Affirmation de soi, par où commencer pour des relations saines ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Dire de quoi j’ai envie aux autres ? Impossible pour moi ! Du moins, ça l’a été pendant longtemps. Depuis quelques mois, j’essaie de me développer positivement en apprenant à m’affirmer. J’en avais assez d’être étouffée par mes peurs et mes émotions… Seulement, c’est bien beau de le dire, mais cela semble plus facile à dire qu’à faire. Alors par où commencer ?

Affirmation de soi, par où commencer pour des relations saines ?
Sommaire : 

Définir l’affirmation de soi

L’affirmation de soi peut se définir comme un comportement qui permet d’agir au mieux pour notre intérêt. Grâce à cela, on défend notre point de vue, on exprime de manière directe et sincère ce que l’on pense, ce qu’on veut et ce que l’on ressent. Voilà comment ce concept a été établi par Alberti et Emmons dans les années 70. Le psychiatre, Christophe André, ajoute que l’affirmation de soi, c’est s'exprimer sans anxiété généralisée et en tenant compte de notre interlocuteur.

🧐L’affirmation de soi n’est pas une qualité mais un comportement. Par conséquent, cela se travaille et s’apprend.

Les freins de ce développement positif

Seulement ce n’est pas facile de s’affirmer. On est nombreuses à avoir un déficit à ce niveau-là, moi la première. Qu’est-ce qui nous retient ? Il y a trois choses qui nous empêchent de nous développer :

  • Les entraves psychologiques 🧠 : cela comprend toutes les peurs, celle de blesser, du conflit, d’avoir l’air ridicule, du jugement… Même la peur du conflit et de mal faire ! Ces angoisses nous paralysent et nous poussent à l’évitement.
  • Les blocages émotionnels ❤️: ce sont nos pensées qui génèrent une forte anxiété et une mauvaise gestion de nos ressentis. On est dans l’incapacité d’affronter une situation “à risques”.
  • Le manque d’entraînement 🤷‍♀️ : l’évitement des situations est devenu “naturel”, on n’a donc pas l’habitude de dire ce qu’on pense.

Pourquoi c’est essentiel de le faire ?

Quand on n’a pas l’habitude de s’affirmer, les entraves précédentes sont compliquées à dépasser. La gêne et la peur nous paralysent, il est donc bien plus facile de ne pas sortir de sa zone de confort. Néanmoins, le développement et l’affirmation de soi peuvent réellement nous aider. Grâce à cela, on se sentira mieux, on sera plus respectée et la confiance en soi augmentera au fur et à mesure. En plus de cela, nos relations seront positivement impactées puisqu’on aura une meilleure façon de communiquer 🗨️.

Commencer à s’affirmer

Il y a un vrai travail à fournir pour s’affirmer. On peut commencer à le faire seule en gardant en tête un mantra : “Je peux prendre ma place et faire entendre ma voix”. C’est un bon moyen pour développer son assertivité. Cela va nous convaincre qu’on est légitime, on a tout autant le droit que les autres de s’exprimer.

En plus de cela, Christophe André, dans son livre “Je guéris mes complexes et mes déprimes”, préconise autre chose. Il faut qu’on se confronte aux émotions d’inconfort et d’embarras, car elles disparaîtront petit à petit. Plus on apprend à désobéir, notamment à ses parents à l’âge adulte, plus on apprend à s’affirmer. De plus, dire simplement les choses est un bon moyen d’arriver à s’exprimer correctement.

8 principes clés pour s’affirmer

Il y a des principes qu’il faut garder en tête tout en développant sa communication aux autres. En parallèle, il faut aussi apprendre à gérer ses émotions, pour éviter que ces dernières interfèrent dans notre affirmation.

1 - 👉 On utilise fièrement le “je”.

2 - 👉 On exprime nos besoins et nos désirs.

3 - 👉 On respecte les désirs des autres.

4 - 👉 On pratique l’écoute active (on écoute donc autant qu’on parle).

5 - 👉 On est direct, claire et précise.

6 - 👉 On regarde l’autre en face, il ne faut pas fuir le regard.

7 - 👉 On fait attention à notre communication non verbale.

8 - 👉 On cherche un compromis en cas de conflits.

S’affirmer sans enfoncer les autres

L’affirmation de soi doit se faire dans le respect. S’affirmer ne signifie pas qu’on doit être agressive envers les autres ! La communication non violente et l’écoute de l’autre sont intimement liées au fait d’exprimer ses envies profondes. Ce n’est pas incompatible, au contraire, l’un et l’autre se développent ensemble : plus on respectera les autres, plus on sera légitime dans l’expression de nos sentiments.

Pour s’affirmer avec les autres, il faut apprendre à faire ces exercices :

  • Faire une demande : “est-ce que je peux t’emprunter ceci ?”.
  • Répondre à une demande : dire non, dire oui ou négocier, tant que ça correspond à nos émotions.
  • Faire une critique : elle doit être constructive et non blessante.
  • Répondre à une critique : “je comprends que tu n’aimes pas ma tenue, mais moi je l’aime, c’est un moyen d’exprimer mon style”.
  • Faire un compliment : il doit être sincère et non manipulateur.
  • Répondre à un compliment : apprendre à accepter les compliments fait partie de l’affirmation de soi.

S’affirmer peut prendre des années, c’est le constat que je fais actuellement. Je sais que j’ai encore un long chemin à parcourir, mais je me sens de mieux en mieux. Une fois que l’on a compris cela, il devient de plus en plus facile de prendre les bons réflexes. À nous de jouer 💪 !

L'avis de la rédaction : des exercices très efficaces

Vous l'aurez compris, l'affirmation de soi s'apprend et surtout, se travaille ! Il existe de nombreux exercices et des techniques très efficaces. Pour faire entendre votre voix, n'hésitez pas à contacter un coach afin d'entamer ce travail d'affirmation de soi.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Sources : anti-deprime.com / apprendre-la-psychologie.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube