans le partage des émotions, on communique plus et c'est plus sain 😌 ! 

Comment se manifeste le quotient émotionnel ?

Cela paraît bien beau de mettre les émotions au centre, mais concrètement, comment reconnaître l’intelligence émotionnelle ? Pour ma part, j’ai su tout de suite que mon conjoint en avait, car il a toujours exprimé ses émotions. Je crois d’ailleurs que c’est l’une des raisons qui m’ont fait tomber amoureuse de lui 🥰. Être conscience de nos ressentis et les exprimer aux autres, est la première manifestation de l’intelligence émotionnelle.

Couple qui discute

Communiquer permet de mieux gérer ses émotions en faisant la distinction entre ce qu’on ressent et ce qui influence nos pensées. On voit vraiment l’utilité de nos sentiments et on s’en sert dans une situation donnée.

Le test de l’intelligence émotionnelle

Il n’existe pas de test de l’intelligence émotionnelle spécifique, cela relève plus d’un exercice d’introspection. D’ailleurs, faire cela est déjà une première preuve qu’on réussit le test de l’IE, puisqu’on décide d’écouter ce qu’il se passe en nous 😎. Cependant, au-delà de cela, il y a d’autres cases à cocher :

✅ On sait pourquoi on se sent triste, joyeuse, en colère, etc.

✅ On arrive facilement à lâcher prise,

✅ On n’a pas honte de montrer nos émotions,

✅ On ne se laisse pas emporter par une émotion forte,

✅ On profite de l’instant présent et des petits moments de bonheur,

✅ On arrive à rationaliser nos émotions dans les moments compliqués,

✅ On sait être transparente et honnête avec les autres,

✅ On accepte la critique et on fait preuve de diplomatie,

✅ On a besoin de s’exprimer via une forme d’art…

Plus un nombre important de réponses seront élevées, plus il sera facile de supposer qu’il y a une forte intelligence émotionnelle. Cependant, on n'en est pas tous et toutes au même point, le quotient des émotions se développe et se travaille !

Comment développer son intelligence émotionnelle ?

Quand on voit à quel point nos émotions peuvent nous impacter positivement et nous rendre plus épanouie, il est essentiel de travailler dessus 😉. Pour y parvenir, il ne faut pas se dire qu’on laisse libre recours à nos ressentis. Je l’ai fait pendant des années avec mon hypersensibilité et j’étais gouvernée par mes impulsions 😅. Au contraire, développer son quotient émotionnel permet de ne pas se laisser submerger par ce qu’on ressent grâce à une remise en question. Il faut donc se comprendre en se demandant “pourquoi est-ce que je ressens cette émotion à l’instant T ?”.

En plus de cette question centrale, il y a d'autres raisonnements à appliquer pour élargir notre sensibilité :

  • 👉 Ne jamais refouler un ressenti, au contraire, il vaut mieux le verbaliser pour comprendre d’où est-ce que cela vient.
  • 👉 Ne pas juger autrui sans avoir toutes les informations en main pour se faire une opinion.
  • 👉 Faire preuve d’ouverture d’esprit sur chaque situation sociale afin de ne pas réagir sous le coup d’une impulsion.
  • 👉 Être dans l’écoute active des autres.
  • 👉 Développer sa petite voix interne, son intuition, afin de prendre les décisions qui nous conviennent le mieux.

L'avis de la rédaction : développer son IE en thérapie

L’intelligence émotionnelle est une faculté qui prend du temps à se développer, surtout si on n’a pas pris l'habitude de le faire durant l'enfance. Que ce soit pour soi ou pour aider une personne de son entourage qui ressent un blocage émotionnel, la psychothérapie est un bon moyen de faire évoluer son rapport aux émotions. Grâce à l’accompagnement d’un psychologue, il est plus facile de reconnaître ses émotions et d’agir en fonction, alors n’hésitez plus !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : journaldesfemmes.fr / ooreka.fr / wikipedia.org

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

je voudr

ROGATIEN MUDEKEREZA il y a 2 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube