Reconnaître et gérer un égo surdimensionné : comment faire ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

S’il y a bien un type de personne que je n’aime pas fréquenter, ce sont les ego surdimensionnés. Et pourtant… Je suis restée plusieurs années avec un ex-conjoint qui se croyait au-dessus des autres. Je ne me rendais pas compte à quel point il avait une vision de lui-même déformée et qu’il me manipulait. Désormais, je fais tout pour m’éloigner d'un ego qui prend un peu trop de place. Mais comment le reconnaître ? Et si on est dans une situation dans laquelle on ne peut pas fuir, comment le gérer ?

Reconnaître et gérer un égo surdimensionné : comment faire ?
Sommaire : 

Comment reconnaître une personne à l’ego surdimensionné ?

On a toutes et tous besoin d’avoir un minimum d’ego. Lorsqu’on en a un déficit, on peut souffrir d’une mauvaise image de soi et du syndrome de l’imposteur. On est entravé par nos pensées limitantes et on ne peut pas s’épanouir. C’est pourquoi l’ego est essentiel à bon équilibre psychique 🤗.

Néanmoins, à l’inverse, un ego surdimensionné conduit à être une personne toxique puisque le désir de dominer les autres est plus important que tout. L’ego ne doit pas se faire aux dépens d’autrui, écraser les autres signifie négliger toute prise en compte de leurs émotions. Lorsqu’on n'a jamais été confronté à ce type d’individu, on ne reconnaît pas les red flags qui peuvent nous aider à les identifier. Sans compter que certains ont un certain talent pour la manipulation 😓…

➜ La psychologue néerlandaise, Roos Vonk, explique que les personnes ayant un gros ego sont convaincues d’être dans leur bon droit et qu’à leurs yeux, les autres savent que ce sont des personnes importantes. C’est une vision totalement déformée de la réalité 😱…

Le test de l’ego surdimensionné

Alors comment faire pour cerner une personne qui aura un ego un peu trop toxique 🧐 ? Il y a des comportements à repérer, c’est une forme de test pour l’ego surdimensionné :

  • ✅ Il ne reconnaît pas ou peu ses torts,
  • ✅ Il n’arrive pas à respecter une figure d’autorité,
  • ✅ Il est impatient quand il n’a pas tout de suite ce qu’il veut,
  • ✅ Il sait se vendre ou à l'inverse, il se dévalorise tout le temps pour rechercher la flatterie (il est dans les extrêmes),
  • ✅ Il aime tout rapporter à sa personne,
  • ✅ Il remet la faute sur les autres lorsqu’il est en échec,
  • ✅ Il a une exigence démesurée à propos des autres,
  • ✅ Il trouve que la modestie est fausse.

Si plusieurs cases sont cochées, il se peut véritablement que la personne ait un problème d’ego. Tout comme le mégalomane, un ego démesuré aura tendance à imposer tous ses choix, puisqu’il n’y a que lui qui compte. C’est un manque cruel d’empathie qui peut laisser des traumatismes lorsqu’on fréquente ce genre d’individu. D’ailleurs, les pervers narcissiques ont très souvent un ego surdimensionné, puisqu’ils éprouvent du plaisir à faire du mal aux autres pour leurs propres intérêts 😥. La manipulation et le mensonge sont au cœur de la relation, peu importe le type de cette dernière.

⚠️ Petite subtilité et nuance : 
Il n’y a pas que les manipulateurs qui peuvent avoir un ego surdimensionné. Cela peut concerner une personne timide, introvertie et discrète à cause d’un problème d’estime de soi. À partir du moment où elle se considère comme meilleure, c’est signe qu’il y a un souci d’ego trop important comparé aux autres.

Comment gérer une personne à l’ego surdimensionné ?

J’aimerais dire qu’il faut s’éloigner le plus possible de ce genre d’individus, ce n’est pas à nous de gérer la toxicité d’un ego mal mesuré. Néanmoins, il y a des situations où on ne peut pas les éviter, comme dans le milieu professionnel ou pire encore, lorsqu’on est en couple. Il faut apprendre à composer, alors voici comment réagir 💬 :

👉 L’ego surdimensionné au travail

S’il y a bien un lieu où un complexe de supériorité peut s’installer, c’est au travail ! Que ce soit avec un collègue qui s’approprie tout ce que l’on fait ou un manager toxique, il n’est pas bon de se laisser faire.

L’affirmation de soi, l’écoute active et la communication sont des composantes essentielles pour gérer un ego surdimensionné dans la sphère professionnelle. Bien sûr, il ne faut pas non plus négliger la bienveillance, au contraire, c’est une façon saine de se réaffirmer tout en prenant en compte les émotions et le caractère des autres. Pour y parvenir, la méthode DESC est un outil formidable pour exprimer son désaccord ! Au besoin, on peut même en parler à une personne de confiance pour voir quelles solutions relationnelles peuvent être mises en place 🤗.

👉 L’ego surdimensionné en couple

L’ego surdimensionné en amour est encore plus toxique que dans les autres situations. Les sentiments que l’on porte à l’autre personne peuvent nous aveugler. C’est pourquoi, il est important d’être à l’écoute de son entourage. Si ce dernier nous dit que l’on est dans une relation dysfonctionnelle, on doit être en capacité de l’écouter.

À partir de là, il faut être alerte à tous les comportements problématiques et voir ce qu’ils provoquent en nous. Une fois que l’on aura fait cette phase d’analyse, il va falloir mettre en place une communication non violente afin d’exprimer tout ce que l’ego surdimensionné fait comme dégâts sur nos émotions. Le problème est que ce type d’individus ne prend justement pas en compte les autres, donc s’il y a de l’agressivité et aucune volonté de vouloir faire changer les choses, le mieux est de stopper la relation. Se protéger doit être la priorité 🤕…

👉 Et dans les autres cas de figure ?

Que ce soit dans nos amitiés ou dans notre famille, les ego surdimensionnés se trouvent partout. La base reste la communication quoiqu’il arrive, surtout si la personne a un minimum d’affect pour nous. Néanmoins, comme je l’ai dit, certains ego n’ont aucune empathie, il est donc nécessaire de prendre ses distances si on voit que le dialogue n’a aucun résultat… D’ailleurs peut-on aider la personne à se soigner ou à s’améliorer ?

Est-ce qu’un ego surdimensionné se soigne ?

Je ne dis pas que toutes les personnes à l’ego surdimensionné sont des cas désespérés et que c’est peine perdue. Non, parce que penser ainsi voudrait dire négliger leurs traumatismes et cela serait tout aussi toxique que leur façon d’agir. Il est possible qu’il y ait du changement, si la personne accepte de se remettre en question. À force de dialogues et d’échanges, on peut parvenir à faire prendre du recul et à conduire la personne à améliorer son comportement. Néanmoins, le mieux pour elle est de faire une thérapie et d’avoir un suivi psychologique sur le long terme.

Une blessure qui a pris trop de place

Parce qu’en effet, lorsqu’on a trop grande estime de soi au détriment de notre entourage, on est dans une forme de pathologie narcissique. C’est le seul moyen de “soigner” un ego surdimensionné, en comprenant ce qui est à l’origine de ce comportement. Cela peut être le résultat d’un mécanisme de défense suite à des blessures émotionnelles 🙁. Par exemple, un conjoint avec gros ego aura peut-être été défavorisé par ses parents pendant l’enfance ou aura subi un regard parental exigeant...

💪 Si une personne à l’ego surdimensionné est dans son entourage proche, c’est une bonne idée de l’accompagner vers le chemin de la thérapie. Au final, c’est un ego blessé qui a aussi besoin de se réparer pour à son tour comprendre ses erreurs et corriger les torts qu’il a faits.

L'avis de la rédaction : apprendre à se protéger d'un ego blessé

On pourrait croire que l'ego surdimensionné se cache dans la caricature d'une personne abjecte. En réalité, cela peut concerner beaucoup de monde dès lors qu'il y a eu une faille narcissique. Apprendre à se protéger est essentiel pour ne pas subir les remous d'un ego blessé. N'hésitez pas à contacter un psychologue si vous êtes en souffrance. Et si on se sent assez forte mentalement, on peut l'aider en l'accompagnant sur le chemin de la thérapie. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : cairn / mariefrance.fr / orygin.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici