Comment connaître son véritable poids de forme ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

On a souvent des idées arrêtées sur le poids de forme : il faut prendre sa taille et retirer 5 ou 10kg, il faut calculer son poids de forme avec l’IMC, il faut utiliser la formule de Creff pour avoir son poids de forme… Bref, on nous donne des méthodes “scientifiques”, alors qu’elles sont totalement à côté de la plaque. Pourquoi ? Parce qu’elles nourrissent l’industrie des régimes… Alors comment savoir son poids de forme ? Quelle est la chose la plus importante à connaître à propos du poids de forme ? Explication.

Comment connaître son véritable poids de forme ?
cevoir
Sommaire : 

Comment connaître son poids de forme ?

Pour connaître son poids de forme, surprise, il n’y a pas de calcul. Comme l’explique le nutritionniste Alexandre Lefèvre, le poids de forme est celui dans lequel nous nous sentons bien physiquement et psychologiquement. Il n’y a pas de calcul standardisé, comme l’IMC (indice de masse corporelle), pour définir notre poids de forme. Il est lié à notre parcours personnel.

Je prends mon exemple👇 :

Je n’ai jamais su quel était mon poids de forme, car toute ma vie, j’ai fait des régimes. J’ai dû commencer à l’âge de 10 ans, car les gens s’inquiétaient de mon poids. Sauf que ces nombreux régimes ont perturbé complètement mon alimentation. Il n’était pas question de maigrir sans se prendre la tête, c’était un enchaînement de privation et de dérèglement de ma satiété. Dans les phases où j’arrêtais les régimes, je prenais du poids sans m’en rendre compte, jusqu’à atteindre l’obésité. Cela fait à peine 2 ans que j’essaie de comprendre quel est mon poids de forme.

👉 Et une chose est sûre, ce n’est pas en enlevant 5 kg par rapport à notre taille ou en calculant mon IMC qu’on peut connaître son poids de forme !

Se détacher de l’IMC

L’IMC est une valeur mise en place par l’OMS afin de déterminer la corpulence d’une personne, mais ce n’est en rien un chiffre qui permet de savoir si on est en bonne santé ou si on fait le “bon poids”. Beaucoup de personnes ont en tête qu’un poids qui sort de la norme est facteur de mauvaise santé, notamment pour une charge pondérale haute 😅. Cela peut être parfois un indicateur, mais seul un bilan complet avec un test sanguin permettra d’attester de notre santé. On peut être en parfaite forme en pesant 85kg pour 1m65 plutôt que 65kg 😮. La diététicienne, Stéphanie Dufant, explique que s’imposer un régime restrictif ne sert à rien. Si notre corps doit faire 85kg, il y reviendra toujours.

La fluctuation du poids de forme

Il y a des éléments à prendre en compte afin de connaître un peu plus son poids de forme, notamment la fluctuation du poids au cours de notre vie 📈📉. Comme je l’ai dit, j’ai pris du poids parce que j’ai déréglé mon corps dès mon enfance. En faisant ça, j’ai multiplié les cellules qui contiennent de la graisse. Ces cellules, appelées les adipocytes, augmentent en effet lorsqu’on prend du poids. Et il faut savoir une chose : c’est que jamais, on ne pourra les faire disparaître. En revanche, elles peuvent varier en taille !

Pour bien comprendre ⛳

Il faut imaginer un terrain de golf (notre corps) où des balles de golf sont stockées (les adipocytes). Quand on prend du poids, on multiplie les balles et on les fait grossir en taille. On peut donc avoir 20 balles de golf puis passer à 40 balles de baskets 🏀. On ne pourra jamais réduire le nombre, il restera toujours à 40. Là où on peut agir, c’est en réduisant la taille tout en prenant en compte d’autres facteurs.

L’âge et le métabolisme

En ayant conscience de cela, on sait que lorsque notre corps va changer de par la présence de ces cellules. Il est important de garder cela en tête, notamment en cas de grossesse ou d’un changement hormonal. Il ne faut pas non plus oublier qu’en vieillissant, notre corps ne va pas stocker les graisses de la même manière. On n’aura jamais le même poids de forme à 45 ans qu’à 20 ans !

De même, du côté du métabolisme, d’un individu à l’autre, il va varier. Oui, c’est une injustice de se dire que certaines personnes brûlent de l’énergie plus vite que d’autres, mais c’est comme ça 🤷‍♀️. Cela peut nous aider à comprendre notre fonctionnement et la manière dont notre corps gère un trop-plein de calories.

Respecter la fonte naturelle

Malgré tout, si on sent qu’on peut moins bouger et que l’on veut perdre un peu de poids pour retrouver une forme physique, il y a une chose à prendre en compte. L’OMS explique qu’il ne faut pas aller en dessous de la fonte naturelle si on souhaite mincir. C’est-à-dire qu’il ne faut pas dépasser environ 15% de son poids par an ⚠️. 

Par exemple, si on pèse 70kg, on ne doit pas chercher à perdre plus de 900 grammes par mois !

Oui ça peut paraître peu, surtout quand on voit les discours marketing des grands groupes de régime. Néanmoins, ça montre bien combien c’est mensonger, surtout quand on sait que 95% des régimes sont des échecs. Et encore une fois, il faut bien garder en tête que cette histoire des 15% n’est qu’une préconisation, l’essentiel est de ne pas fantasmer son poids de forme.

Ne pas fantasmer son poids de forme

Il est important de se rendre compte que le poids de forme n’est pas celui dont on rêve forcément. Le problème des fausses croyances que l’on a à propos du poids, c’est qu’elles nous font fantasmer un poids que l’on ne pourra jamais faire. Le pire est de soustraire 5 à 10 kg à notre taille 🤯. J’ai longtemps pensé, à cause de cette bêtise, que je devais peser 55 kg. Sauf que c’est irréalisable, d’autant plus en ayant multiplié mes cellules. Si on veut perdre du poids pour X ou Y raison, il vaut mieux aller vers une perte naturelle plutôt que tendre vers un chiffre “parfait” (suivant des faux principes) qui sera inatteignable. À force de vouloir atteindre ce chiffre, on en viendra à avoir des comportements à risques 😔.

Les risques d’un poids de forme idéalisé

Le plus gros problème, c’est de penser le poids de forme comme outil pour maigrir 👎. J’en ai fait les frais et c’est ce que j’ai compris après plusieurs années de suivi en nutrition. Vouloir atteindre un poids beaucoup trop bas pour moi n’a fait qu’entraîner des déséquilibres. C’est-à-dire, que cela m’a poussé dans le royaume du régime et de la frustration, avec des effets yoyo. Je perdais 20 kg pour atteindre mon poids de forme ? J’en reprenais 30 ! Je reperdais 15 kg, j’en reprenais 20… Et ce, durant toute ma vie. Cela m’a donc conduit au surpoids, avec par-dessus le marché, des troubles alimentaires à cause de la privation 😭.

Cet article peut vous intéresser >>> Hyperphagie : comprendre et s’en sortir

Apprendre à se focaliser sur le plaisir

Penser qu’il y a une bonne alimentation (et mauvaise alimentation) va forcément nous conduire à l’échec et aux TCA. J’ai parlé du surpoids, car cela me concerne, mais c’est une problématique qui est aussi au cœur de l’anorexie ou encore de l’orthorexie. On va tomber dans une obsession du “bien-manger” véhiculé par l’industrie des régimes 😞.

Pour avoir son poids de forme, il faut donc se détacher de tout cela et mettre la notion de plaisir au centre. C’est d’ailleurs le principe central de l’alimentation intuitive, qui permet de comprendre son rapport à la nourriture. On se reconnecte au plaisir, afin de savoir quand arrêter de manger, combien de quantité manger, etc. Seul notre corps peut savoir ce qui est bon pour lui, mais à force d’avoir des idées préconçues, on ne sait plus l’écouter et on s’éloigne de notre poids de forme.

Et pour définitivement se débarrasser de ses croyances, on peut opter pour une TCC. Cela va nous aider à envisager les choses autrement et à nous sentir aussi bien psychologiquement dans notre corps. C’est l’essentiel pour trouver un équilibre et son véritable poids de forme 😌 !

L'avis de la rédaction : programmé à la naissance

Ce qu'il faut bien comprendre avec le poids, c'est qu'il est programmé à la naissance tout comme le fait d'avoir les yeux bleus, verts ou de mesurer 1,70m. Désolée de vous décevoir mais non, on ne choisit pas du poids qu'on veut faire ! Le poids de forme, c'est celui où on se sent bien, qui revient naturellement au fil des différents cycles. Le poids n'est qu'un chiffre qui ne veut rien dire, sa variation est certes importante mais le chiffre en lui-même ne veut rien dire. Si votre rapport au corps, au poids est difficile, prenez rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : Oser manger de Jean-Philipe Zermati / Fat is a feminist issue de Susie Orbach / elle.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici