Intuition, écoutez votre petite voix, elle vous parle !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Plus je vieillis, plus j’arrive à écouter mon intuition 😁. Vous savez, c’est ce sentiment que l’on a au fond de nous et qui nous guide pour faire (ou ne pas faire !) telle ou telle chose. Avant, je n’arrivais pas à déterminer si c’était mon intuition qui se manifestait ou un sentiment d’anxiété et d’appréhension. Désormais, j’arrive à la suivre et à lui laisser la place qu’il faut pour faire les bons choix dans ma vie. Mais qu’est-ce que l’intuition exactement 🤔 ? Comment la développer et savoir si elle est bonne ? Je vous dis tout !

Intuition, écoutez votre petite voix, elle vous parle !
Sommaire : 

Qu'est-ce qu’avoir de l'intuition ?

Difficile de donner une définition concrète de l’intuition puisqu’il n’y a pas d’explication scientifique sur ce phénomène 🧐. On peut comparer cela à un sixième sens, qui nous pousse à faire un choix, plutôt qu’un autre. Il n’y a pas forcément de raison apparente ou particulière, mais au fond de nous, on sait que c’est le bon chemin à prendre. C’est quelque chose qu’on ne peut pas expliquer et qui n’a pas de symptômes.

💭L’intuition vient probablement de notre subconscient. Il n’y a pas de raisonnement logique à ce phénomène, mais elle provient des expériences que l’on a faites et dont on n’a pas de souvenir conscient.

L’intuition spontanée

Cependant, on n’a pas toutes ce sentiment qui prend place sur la durée. On peut avoir une illumination spontanée ou un événement soudain qui nous aide à faire le bon choix 💡. C’est ce qu’il m’est arrivé, il y a peu.

Je souhaitais quitter la région dans laquelle j’étais depuis 10 ans. Malheureusement, la peur d’avoir peur m’a longtemps tiraillé jusqu’au jour où une amie proche est décédée. Cet événement m’a fait l’effet d’une gifle, ça a été mon déclencheur, j’ai su que je devais partir… Je ne saurais pas expliquer pourquoi ce choc m’a fait sauter le pas que je redoutais depuis longtemps.

5 conseils pour développer son intuition

Si l’intuition nous guide vers des choix qui nous permettent d’être plus en phase avec nous-même, il est légitime de se demander comment on peut la développer. Pour ma part, c’est en vieillissant que j’ai appris à m’écouter un peu plus, mais rassurez-vous, il y a quand même des choses à mettre en place en attendant que le temps passe 😂 !

1. Faire attention aux petits signaux

Il arrive parfois qu’une pensée nous traverse et qu’elle n’ait rien à voir avec la situation présente ou nos ruminations habituelles. Souvent, on n’y prête pas attention, on se dit que c’est ridicule. Néanmoins, c’est ce genre de petits signaux qu’il faut arriver à capter. Pour cela, on doit essayer de faire mentalement un arrêt sur image pour comprendre ce dont il s’agit.

😌 Tous les signaux sont une potentielle source d’information intuitive sur nous-mêmes, nos proches, notre environnement, etc. Il faut les accueillir sans jugement, sans les dénigrer et sans forcément les expliquer à tout prix.

2. Avoir un regard lucide sur soi

Pour pouvoir être guidée par notre intuition, il est nécessaire de bien se connaître. Cela suppose donc que l’on sache quelles sont nos peurs, nos failles, nos blessures, etc. Eh oui, il est nécessaire de se faire face et d’avoir un regard lucide sur qui on est réellement 👀. Cela passe par la remise en question, la connexion à ses émotions, l’écoute de ses envies profondes, etc. Et surtout, on met aussi de côté les croyances négatives comme “je suis nulle” et “j’y arriverai pas” car elles font obstacle à notre intuition !

3. Se déconnecter

On est nombreuses à plus être connectées à un écran qu’à nous-même 😅 ! Aucune honte à avoir, il est clairement difficile de se passer de son smartphone. Cependant, on finit par recevoir des informations souvent superflues et anxiogènes… En plus de cela, l’écran va venir parasiter notre attention. Difficile d’écouter nos pensées internes lorsqu’on “scroll” indéfiniment. C’est pourquoi, une digital detox de temps en temps ne fait pas de mal. Lorsqu’on se déconnecte, on est aussi plus présente pour les autres, ce qui permet d’être dans une écoute active.

👩‍❤️‍👩 La communication avec nos pairs est souvent un guide pour nous aider dans nos réflexions internes !

4. Profiter de l’instant présent

Les méthodes de la méditation pleine conscience permettent d’apprendre à profiter de l’instant présent. Cependant, je sais que l’on n’est pas toute réceptive à la méditation. Alors, un bon exercice à mettre en place est de mettre de l’attention, là où habituellement on n’en met pas. On prend donc le temps de : savourer le soleil sur sa peau, sentir les saveurs d’un bon repas, prêter attention à la texture de nos vêtements quand on est les portes, ressentir l’eau quand on se douche...

🤗 Encore une fois, cet exercice permet de laisser de la place à nos sensations, ce qui favorise l’intuition.

5. Jouer avec son sixième sens

Une chose que j’adore faire, c’est essayer de deviner des choses. Sans m’en rendre compte, je fais un exercice qui affine mon sixième sens ! On devine mentalement le prénom d’une personne que l’on vient de rencontrer, on fait des pronostics, on prédit le contenu d’un SMS… Bref on joue à la mentaliste 🤯 ! Bien sûr, on le fait avec bienveillance et sans jugement. 

➜ Autre exercice intéressant : céder à nos impulsions en apparence irraisonnées. Par exemple, on prend un autre trajet pour aller travailler ! Si un mouvement nous incite à changer une habitude, on le saisit. Et si on se trompe et que c’était une mauvaise idée ? Eh bien, on dit que l’erreur est humaine, c’est aussi le cas pour l’intuition.

Comment savoir si elle est bonne ?

Si l’intuition peut être une erreur, alors comment savoir s’il faut y donner du crédit ? Pour commencer, il faut se dire qu’il est normal de se tromper. Si on a fait le mauvais choix, cette expérience viendra nous forger et enrichira encore plus notre intuition. En plus d’avoir ce regard bienveillant, il faut faire la différence entre les différents types de perception : notre intuition, nos désirs, nos émotions, etc. Je dirais qu’il faut faire confiance à notre intuition lorsqu’elle n’est pas (trop) influencée par nos sentiments 🤫. Il faut que cela reste une réaction spontanée et objective !

Écarter nos réflexions intenses

Quand on pense trop, notre intuition ne peut pas intervenir. Comme elle est le fruit de notre inconscient, il faut souvent prendre du recul sur une situation donnée. Il y a une expression bien connue qui illustre parfaitement cela : “la nuit porte conseille”. Cela signifie qu’en allant dormir, on va écarter nos réflexions intenses pour laisser notre cerveau et notre subconscient agir 🧠. Le lendemain (ou quelques jours plus tard), il y a souvent une illumination qui se produit. C’est généralement comme ça que l’on sait que notre intuition nous guide et qu’elle est bonne.

Comme avec tous les cheminements internes, développer sa petite voix prend du temps. Mais quand on y parvient, ça devient un guide extraordinaire qui nous aide à écarter les mauvais choix de notre vie !

L'avis de la rédaction : une intuition mauvaise conseillère quand il s'agit de s'auto-évaluer

Les psychologues s'accordent à dire que l'intuition est souvent fiable mais elle peut parfois avoir tort. Elle est particulièrement mauvaise quand il s'agit de s'auto-évaluer précise Christophe Chabris, professeur en psychologie. Dans tous les cas, il est toujours intéressant de se pencher sur nos ressentis et cette petite voix intérieure qui a tant de choses à dire. 👉 Si vous rencontrez des difficultés dans votre vie, que vous vous sentez perdue ou que vous avez le sentiment que quelque cloche et freine votre bonheur, n'hésitez pas à contacter l'un de nos coachs.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Source : marieclaire.fr - sciences et avenir 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici