Syndrome de stress post-traumatique : qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Accident, agression, attentat, mais aussi cambriolage, séparation, deuil, maltraitance… Il y a tout un tas d’événements qui peuvent nous marquer, peu importe leur type. Cependant, ce n’est pas n’importe quel type de faits, ils provoquent des émotions négatives qui vont nous marquer à jamais, provoquant beaucoup d’anxiété. C’est ce qui s’appelle le syndrome de post-traumatique ! Comment peut-on le reconnaître ? Quels sont les symptômes ? Surtout, comment se soigner pour aller mieux ? Parlons-en.

Syndrome de stress post-traumatique : qu'est-ce que c'est ?
Sommaire : 

Qu’est-ce que le syndrome de stress post-traumatique ?

Comme dit en introduction, les troubles du stress post-traumatique (TSPT en français ou en anglais PTSD) apparaissent après un événement traumatisant. Ils traduisent une vraie souffrance morale inscrite en nous après l’événement vécu. Évidemment, un choc émotionnel n’est pas sans conséquences sur notre vie, cela l’altère complètement, tant sur le plan personnel que professionnel 😥. Les TSPT peuvent provoquer d’autres troubles et un état anxieux généralisé

Quelle est la durée des TSPT ?

Cet état varie selon beaucoup de paramètres. Parfois, cela ne dure que quelques semaines à quelques mois, mais dans la plupart des cas, cela dure plusieurs années…

Qui peut être atteint de TSPT ?

Selon plusieurs études américaines, 5 à 12% de la population auraient des TSPT, mais ces chiffres sont sous-estimés du fait d’une méconnaissance des troubles…

On peut tous et toutes concernés par le syndrome de stress post-traumatique, selon les événements que l'on rencontre à travers notre vie 😞. On parle souvent de victimes d’attentat ou de combats militaires, mais c’est aussi les victimes d’agressions physiques ou sexuelles. On peut avoir des traumatismes après une catastrophe naturelle, après un accident ou un deuil. Les enfants peuvent tout autant développer ces troubles, autant que les adultes. Bref, il n’existe pas de schéma particulier, puisque le syndrome de stress post-traumatique est la conséquence d’un événement tragique.

📌

Le syndrome de stress post-traumatique peut aussi bien toucher la victime d’une catastrophe que le témoin. On parle aussi parfois de syndrome du survivant, pour les personnes qui ressentent la culpabilité d’avoir survécu. Selon les psychiatres, la culpabilité est un moyen pour ces victimes de contrôler leurs émotions.

👋 Cet article pourrait aussi vous intéresser : Crise et idées suicidaires, comment réagir ?

Quels sont les symptômes du SPT ?

Selon le Manuel MSD, il y a 4 grands types de symptômes qui découlent du stress post-traumatique : 

👉 La reviviscence : quand on est victime, on peut avoir des souvenirs envahissants avec des flash-backs de l'événement. Cela peut survenir dans n'importe quelle situation, mais il peut tout de même avoir un ou plusieurs éléments déclencheurs qui paraissent anodins en apparence. Par exemple, le bracelet que portait la victime le soir de son agression, rangé dans la boîte à bijoux. 

👉 L’évitement : c'est un mécanisme de défense qui consiste à éviter les activités, les situations ou les personnes qui peuvent rappeler le traumatisme. Une victime d'agression sexuelle va ainsi éviter le lieu où s'est produit l'horrible événement. L'évitement peut aussi se produire dans la tête, on va faire en sorte de repousser un maximum les pensées ou les sentiments liés au traumatisme... 

👉 L’altération cognitive et émotionnelle : le traumatisme provoque une sidération, ce qui va conduire à avoir des états de dissociation après l'événement. On n'arrive plus à se souvenir de certaines choses, par conséquent, on en vient à se sentir coupable. Les victimes ont honte, se blâment et ont tout un tas d'émotions négatives qui vont provoquer de nouvelles peurs. 

👉 L’hyper-réactivité (hypervigilance, accès de colère, sursauts, manque de sommeil et de concentration...) : le dernier symptôme provoque une hypervigilance, les victimes sont tout le temps en alerte. Par exemple, on peut facilement sursauter au moindre bruit lorsqu'on a des TSPT. Il peut aussi y avoir des accès de colère et des réactions disproportionnées mais qui sont en lien avec le trauma. 

Cependant, la liste des symptômes est malheureusement longue 😟. En effet, il peut aussi y avoir : des insomnies, des cauchemars, de l'irritabilité, un repli sur soi, de l'anxiété, des crises de colère, des peurs irrationnelles, de la violence, des conduites à risques (alcoolisme, toxicomanie, etc.), de la phobie sociale ou encore de la dépression... 

👋 Cet article pourrait aussi vous intéresser : Émotions négatives : apprendre à les repérer et les gérer

Guérir d'un état de stress post-traumatique 

L'écoute et le soutien sont d'une importance capitale lorsqu'il y a un syndrome de stress post-traumatique. Lorsqu'on a vécu des choses terribles, on doit pouvoir les verbaliser pour pouvoir mieux s'en défaire. Il est possible d'en parler avec ses proches, mais cela ne remplace en rien l'efficacité d'une thérapie. C'est en effet la meilleure solution pour se défaire des troubles du choc. 

👉 La thérapie EMDR est très efficace pour guérir un état de stress post-traumatique. En se servant des yeux, et plus précisément, des mouvements oculaires, on atteint le cerveau afin d'effacer les souvenirs traumatisants de la mémoire. La TCC est aussi une thérapie de choix, mais elle se concentrera davantage sur les troubles anxieux que le traumatisme en lui-même. Elle va tout de même favoriser l'apaisement et la diminution des symptômes

Peu importe le type de thérapies, l'important est de consulter un psychologue pour retrouver une vie plus sereine et ne pas avoir toutes les conséquences et les biais que vont provoquer les troubles du stress post-traumatique.  

L'avis de la rédaction - Comprendre les origines

Beaucoup de personnes n'ont souvent pas conscience d'avoir TSPT. Elles savent qu'elles ont des peurs et de l'anxiété, mais elles n'ont pas forcément conscience de leur origine. C'est ce qui est complexe avec le stress post-traumatique, même si l'événement est lointain, les conséquences sont toujours bien là. Alors si vous savez que vous avez vécu un événement terrible ou si vous avez la sensation d'avoir trop de souffrance en vous, n'hésitez pas à consulter pour embrasser la voie de la guérison et la sérénité.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube