Qu'est-ce qui se cache derrière un comportement mégalomane ?

On ne voit que lui, on n’écoute que lui.. D’ailleurs il n’y a que lui d’intéressant et d’exceptionnel sur Terre… Dans ses rêves, le mégalomane est un être supérieur, mais en réalité, il cherche à détourner notre attention. Ce trouble narcissique ne sort pas de nulle part et trouve son explication dans son enfance et dans le rapport entretenu avec son image. Blessure profonde, humiliations, manque de confiance, découvrez ce qui se cache derrière un comportement mégalomane.


Sommaire :

5 blessures profondes que cache une attitude mégalomane

Classiquement, voici les facteurs déclencheurs du trouble…

1. Une faible estime de soi

On sait tous que les gens qui en rajoutent cherchent à compenser un manque. Dans le cas du mégalomane, c’est de confiance dont il aurait bien besoin !  Il tente d’oublier ses complexes en niant leur existence, et est avant tout effrayé par sa véritable personnalité. Au naturel. En exagérant ses capacités et en dramatisant ses réussites, le mégalomane manifeste, sans le vouloir, une faible estime de lui et une incapacité à gérer la frustration. En réalité, il lutte pour ne pas se montrer vulnérable devant les autres.

Découvrez sans plus attendre comment développer sa confiance en soi

2. Une profonde envie de réussir socialement

Son manque de confiance en lui le rend terriblement superficiel. A ses yeux, seuls le statut social, la situation professionnelle et l’image qu’il renvoie aux autres font sa valeur.  Il est tellement centré sur lui que personne n’existe, sauf si cela lui permet de briller. Être aux bras d’une belle femme, briller en rabaissant un collègue… S’il n’est pas bien vu, il n’a pas l’impression d’exister.

3. Une blessure d'enfance

Pour comprendre réellement l’origine de ce trouble de la personnalité, il faut souvent remonter le temps… jusqu’à la petite enfance. Haut comme trois pommes, le mégalomane était encore une personne normale. Mais des parents le rejetant ou indifférents, une dévalorisation constante ou une absence de compliment auront eu raison de lui. 

Aussi, certains parents omettent de mettre des limites à leurs enfants, et sans le savoir ils créent des enfants tyrans qui pensent que tout leur est dû. Si de telles blessures surviennent alors que l’individu est en pleine construction de son estime, il gardera des séquelles. Vous connaissez la suite…  

Découvrez aussi 10 astuces pour donner confiance à son enfant

4. Un choc émotionnel ou une humiliation

Suite à quoi l’individu traumatisé a développé un mécanisme d’auto-défense. Personne ne naît avec ce trouble, mais quelqu’un qui a été persécuté, humilié, rabaissé ou qui a connu tout autre choc émotionnel (perte d’un proche auquel il s’identifiait, rupture brutale…) essaye de survivre à travers ce type de comportement. Il se met en avant, se croit exceptionnel parce qu’on lui a laissé penser qu’il n’était rien.

5. Une profonde solitude

Il souffre d’un évident manque d’attention et d’affection. Il a longtemps manqué de reconnaissance alors il s’en donne lui-même. Aussi, un sentiment d’abandon le poursuit certainement depuis longtemps, mais il ne le solutionne pas de la bonne manière. Son comportement méprisant et insupportable n’est pas accepté par les autres qui l’évitent au maximum. Par moment, le mégalomane s’isole de son plein gré, puisque « les autres ne sont pas assez bien pour lui. » Tout ceci va créer une énorme sensation de vide émotionnel, qui ne va qu’aggraver le mal-être et la pathologie dont il souffre.

L’avis du psy – Comment soigner ce trouble ?

Comme tous  trouble de la personnalité et du comportement, la mégalomanie a des origines complexes.  Des carences affectives, un deuil ou un choc émotionnel peuvent en être la cause. Ces événements traumatiques ont laissé des traces qui dérèglent la représentation que l’individu a de lui-même. 

Le problème étant sérieux, l’entourage ne peut pas être d’un grand secours. A part peut-être être attentif aux tentatives de manipulation, montrer  son approbation uniquement quand celle-ci est sincère et méritée, lui expliquer pourquoi les autres ne le trouvent pas aussi exceptionnel qu’il le pense… Quoi qu’il en soit, si l'un de vos proches est mégalomane, ne le critiquez pas personnellement, critiquez ses actions. 

Parallèlement, le mégalomane doit apprendre à mieux contrôler ses rêves de grandeur en changeant son mode de pensé. Une thérapie cognitive et comportementale permet d’obtenir des résultats positifs et de limiter les symptômes.

Contacter un psy


*Source : passeportsante.net

Les mégalomanes présentent des similitudes avec ce qu'on appelle des pervers narcissiques. Pour chasser toutes ces personnes toxiques, découvrez 10 astuces pour détecter un pervers narcissique

Article proposé par
Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Les commentaires

Nos derniers articles

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs...

Lire

Personnalité INFP : qui êtes-vous ? quel métier est fait pour vous ?

Le questionnaire MBTI (Myers-Briggs Type Indicator) est un questionnaire de personnal...

Lire

Infidélité : faut-il sauver son couple ou se sauver soi ?

J’ai la chance de n’avoir jamais connu l’infidélité, mais je sais que si ça m’arrivai...

Lire

Être humble : pourquoi l’humilité est une qualité précieuse ?

Je me suis toujours demandé si je faisais preuve d’humilité. Je trouve qu’il est diff...

Lire

Comment avoir un orgasme ? 6 conseils pour jouir !

Combien de fois ai-je entendu de copines me dire qu’elles n’arrivaient pas à avoir d’...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici