Asocial / Antisocial : définition et comportement de ce trouble de la personnalité

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Non mais cette fille est complètement asociale, elle ne vient jamais aux soirées”. Ce genre de phrases, je l’ai entendu maintes fois et parfois même, à mon propos. Je suis introvertie, je préfère passer du temps seule qu’entourée de beaucoup de personnes dans un contexte bruyant. Cependant, cela ne fait pas de moi une personne anti-sociale, car en réalité, c’est une pathologie psychologique grave. Nombreuses sont les personnes à ne pas savoir qu'il y a un trouble de la personnalité qui définit la personne véritablement asociale. Explication

Asocial / Antisocial : définition et comportement de ce trouble de la personnalité

Définition et différences entre asocial et antisocial

Une personne antisociale est un individu qui n’est pas adapté à la vie sociale, voire qui s’y oppose. C'est un trouble de la personnalité, comme le trouble bordeline. On parle souvent de personnalité asociale pour désigner ce trouble, mais en vérité, on appelle cela "antisocial" en psychiatrie. Voici comment bien faire la différence entre les deux termes : 

  • 👉 Asocial : Une personne asociale est celle qui préfère éviter les interactions sociales ou qui trouve peu d'intérêt à participer à des activités sociales. Cela peut être dû à l'introversion, à l'anxiété sociale ou simplement à un manque d'intérêt pour les interactions sociales. Les personnes asociales peuvent être parfaitement heureuses en étant seules et ne cherchent pas nécessairement à causer du tort aux autres.
  • 👉 Antisocial : Il faut préférer le terme "antisocial" ou trouble de la personnalité antisociale (TPA) pour décrire des comportements qui sont hostiles, agressifs ou nuisibles à la société ou aux normes sociales. Cela peut inclure des comportements tels que la violation des droits d'autrui, l'agression, le vol, la tromperie, etc. 

En résumé, une personne asociale peut simplement préférer être seule, tandis qu'une personne antisociale peut se comporter d'une manière qui est nuisible à la société ou aux autres. D'ailleurs, en synonyme, on retrouve plutôt "marginal" ou encore "sociopathe". Cela va donc au-delà de la personnalité timide et solitaire. Il y a une rupture totale avec la conscience des autres, ce qui montre un vrai repli sur soi

💥 Avec le TPA, il y a un refus des normes sociales ou des codes culturels, c’est une pathologie. Il y a donc un comportement particulier ainsi que des symptômes qui traduisent une personnalité antisociale.

Comment reconnaître une personne antisociale ?

Il y a généralement beaucoup de colère et de violence dans les symptômes associés à la personnalité antisociale. Cette dernière est incapable d’éprouver des émotions et d’être empathique à celles d’autrui, ce qui fait d'elle une psychopathe.

👉 Il a des comportements malsains, voire dangereux :

  • Une impulsivité,
  • Une irritabilité et une agressivité
  • Une absence de culpabilité ou de remords,
  • Une vie très instable (travail, relation amoureuse),
  • Une inconscience vis-à-vis de sa sécurité et celle des autres,
  • Des difficultés à se conformer aux normes sociales,
  • Un attrait pour l’alcool et les drogues,
  • Une récurrence à commettre des actes illégaux, voire criminels.

Il est important de noter que ces comportements doivent être persistants et ne pas être attribuables à une autre condition médicale ou à l'effet d'une substance pour qu'un diagnostic de TPA soit posé.

Sans domicile fixe

Plusieurs études, dont celle de Tsai, J., Rosenheck, R. A., & McGuire, J. F. (2012) "Comparison of outcomes of homeless female and male veterans in transitional housing", expliquent que les personnes sans-abri présenteraient un taux plus important de TPA...

Les causes de cette pathologie

Les hommes sont beaucoup plus touchés par ce trouble de la personnalité que les femmes (5,8 % des hommes contre 1 % des femmes). Le Dr. Cancel, psychiatre et docteur en neurosciences, explique que des facteurs de vulnérabilité génétique et surtout des événements de vie, ont pu impacter la personnalité. On ne peut pas faire une cause générale de cette pathologie, mais le parcours de vie du patient montre souvent des traumatismes et des violences, notamment pendant l’enfance 🧠.


👉 Un enfant qui va souffrir de violences psychologiques, voire physiques, sera plus à même de développer cette pathologie. Cependant, même sans ces faits, il est possible de détecter des manifestations antisociales comme : des colères, de l’agressivité envers les autres enfants et les animaux, une grande opposition à l’autorité parentale.

👋 Cet article peut vous intéresser : Violentomètre : l’outil pour lutter contre les violences

Quel impact sur le quotidien ?

Malheureusement, il y a d’énormes répercussions sur la vie de la personne malade, mais aussi sur les autres qui croisent son chemin 😔. Il y a un manque cruel d’empathie et d’intelligence émotionnelle pour vivre en harmonie sociale avec les autres. De plus, les comportements dangereux, voire illégaux, sont au cœur de la vie de la personne anti-sociale Comme il n’y a pas une prise de conscience des normes sociales et du respect des autres, cette personnalité n’a pas de limites. Voilà pourquoi, on parle aussi de “psychopathe”, puisqu’il n’y a pas de sensibilité chez ces personnes.

⚠️ C’est souvent le système judiciaire qui identifie la personne, après plusieurs infractions et qui oblige ce dernier à traiter sa maladie mentale.

Comment traiter ce comportement ?

Un sociopathe n’ira jamais consulter par lui-même, c’est souvent la contrainte qui va lui faire entamer une thérapie. Un diagnostic sera établi par un psychiatre, ce qui débouchera sur un traitement médicamenteux (voire des psychotropes) pour calmer les accès de colère et d’impulsivité. Généralement, en plus du suivi psychiatrique, il est proposé un suivi avec la thérapie cognitivo-comportementale afin de travailler sur les comportements. 

À savoir : Certains adolescents ont des comportements antisociaux, mais comme l'explique David P. Farrington, un psychologue britannique spécialisé dans le développement criminel, certaines personnes cessent d'être antisociales à l'âge adulte. Quoi qu’il en soit, il est important de proposer tout de même un suivi et un encadrement à l'adolescent. 

👋 Cet article peut vous intéresser : Quand est-ce qu'on devient adulte ? Quel est l’âge de la maturité ?

Que faire face à une personne antisociale ?

Il est très difficile d’aider une personnalité antisociale, car il n’y a aucune conscience de ce trouble de la personnalité. De plus, ce sont des manipulateurs narcissiques qui utilisent leurs charmes pour parvenir à leur fin. Ils aiment contrôler les autres, ce qui en fait un danger pour l’entourage. 

Il faut donc être extrêmement prudent·e et avoir conscience de cette pathologie. Lors des moments de tensions, il faut prendre de la distance pour laisser la personne se calmer et pour se protéger soi. Le mieux reste de pousser l'asocial à consulter afin qu’il y ait une prise en charge médiale.

L'avis de la rédaction : une pathologie qui réclame une prise en charge

Suite à la lecture de cet article, nous espérons que vous savez désormais faire la différence entre asocial et antisocial. Comme vous l'aurez compris, il faut absolument se méfier de la personnalité antisociale. C'est une pathologie psychiatrique qui nécessite une prise en charge. Si vous pensez qu'une personne de votre entourage en souffre, prenez rendez-vous avec un psychologue afin d'en parler et d'obtenir des conseils. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : "La « personnalité antisociale », antithèse de la psychopathologie" de Jérôme Englebert et Christophe Adam, dans Déviance et Société 2017/1 (Vol. 41), pages 3 à 28 / "Developmental and Life-Course Criminology: Key Theoretical and Empirical Issues" de David P. Farrington / "Homelessness: Psychological and behavioral issues" d'Alain MERCUEL

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

10 citations sur la vie, pour l'aimer à sa juste valeur

Rien à dire, il n'y a rien de mieux que les citations pour booster notre moral. Les mots des autres ont l'incroyable pouvoir de nous tenir compagnie et d'exprimer parfaitement nos pensées. Alors pour apprendre à l'apprécier à sa juste valeur, voici 10 citations sur la vie. Enjoy.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

ESFJ : Quelle est cette personnalité active et empathique ?

Qui n’aime pas en savoir plus sur soi ? Je parie que si vous êtes là, vous êtes ESFJ et vous voulez en savoir plus. Pour ma part, en tout cas, j’adore ça et il va sans dire que j'ai exploré le MBTI pour mieux saisir ma propre identité. Après avoir examiné en profondeur les divers types de personnalité MBTI, je suis au taquet pour vous dire tout ce que vous devez savoir sur la personnalité ESFJ, extravertie et dans l'action.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube