Nos coachs sont à votre écoute
au 01 75 75 02 14

Harcèlement : définition et types

Dénigrement, critique, humiliation, agressivité, gestes déplacés... que cela soit au travail, dans la rue ou encore à l'école, le harcèlement est partout. Il se présente sous plusieurs formes, harcèlement moral, sexuel ou scolaire. Mais alors comment le reconnaître ? Que faire en tant que victime ? On vous dit tout.

Sommaire 


Le harcèlement est une forme de violence de plus en plus dénoncée. Destructrice, elle mène à la perte d’estime et de confiance en soi, la dépression voire le suicide. C’est pourquoi, il est important de dénoncer le harcèlement moral, sexuel, scolaire, etc. de mieux le comprendre, pour mieux l’attaquer. On vous en dit plus sur le sujet.

« Respecter l'autre, c'est le considérer en tant qu'être humain et reconnaître la souffrance qu'on lui inflige.» Marie-France Hirigoyen.

Qu’est-ce que le harcèlement ? Définition

Le harcèlement est une forme de maltraitance. Il se définit par un enchaînement et une répétition d’agissements hostiles. Il peut être exercé de plusieurs façons, mais quel qu’il soit, c’est un acte délibéré, puni par la loi.

3 caractéristiques définissent des faits de harcèlement :

  • La répétition dans la durée de comportements violents
  • La disproportion des forces (rapport de domination, abus de pouvoir)
  • L’intention de nuire

Les différents types de harcèlement

Le harcèlement peut se présenter sous diverses formes et dans différents lieux. Cyber harcèlement, stalking, harcèlement moral, physique, sexuel, de rue, harcèlement scolaire, au travail. Les conséquences sont bien souvent les mêmes :

  • Perte d’estime de soi
  • Troubles psychologiques
  • Dépression
  • Suicide

Le harcèlement moral

Souvent le fait de pervers narcissiques, c’est le type de harcèlement que l’on retrouve souvent dans le milieu scolaire ou professionnel. La psychanalyste Marie-France Hirigoyen le définit comme une : 

« conduite abusive qui se manifeste notamment par des comportements, des paroles, des gestes, des actes, des écrits pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne ».

Abus de la hiérarchie ou déstabilisation de la part de collègues ou camarades, il peut prendre la forme d’un harcèlement physique par le biais de frappes, tapes, bousculades, vol, dégradation de biens personnels, etc. Il peut aussi être verbal et psychologique. Dans ce cas, il s’agira d’insultes, de rumeurs, d’humour déplacé ou à connotations sexistes ou racistes, de menaces, humiliation, de rejet ou encore de mise à l’écart.


Bon à savoir : 

Le harcèlement moral au sein du couple est aujourd’hui un délit puni par la loi.


Le harcèlement de rue

Certains chiffres sont très inquiétants. En France, 100% des utilisatrices des transports en commun ont été victimes au moins une fois de harcèlement sexiste ou d'agressions sexuelles, 25% ont peur dans la rue et 76% ont déjà été suivies dans la rue. Ce ne sont que trois chiffres parmi tant d’autres sur le harcèlement de rue.

Ce type de harcèlement comprend des injures à connotation sexistes ou dévalorisantes, des insinuations vulgaires et obscènes ou même, dans certains cas, des attouchements ou contacts physiques.

Le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements, à connotation sexuelle. Le fait d’exiger des faveurs ou relations sexuelles en échange d’un service est aussi considéré comme du harcèlement.

Que faire en cas de harcèlement ?

Quel que soit le type de harcèlement, le lieu ou le bourreau, il faut absolument parler. Vous pouvez commencer par vous confier, à un adulte, en cas de harcèlement scolaire, à votre manager, l’inspection du travail, un médecin, une assistante sociale... Sachez qu'un numéro vert installé par l'Etat existe également : vous pouvez contacter nonauharclement au 3020.

N’oubliez pas que vous êtes dans votre droit et de ce fait, vous devez signaler les faits de harcèlement à la gendarmerie et porter plainte contre l’auteur, ou contre X si l’auteur du harcèlement est inconnu. 


L'avis de la rédaction : faites-vous aider

Une personne harcelée met souvent du temps à comprendre qu'elle n'est pas responsable de tous ses malheurs et à démasquer son harceleur. Se reconstruire après des faits de harcèlement peut être long et difficile, se faire accompagner est alors une sage décision.
 

Contacter un psy


Cet article peut vous intéresser : Quand école rime avec souffrance, comment aider votre enfant ?


L

Par La rédaction Wengood

SAV.TITLE