Nos coachs sont à votre écoute
au 01 75 75 02 14

Mère toxique : comment se libérer de son emprise ?

Votre mère s'immisce dans votre vie privée, vous rabaisse en public ou vous met de fausses idées en tête ? Alors elle est toxique et cette relation vous empêche de vous épanouir. Heureusement, il n'est jamais trop tard pour se libérer de cette liaison toxique, découvrez les signes propres à une mère toxique et comment s'en défaire.
Sommaire :

Une mère toxique peut vous rendre la vie impossible. Notez qu’il est très important de l’identifier et de s’en libérer au plus vite car de nombreuses mères toxiques, ont eu, elles aussi, des mères toxiques ! 

Qu'est-ce qu'une mère toxique ? Définition

La notion de mère toxique apparaît surtout quand la relation s’est mal établie entre une mère et son enfant et que cette dernière devient dangereuse pour son enfant. La mère ne laisse pas son enfant se développer seul et devenir lui-même. Le plus souvent, l’enfant ne se rend pas compte que le comportement de sa mère est anormal. C’est seulement à l’âge adulte, que la plupart ont le déclic. Notez qu’il s’agit le plus fréquemment une relation mère-fille toxique.

Piètre estime de soi, sentiment de culpabilité, insécurité, reproduction du schéma maternel etc... les séquelles d'une telle enfance sont nombreuses à l'âge adulte.

Mère toxique : 4 étapes pour se reconstruire

1. Pardonnez

Décidez de pardonner à votre mère, ne cherchez plus à être dans une quête incessante de reconnaissance ou d’excuses. Vous n’attendez plus rien d’elle et vous pouvez enfin vivre en harmonie et dans le bonheur. Il est important de lâcher-prise.

2. Ne cherchez pas à la changer

Acceptez qu’elle ne changera pas, chacun doit être libre de son propre destin.

3. Prenez vos distances

N’hésitez pas à vous éloigner de votre mère toxique. Vous soufflerez et vivrez plus sereinement. Apprenez à être heureuse et s'il le faut, mettez plusieurs centaines de kilomètres entre elle et vous... Votre bonheur passera peut-être par cet éloignement géographique.

4. Mensonges / vérités, faites le bilan

Sur une feuille de papier, tracez deux colonnes. Dans l’une d’elle intitulée « Mensonges », listez toutes les croyances négatives portées par votre mère comme « Tu ne fais pas comme il faut » « tu seras toujours mon petit bébé » etc… Dans la deuxième colonne intitulée « Vérités » faites l’inventaire des vérités qui correspondent à ce que vous êtes vraiment comme par exemple « J’ai réussi ceci », « Je suis une adulte responsable »…

Comment reconnaître une mère toxique ? Les symptômes qui ne trompent pas

Si vous reconnaissez votre mère dans ces symptômes, alors pas de doute, vous êtes dans une relation toxique :

  • Elle est manipulatrice, vous fait du chantage et joue avec vos sentiments.
  • Elle est très exigeante et peut vous faire douter dans vos choix. Elle n’hésite pas à vous rabaisser en public, elle est une vraie perverse narcissique.
  • Elle peut vous comparer avec vos frères et sœurs et établir des préférences. Vous perdez confiance en vous. 
  • Elle vous met en tête des mensonges et des croyances.
  • Elle ne peut pas s’empêcher de se mêler de votre vie personnelle. Elle va lire votre journal intime, vos textos. Elle peut devenir une vraie espionne et être un peu trop curieuse !
  • Elle est possessive et inquiète pour tout et rien. Vous ne pouvez pas nouer de nouvelles relations et ne tentez surtout pas de faire un saut en élastique ! Elle sera toujours là pour vous faire des reproches. Vous vous sentez alors coupable et vous ne réalisez pas vos projets.
  •  …


Le conseil de la rédaction  : parlez-en !


La maltraitance maternelle est sujet tabou, et pourtant 22% des mères pourraient être définies comme toxiques  selon une étude australienne.  « Beaucoup s’interdisent de le dire "à l’extérieur" et même de le penser, par loyauté vis-à-vis de celle qui les a mis au monde. Son image doit envers et contre tout être préservée de la réprobation », explique Anne-Laure Buffet dans son ouvrage Les mères qui blessent.

« Comprendre la relation aide à la combattre et nous libère des opinions maternelles incohérentes et inadaptées. Quand nous le faisons l’esprit ouvert, avec de l’empathie envers nous-mêmes, nous avons de bonnes chances de vaincre cette sensation écœurante de nous croire fautifs parce qu’incapables de satisfaire à des exigences paradoxales », explique Terri Apter psychologue.


Contacter un psy


Sources : les mères qui blessent - Marie Claire


L

Par La rédaction Wengood

SAV.TITLE