L'orthorexie ou l’obsession de manger sainement...

Mis à jour le par Camille Lenglet

Des personnes orthorexiques, on peut en voir et en croiser tous les jours. Eh oui, c’est très commun, puisqu’il s’agit d’une obsession pour la nourriture dite “saine”. Instagram est l’endroit qui regorge le plus de personnes atteintes par ce trouble. Le pire ? C’est que ça passe souvent inaperçu et que c’est assez banalisé. Sauf que cette obsession est la conséquence d’un discours trop répandu dans notre société et pouvant déboucher sur des troubles encore plus graves. Explications.

L'orthorexie ou l’obsession de manger sainement...
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’orthorexie ?

L’orthorexie est une obsession liée à l’ingestion d’une nourriture qualifiée comme “saine” dans l’imaginaire de la personne atteinte. C’est le docteur Steven Bratman qui a été le premier à décrire l’orthorexie. Elle ne fait pas partie des troubles du comportement alimentaire reconnu, au même titre que l’anorexie ou la boulimie, donc il y a très peu de statistiques à son sujet 😥.

Néanmoins, elle traduit un comportement alimentaire perturbé, puisqu’elle suscite des angoisses, voire des TOC, liés à l’idée de manger de la nourriture jugée comme “mauvaise”. Même si la notion de quantité est beaucoup moins au centre, contrairement à l’hyperphagie, l’obsession pour la qualité va imposer un régime alimentaire strict composé d’aliments “sains” 🥦.

Les causes de l’orthorexie

La question de l’alimentation saine est devenue un phénomène de société. On classe souvent les aliments, soit ils sont sains, soit ils ne le sont pas ! Or c’est un discours très culpabilisant que les professionnels de santé ne veulent plus véhiculer, tant il est à l’origine des troubles alimentaires. Il n’est pas possible d’assurer que l’orthorexie est la conséquence directe de ces paroles longtemps propagées, mais on ne peut pas ignorer le fait que cela soit lié.

Les magazines et Internet n’aident absolument pas à se sortir de cette idée fausse "d’alimentation saine", notamment à cause de phrases de ce genre-là “tu es ce que tu manges”. Aucune affirmation n’est plus stupide ! On mange beaucoup de légumes verts, cela veut donc dire que l’on en est un 🥒😅 ?

Le problème, c'est que l’alimentation dite “saine” est associée à la minceur et à la bonne santé. D’ailleurs, les personnes orthorexiques peuvent aussi souffrir de bigorexie, l’obsession pour le sport, pour être sûre de ne pas être grosse. Il y a beaucoup de grossophobie internalisée derrière ce trouble, puisqu’on associe la grosseur à de nombreux problèmes de santé. Comme la société continue de perpétuer de fausses croyances sur l'alimentation et le poids, c'est un peu le serpent qui se mord la queue... 

Comment savoir si on est orthorexique ?

Il est très difficile de prendre du recul pour s’apercevoir que l’on a un trouble alimentaire. C’est généralement notre entourage qui remarque que l’alimentation est au cœur de nos préoccupations. L’un des premiers signes de l’orthorexie est d’ailleurs de classer les aliments par catégories, soit ils sont sains (🥦🥬🍏), soit ils sont malsains (🍟🥞🍕). La personne aura des discours très moralisateurs sur la “malbouffe” et n’en mangera jamais 🍔. En fait, les aliments sont vraiment considérés comme une sorte de médicaments pour avoir une parfaite santé. Le goût et le plaisir sont quant à eux relayés au second plan, loin derrière 😥…

Pour être sûr d’optimiser aux mieux ses repas, l’orthorexique va passer plusieurs heures par jour à réfléchir à son alimentation ou à cuisiner des repas de “secours”, au cas où il faille manger à l’extérieur. Bien sûr, dans ce type de régime, on oublie le sel, le sucre, les matières grasses 🧂! La personne fera tout pour manger bio, sans pesticides et pourra passer un temps infini à décrypter les étiquettes alimentaires…  

Le test de Bratman

Même s’il n’existe pas de critères officiels attestant de l’orthorexie, il y a un test qui permet de comprendre son apport à l’alimentation, celui du docteur Bratman. Il suffit de répondre oui ou non à ces questions :

  • ✅ ❌ Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ? ; 
  • ✅ ❌ Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ? ;
  • ✅ ❌ La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle, à vos yeux, plus importante que le plaisir de le déguster ? ;
  • ✅ ❌ La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ? ;
  • ✅ ❌ Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ? ;
  • ✅ ❌ Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ? ;
  • ✅ ❌ Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains » ? ;
  • ✅ ❌ Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ? ;
  • ✅ ❌ Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ? ;
  • ✅ ❌ Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?

S’il y a plus de 4 oui à ces 10 questions, cela peut être un signal d’alarme pour se dire que l’on a un rapport compliqué avec notre alimentation. Si on a plus de la moitié des réponses positives, il est probable que l’orthorexie soit à l’origine de notre comportement. Mais du coup, comment se soigner 🙁 ?

Comment guérir de l'orthorexie ?

Il n’existe malheureusement pas de recette magique pour guérir d’un trouble alimentaire non-spécifique (TCA-NS). Cependant, il est possible de trouver de l'aide auprès d'un professionnel de santé. Il faudra se tourner vers un nutritionniste ayant une spécialisation en psychologie ou s’adresser à un psychologue pouvant traiter les TCA. Seul ce professionnel pourra poser un véritablement un diagnostic. Le comportement alimentaire, les pensées autour de l’alimentation et les émotions seront alors analysés pour pouvoir identifier l’orthorexie. Une recherche d’autres troubles, comme l’anxiété généralisée, les TOC ou même la dépression, sera faite pour comprendre au mieux les difficultés du patient 🧐.

La thérapie cognitive et comportementale, TCC sera particulièrement adaptée à l’orthorexie, afin de “reprogrammer” les pensées liées à la nourriture. Il y a un gros travail de déconstruction de la pensée des régimes, de la minceur et de la santé à faire, cela prend du temps. Une fois ce travail fait, la personne sera encouragée à pratiquer l’alimentation intuitive pour se décharger de toutes les contraintes liées aux repas 🍽️.

L'avis de la rédaction : avez-vous déjà refusé un restaurant par peur de mal manger ?

L'orthorexie est un trouble alimentaire qui peut avoir de graves conséquences, si vous pensez en souffrir, que vous avez renoncé à des restaurants entre amis par peur de mal manger, il ne faut pas attendre pour prendre rendez-vous avec un psychologue. Ensemble, vous pourrez mettre des mots sur ce qui se passe en vous et mettre en place de nouvelles habitudes plus saines pour votre santé mentale et physique. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : passeportsante.net / anebquebec.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube