Violence psychologique : l’identifier pour s’en sortir

Mis à jour le par Camille Lenglet

Hop une petite réflexion qui rabaisse par là, hop une minimisation de nos émotions par ici… Autant de petites choses qui nous montrent que l’on subit une violence psychologique. Cela peut paraître anodin et c’est bien cela le problème. On les minimise trop, ce qui en fait le type de violence le plus répandu. Alors comment identifier la maltraitance psychologique ? Que faire lorsqu’on en est victime ? Explication.

Violence psychologique : l’identifier pour s’en sortir
Sommaire : 

Qu’est-ce que c’est la violence psychologique ?

La violence ou maltraitance psychologique est une forme de harcèlement ou d’abus mental envers une personne sans violence physique. Elle fait partie de la violence conjugale, mais pas seulement. On peut la retrouver dans le cadre professionnel (un supérieur hiérarchique envers un employé), familial (un membre de la famille qui fait des réflexions) ou à travers une amitié toxique.

👉 Contrairement à la violence physique, la violence mentale est invisible. Mais on peut la reconnaître à travers des actes ou des mots, qui semblent anodins, mais qui vont générer un mal-être grandissant par leur répétition.

La volonté de faire du mal

Il arrive parfois que l’on fasse une réflexion et que l’on blesse une personne qu'on aime. Est-ce pour autant que l’on a commis une violence émotionnelle ? Pour savoir si on est une personne toxique, il faut distinguer deux choses : le fait que ça soit conscient ou inconscient et la répétition.

⚠️ Lorsque quelqu’un commet une violence psychologique consciemment, il a pour objectif de manipuler et dominer sa victime à travers des comportements toxiques que l’on peut apprendre à identifier.

Comment identifier la maltraitance psychique ?

Il est vital d’apprendre à détecter la violence psychologique, notamment en couple. C’est là où on la retrouve le plus. On doit donc veiller à repérer :

  • La dévalorisation et le dénigrement avec ce genre de phrase : “Tu fous rien, de toute manière tu sais rien faire, à quoi bon que je te demande quelque chose !”
  • Le fait de discréditer : “tu dis n’importe quoi ma pauvre !”
  • Les insultes ou les humiliations : “tu ne vas pas sortir comme ça quand même ? T’as vu à quoi tu ressembles ?”
  • Les menaces ou le chantage : “si tu en parles, tu ne verras plus les enfants !”
  • L’oubli volontaire : “ah non, je ne me souviens pas que tu m’aies dit ça !”
  • Les accusations et les reproches : “c’est de ta faute si on s’engueule tout le temps, tu ne fais rien pour arranger la situation !”
  • Les fausses plaisanteries / les blagues pas drôles : “T’es viré, lundi prochain tu vide ton bureau ! Rho non je déconne !”
  • L’indifférence

Un outil existe pour nous aider à identifier ce genre de maltraitance, c’est le violentomètre. Un baromètre crée à la base pour les femmes dans le cadre des violences conjugales, mais tout le monde peut s’y référer ! À partir de cela, on peut apprendre à détecter les points suivants :

👉 L’intimidation, les menaces, les sous-entendus insidieux, les colères, la volonté de contrôle, les critiques, le dénigrement, etc.

Le but de semer le doute dans l’esprit de la victime en ayant sans cesse des propos contradictoires, des mensonges, des sous-entendus ou des non-dits. Le pire ? C’est que le manipulateur dit qu’il fait cela pour de bonnes raisons (l’amour, le budget, les enfants, etc.). La victime est toujours la coupable aux yeux de l’autre. Ce dernier dit qu’il agit ainsi en conséquence du comportement de la victime. C’est encore une façon de retourner la chose et de brouiller les traces de la violence psychologique.

Qui sont les victimes de la violence psychologique ?

Le fait que l’auteur de violence psychologique manipule n’aide pas les victimes à se rendre compte de ce jeu toxique 😟. Comment savoir si on est victime de maltraitance alors ? Il y a des red flags qui ne trompent pas et qui sont présents de nombreux contextes.

Ce sont souvent les femmes et les enfants qui sont victimes d’un conjoint jaloux, d’un patron qui n’accorde aucune confiance, d’un père qui fait pression… La construction patriarcale influence les hommes à avoir des comportements malsains et à devenir des pervers narcissiques. Cependant, des hommes peuvent être aussi victimes de violence psychique, surtout si ce sont des personnes qui montrent facilement leurs émotions et leur sensibilité...

Les conséquences de la violence mentale

Quand on est victime, on a l’impression que l’agresseur a raison. On finit par se sentir coupable, inférieure et incompétente. Cela va créer une grande souffrance psychologique qui fait naître de nombreux symptômes :

  • Troubles du sommeil,
  • Fatigue chronique,
  • Dépersonnalisation,
  • Anxiété généralisée,
  • Troubles de la concentration,
  • Dépressions,
  • Troubles du comportement alimentaire,
  • Dépendance à des substances (tabac, alcool, drogues)
  • etc.

À force de subir des actes ou des paroles de violence psychologique, la victime va développer de nombreux chocs émotionnels et un traumatisme important. De plus, l’effet pervers de la maltraitance mentale, est que cela va créer une anesthésie émotionnelle. La personne victime a donc souvent des conduites paradoxales et elle éprouve souvent du mal à se séparer ou à combattre l’agresseur, c’est ce qui caractérise le syndrome de Stockholm.

Que faire quand on est victime de violence psychologique ?

Il est complexe d’identifier que l’on est victime de violence psychologique, en particulier lorsqu’on a une faible estime de soi. On minimise toujours puisque l’on est souvent dans le cadre d’une manipulation mentale. Néanmoins, dès la première remarque, il faut identifier la violence pour pouvoir ensuite briser le lien de domination.

👉 Si on a un doute, il faut se poser les questions suivantes : Est-ce qu’on me dénigre ? Est-ce qu’on dit des choses où je me sens dévalorisée ? Est-ce que ça arrive souvent ?

Parler, agir, se reconstruire

Il faut absolument trouver un allié dans son entourage pour en parler. Si on est isolée, il est important d’avoir un soutien extérieur, comme une association d’aide aux victimes de violence psychologiques comme celle des Mots bleus. Si on voit une personne de notre entourage être victime de violence émotionnelle, il faut l’aider à aller sur le chemin de la prise de conscience.

⚠️ Il est également possible d’appeler certains numéros de téléphone, comme SOS Violence conjugale (3919) ou encore Enfance en danger (119) pour les situations les plus graves.  

La dernière étape est de se reconstruire, loin de la personne qui a causé toutes ces violences. Il est important d’avoir un suivi psychologique si on a été dans un cadre de maltraitance mentale. Cela est nécessaire pour retrouver de la confiance en soi et pour se sortir du syndrome de stress post-traumatique.

L'avis de la rédaction : une violence psychologique tout aussi destructrice que les abus physiques

La violence psychologique est certes moins visible que les abus physiques et pourtant elle est tout aussi destructrice. Sans compter que la victime qui se heurte bien souvent à l'incompréhension de son entourage. La première étape est de repérer cette violence verbale et de comprendre les mécanismes afin de se défaire de cette emprise. Emprise sur vous, contrôle, manipulation, chantage affectif, dépendance, harcèlement, passif-agressif etc. sont autant de mécanismes possibles. Si vous pensez en être victime ou si vous avez le moindre doute, n'attendez pas pour contacter un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube