Écoutez votre subconscient, il ne vous veut que du bien !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Faire un choix est parfois compliqué pour moi. Je peux passer des heures à réfléchir à un projet sans parvenir à avancer. Dernièrement, j’ai pris conscience que je n’étais pas assez à l’écoute de moi, de mon instinct et que cela m'a joué bien des tours. Pourtant les réponses sont là, tout au fond de moi. Selon la psychanalyse, le subconscient serait celui qui contient tout. Voyons ce dont il s'agit.

Écoutez votre subconscient, il ne vous veut que du bien !

Qu’est-ce que le subconscient ? 

La notion de subconscient est généralement attribuée à Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, bien que le concept ait été discuté avant lui. Le subconscient, selon lui, veut dire “sous la conscience”. Il s'agit donc toutes les pensées et les processus psychiques qui se passent en dehors de la conscience immédiate. Ce sont généralement des choses que l'on fait automatiquement, sans réfléchir :

  • 👉 Par exemple, lorsqu’on doit prendre une décision et qu’il est important de faire un choix, on se dit souvent qu’on va “dormir dessus”. Lorsqu’une nuit passe, le choix nous apparaît plus distinctement.
  • 👉 Autre exemple, on cherche le nom d’un film qu’on a oublié, on l’a sur le “bout de la langue”. On fait autre chose, le temps passe et tout à coup ! On retrouve le nom du film. C’est notre subconscient qui a fait le travail de recherche pendant qu’on se consacrait à une autre activité.

🧠

Selon Freud, le subconscient et le conscient appartiennent tous les deux à notre psychique. Cependant, le subconscient est associé à notre instinct, c’est notre petite voix intérieure.

Pourquoi faut-il interroger notre subconscient ?

Le docteur en médecine et chercheur, Bruce Lipton explique que notre subconscient est un million de fois plus puissant et plus important que notre esprit conscient. 95% du temps, nous utilisons notre subconscient ! Lorsqu’on a un “coup de cœur”, que l'on ne “sent pas quelque chose”, c’est vraiment cette partie de nous qui s’exprime.

Depuis son silence, le subconscient nous encourage à prendre le meilleur chemin, celui qui sera le plus bénéfique pour nous. Voilà pourquoi il est important d’écouter son subconscient selon Freud, il nous guidera vers les bonnes décisions ! Dans de nombreux aspects de notre vie, nous en aurons besoin pour avancer et en tirer les plus grands avantages.

⚠️ Après attention, je remets toujours en question la théorie de Freud, notamment à travers le complexe d'Œdipe. Je pense que, ce qu'il faut retenir, c'est que l'on doit apprendre à s'écouter

Comment interroger son moi profond ?

Bon, Freud soit critiqué est une chose, mais on peut quand même apprendre à interroger son soi profond. Comment faire pour entrer en contact avec lui et développer son intuition ? Maîtriser ses pensées est parfois compliqué, mais il y a des solutions, sous la forme de petits exercices qu’on peut faire au quotidien 😉 :

  • 👉 Être à l’écoute de nos émotions : contenir ce qu’on ressent n’est pas une bonne chose, c’est essayer de bâillonner son subconscient. Avoir conscience de toutes les subtilités de nos émotions par rapport au contexte permet de mieux se comprendre !
  • 👉 Être dans l’acceptation : lorsque quelque chose de négatif nous arrive, il ne faut pas qu’on se dise que c’est de la malchance. Se plaindre ne nous aidera pas à avancer, mais accepter les fatalités, oui !
  • 👉 Pratiquer la visualisation positive : cela permet d’attirer les bonnes idées et de réaliser plus facilement ses projets. Fabriquer un moodboard est une excellente façon d’attirer le positif.
  • 👉 Faire de la méditation : c’est le meilleur moyen de prendre conscience de toutes les subtilités de notre vie. La méditation en pleine conscience permet d’être plus à l’écoute de nous-même !
  • 👉Se mettre à l’hypnose : cette pratique permet de nous plonger dans notre inconscient afin de défaire certains blocages et de se reconnecter à soi-même. Il est possible de faire de l’auto-hypnose, mais le mieux reste encore l’hypnose Ericksonienne avec un hypnothérapeute.

Parfois, plonger dans son monde intérieur peut être compliqué. En effet, il est possible que l’on se retrouve confronté à des parties de soi que l’on n'aime pas 🤧. On peut aussi avoir peur de découvrir des traumatismes enfouis... C’est un véritable travail d’acceptation et d’apaisement psychologique qu’il faut faire dans ce cas-là. Il est donc important de s’entourer de professionnels pouvant nous accompagner sur le chemin de la bienveillance et du bien-être.

L'avis de la rédaction : la réponse est en vous !

Souvent, la réponse est en nous, nous savons d'instinct ce que nous devrions dire ou faire, mais voici que la raison s'en mêle et que nous n'agissons plus. En cas de blocage, de perte de repère, le travail du coach est de vous permettre de trouver la solution et de vous aider à puiser dans vos ressources. La réponse est souvent juste sous nos yeux sans que l'on s'en aperçoive. Si vous en ressentez le besoin ou aspirez à davantage de mieux-être dans votre vie, n'hésitez pas à contacter l'un de nos coachs.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi : 

Sources : "The Interpretation of Dreams" par Sigmund Freud // "Freud and Beyond: A History of Modern Psychoanalytic Thought" par Stephen A. Mitchell et Margaret J. Black.

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne suis pas très famille, est-ce ok ? Suis-je une horrible personne ?

Je n’habite pas très loin de chez mes parents et pourtant je ne les vois pas si souvent. Idem pour mes beaux-parents et quelques-uns de mes oncles et tantes. Nous nous entendons bien et je crois pouvoir dire qu’en cas de besoin, nous serions là les uns pour les autres. C’est simplement que je ne ressens pas le besoin de passer du temps régulièrement avec eux. Cela fait-il de moi quelqu’un de pas « très famille » ? Ou même pire, une mauvaise personne ?! Parlons-en.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube