Survivre à ce confinement 2021 sans divorce ni infanticide

Mis à jour le par Justine Guilhem

C'est le grand retour du "vivre ensemble", et même très ensemble ! Passer du temps avec mes proches me réjouit... Jusqu’au moment où plus personne ne se supporte. Prendre du recul, communiquer, se soutenir et se distraire sera nécessaire pour survivre en couple ou avec ses enfants… Découvrez 7 astuces pour vivre ensemble, sans que cela ne finisse en divorce ou en infanticide !

Survivre à ce confinement 2021 sans divorce ni infanticide
Sommaire :


7 astuces pour survivre à ce nouveau confinement en famille ou en couple

1. Tout le monde se lève à la même heure

De quoi créer un élan de motivation général ! Les enfants, s’il y en a, peuvent dormir un peu plus (en attendant que papa et maman soient prêts), mais au sein du couple, il est important d’aller au même rythme et de garder ses repères. Psychologiquement, rien n’est pire que de se mettre au travail pendant que sa moitié est en train de ronfler.

2. J’apprends à communiquer

Vivre ensemble 24h sur 24h, on l’a déjà fait. Une semaine, en plein été dans une ambiance de vacances 100% détente. Mais aujourd'hui, la situation est de plus en plus lassante, surtout plus angoissante et chacun peut peiner à gérer son stress. C’est donc l’occasion d’apprendre à m’exprimer en ayant une maîtrise totale de mes émotions. Grâce à la communication non-violente, je saurai faire comprendre mes besoins, sans être frustrée ou agressive.

3. Quand la coupe est pleine, j’instaure un « code rouge »

Car bien-évidemment, il y a aura certaines fois où « ta communication non-violente tu peux te la garder !! » L’être humain a besoin d’évacuer son trop-plein d’émotions, autant le faire seul, dans une autre pièce ou dehors (parce qu'on peut être "dehors en citoyen"!) plutôt que de se lancer dans une interminable dispute. Avec ce code rouge, j’annonce que mes mots vont bientôt dépasser ma pensée, alors je m’isole ou je sors et reviendrai une fois calmée.

4. Chacun son espace

Pour télétravailler efficacement, ou tout simplement se retrouver, j’ai besoin d’un espace rien qu’à moi. Même si nous sommes des êtres sociaux, admettons-le, nous avons tous parfois besoin de kiffer notre solitude. Que cela se fasse de manière naturelle « Tiens, maman va lire une heure dans sa chambre.» ou planifiée « 14h : la pause a sonné, tous à vos postes !», les membres du foyer doivent pouvoir créer cet équilibre.

5. Je ne mélange pas travail et vie de famille

Celles et ceux qui travaillent en couple le confirmeront, ce qui se passe à la maison reste à la maison… Ok, dans le cas présent tout se passe à la maison. Il est donc important de séparer les moments travail de la vie de famille. Par exemple, je ne reproche pas à mon partenaire de ne pas avoir vidé le lave-vaisselle pendant sa pause café. Si j’ai des enfants, je leur explique que je vais passer en mode maîtresse d’école, et remettrai ma casquette de maman une fois les devoirs terminés.

6. J’innove en termes d’activités

Se changer les idées est important en temps de crise. Je profite du temps qui m’est accordé, chez moi, pour pimenter mon quotidien. Cuisine en famille, atelier DIY, sport à la maison… Et si on faisait des activités jamais effectuées auparavant ? De quoi déboucher sur de bons fous rires, nous distraire et nous rapprocher.

7. Je me rappelle la chance que j’ai d’être entourée

Pendant que je suis en train de réfléchir à comment ne pas en venir aux mains avec mon conjoint ou mes enfants, d’autres sont seuls entre quatre murs. Même si pour eux, le téléphone existe, je sais qu’en cas de déprime, je serai soutenue. Je n’en viendrai pas à parler toute seule. En cas de baisse de moral, quelqu’un sera là pour me rebooster, et dans notre malheur, je serai entourée.

L’avis de la rédaction – J’apprends à connaître ma famille

Même si d’ordinaire elles sont les premières personnes et dernières personnes que je vois dans la journée, ce n’est pas avec elles que je passe la plupart de mon temps. Le quotidien ne nous permet pas toujours d’être attentifs aux personnes qui nous entourent. 

J’ai pu voir mon partenaire sous un autre jour. Le voir sérieux et impliqué lorsqu’il travaille. Encore plus rassurant et optimiste quand il sent que j’en éprouve le besoin. Mes enfants sont eux surpris de découvrir que je suis pleine de ressources, et qui plus est patiente. 

Au final, être ensemble, c’est se voir au naturel, dans tous nos états, c’est un vrai travail d’équipe, qui va pour sûr nous souder.

Contacter un coach familial

Il y a une solution pour tout ! Et voilà 6 conseils si vous devez télétravailler à 2

Et aussi :

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Entièrement d'accord pour démarrer la journée ensemble. ..on est solidaire De notre côté cela fait bientôt 30 ans que nous prenons notre petit déjeuner ensemble. ...c'est un vrai moment de bonheur et une bonne façon de commencer la journée

Edith il y a 4 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube