La personne caractérielle : la reconnaître et comprendre son origine

Mis à jour le par Camille Lenglet

Jamais je ne me suis décrite comme caractérielle. Par contre, je n’ai jamais eu de mal à associer ce mot à mon père. En vieillissant, j’ai peur de devenir comme lui, alors vais-je adopter le même comportement que lui ? D'ailleurs, comment peut-on définir la personne caractérielle ? Comment la reconnaître ? Quelles sont ses origines ? Autant de questions que je me suis posées et pour lesquelles j'ai trouvé mes réponses que je vais vous partager. Explications.

La personne caractérielle : la reconnaître et comprendre son origine

C'est quoi une personne caractérielle ?

“Caractériel - qui souffre d’un trouble du comportement, du caractère donnant une adaptation difficile à son milieu.”

Voilà la définition que donne le dictionnaire, mais elle est assez vague. Plus concrètement, on dit de quelqu’un de caractériel, qu’il a mauvais caractère et qu’il peste sans faire attention aux autres. Cela signifie donc qu’il y a un côté soupe au lait et lunatique : à un moment tout va bien 😌 et l’instant d’après, une colère intérieure monte et tout va mal 😡. Des râleries incessantes surgissent, au point d’en épuiser l’entourage. Voilà pourquoi j’ai défini mon père ainsi, c’est un râleur dans l’âme 😅. Mais d’où cela vient ?

👋 Cet article peut vous intéresser : Labilité émotionnelle : dire stop aux sautes d'humeur !

Un schéma qui se reproduit

À travers mes recherches, j’ai découvert que c’était un mécanisme de défense qui provient de l’enfance, comme l’explique le psychologue, Patrick Estrade. L’enfant est confrontée à l’insatisfaction parentale et va reproduire ce comportement. Il se plaindra donc et s’emportera facilement, car il n’y a eu aucun apprentissage de la gestion des émotions. Eh oui, c’est là tout le problème des caractériel·le·s : ils ne savent pas gérer ce qu’ils ressentent et ont tendance à exploser, quitte à faire des dégâts autour d’eux 💥 !

📌
Il n’y a pas que l’environnement parental pendant l’enfance qui peut conduire à avoir ce trouble du comportement. En effet, selon le thérapeute, un manque d’estime de soi, un trouble anxieux généralisé ou encore une dépression peuvent contribuer à la personnalité caractérielle.

Comment reconnaître une personne caractérielle ?

Vu que cela vient de l'enfance, cela veut-il dire qu’à mon tour, je suis une personne caractérielle, comme mon père ? Pour le vérifier, j’ai fait un test selon les descriptions associées à ce profil. 

👉 Je suis caractérielle si :

  • ✅ Je me plains régulièrement, 
  • ✅ Une contrariété, même infime, peut ruiner ma journée,
  • ✅ J’ai des réactions intenses et exagérées, voire inappropriées,
  • ✅ Je suis égoïste et je verse mes ressentis sur les autres,
  • ✅ Je ressens souvent des émotions négatives comme la colère,
  • ✅ Je ne prends jamais de recul sur mon comportement,
  • ✅ Je ne m’excuse jamais.

Eh oui, il n’est pas simple de répondre “oui” à l’une de ces caractéristiques 😥. Je reconnais que je peux en cocher, mais certainement pas toutes. Comme le définit le psychologue, c’est l’accumulation de tous ces signes qui font que l’on peut définir une personne comme caractérielle. Ouf, cette fois-ci, je m’en sors 😅 !

👋 Je me suis aussi posé la question : Suis-je une personne toxique ? À vous de faire le test !

Est-ce problématique d’être caractérielle ?

Comme l’explique Patrick Estrade, ce n’est pas un trouble pathologique, mais un trouble comportemental. Pour comparer et comprendre, il s’agit de la même distinction entre le fait d’être lunatique et être bipolaire. Néanmoins, même si ce n’est pas un problème psychique important, cela reste tout de même problématique, surtout pour l’entourage.

Aigrie, impatience, négative… Tous ces mots ne font pas envie, n'est-ce pas 😶 ? Pourtant, c’est ce qu’on renvoie aux personnes qui nous entourent lorsqu’on est caractérielle. Le dialogue et l’écoute sont quasiment impossibles, tant la personne est aux prises de ses propres émotions. Comme pour les personnes psychorigides, l’entourage supporte, mais jusqu’à quel point 🤕 ? Même s’il n’y a pas de conflit ouvert, la lassitude et l’amertume finissent par l’emporter. Le climat d’injustice et de frictions causée par le caractériel peut donc amener la rupture, qu’elle soit amoureuse, amicale ou familiale 💔.

👋 Cet article peut vous intéresser : "Personne ne m'aime" : Pourquoi peut-on en venir à penser ça ?

Ne plus être caractériel·le, c’est possible ?

Personne n’a envie de se retrouver seule. Pourtant, on a compris que c’est ce qui pouvait arriver à une personne caractérielle. Toutefois, il ne faut rien prendre avec fatalité, heureusement. On peut changer, même si c’est difficile de se remettre en question.

Une femme blasée

Il n'est jamais évident de porter un regard critique sur soi...

En effet, c’est tout là le point central, il faut pouvoir prendre du recul sur notre comportement. Elle débute généralement via les reproches de l’entourage, qui critique notre façon d’agir. Il va falloir se poser des questions : est-ce que j’ai surréagi ? Est-ce que j’ai été désagréable ? Pourquoi ai-je ressenti ça ? 👉 Eh oui, c’est un vrai travail d’introspection et de recul sur ses actions qu’il faut faire, mais c’est le seul moyen pour ne plus être une personne caractérielle.

La thérapie, un réel moyen de progresser

Changer, oui c’est possible, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. On ne se réveille pas un beau matin en étant une personne totalement différente parce qu’on s’est remise en question la veille 🤐. 

Non, c’est un travail qui prend du temps et la psychothérapie peut être d’une grande aide. On peut ainsi comprendre pourquoi on est caractérielle selon notre vécu, si ça touche d’autres troubles psychiques et surtout, que le thérapeute nous aide à changer. La thérapie cognitive et comportementale est la plus adaptée pour justement modifier notre fonctionnement et être une meilleure personne pour soi et pour les autres.

Comment gérer un caractériel (ou une !) ?

Si j’ai pu écarter le fait d’être caractérielle en ce qui me concerne, ce n’est pas le cas de mon père. Pendant bien des années, je n’ai rien dit, préférant que la tempête passe, jusqu’au beau jour où j’en ai eu assez. Comme le dit le psychologue, il ne faut pas subir et dire stop assez rapidement, sinon on risque d'aller à l'épuisement et la rupture. Ce n’est pas allé jusque-là pour ma part, j’ai profité d’un moment de calme pour expliquer ce que j’avais sur le cœur quant à son comportement. Ce n’a pas été un moment simple à vivre, car comme le souligne le thérapeute, la personne est dans le déni. Pour elle, ce sont les autres qui ont un problème, pas elle. 

Néanmoins, l’amour et le désir de rester uni ont aidé mon père à se regarder plus honnêtement. Même si parfois, il a encore des accès de colère, nous en parlons souvent pour débriefer ses progrès ou ses maladresses. En parler reste la meilleure des solutions 🤗 ! 

L'avis de la rédaction : ça se travaille !

Voilà, vous en savez désormais davantage sur les caractériels et le pourquoi de leur réaction. Nous espérons que cet article vous aidera à mieux les comprendre et les accompagner. C'est peut-être aussi votre cas ? Peut-être êtes-vous caractérielle ? Comme Camille l'a si bien dit, pas de panique, ça se travaille... Le plus dur, c'est d'en prendre conscience... N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point et de vous libérer de ce qui vous empêche d'être parfaitement heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : Livre de Patrick Estrade “Être soi - Et ne plus se faire tondre la laine sur le dos (éd. Robert Laffont).

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube