Vacances avec les beaux-parents : 5 conseils pour survivre !

En rencontrant l'amour, je suis rentrée dans une famille où la communication est... aléatoire. A cause de cela, mon mec et moi nous sommes retrouvés dans l'appartement familial de la Costa Brava. Cerise sur le gâteau ? Il y avait bien entendu ses parents. J'ai survécu, alors voici mes 5 conseils pour passer des vacances avec ses beaux-parents !

5 conseils pour survivre aux vacances avec ses beaux-parents 

Mes belles-familles et moi ça a toujours été plus un mariage forcé qu'un mariage d'amour, mais là, je pense que je ne pouvais pas tomber sur des personnes plus différentes. Nous ne partageons pas les mêmes valeurs et ne vivons pas de la même façon. Si pour un déjeuner du dimanche, je peux passer par-dessus, 10 jours complets à avaler des couleuvres en silence, ça me paraissait compliqué 😱.

Des vacances avec ses beaux-parents, c'est loin d'être insurmontable et en plus, il est bon de se souvenir que ce sont des vacances. Forte de mon expérience, j'ai quelques conseils à donner si on se retrouve dans la même situation que moi !

1. On respire, on souffle.

Je suis plutôt du genre à éviter les conflits, surtout quand il s'agit de la belle-famille et surtout quand on est coincé dans le même appartement qu'elle. 

Entre beau-papa qui nous traitait comme des enfants, critiquant l'heure à laquelle on se levait, ce qu'on mangeait, la quantité d'alcool que l'on buvait… Et belle-maman qui voulait pratiquer la méditation avec moi, me coupait la parole pour revenir à son sujet favori : elle-même, et me donnait le prix de presque tous les objets de l'appartement (comme si on vivait dans une émission du téléshopping), j'ai cru craquer plus d'une fois. Je crois même me souvenir qu'un soir, je suis allée pleurer d'énervement dans ma chambre. 

🧘‍♀️ Ce n'est pas la bonne solution à adopter, on est là pour se détendre. Il faut apprendre à gérer ses émotions et à laisser couler la contrariété. On revêtit sa combinaison mentale d'huile et on laisse les remarques glisser sur nous. Si on sent que la nervosité nous gagne, on appelle une copine ou on part prendre l'air seule pour lézarder sur la plage. De même, pour gérer au mieux, il est bon de faire la sourde oreille lorsqu'on nous critique ou de faire des exercices de respiration.

Puis mince 🤯 ! On est adulte, on mène nos vies comme bon nous semble. On n'a pas à se sentir gênée de notre façon de faire devant nos beaux-parents. 

2. Trouver un exutoire

Il va forcément avoir un moment (ou des moments) où la coupe sera pleine. Si on n'arrive pas à se détacher de la situation, il faut donc trouver un moyen de calmer sa colère

Par exemple, je me souviens que chaque fois que je m'installais confortablement sur la terrasse pour lire un livre. Il y avait toujours ma belle-mère ou mon beau-père qui venait me parler ! C'était fou, comme si mon roman était un véritable aimant. Un après-midi, ça m'a tellement énervée que je me suis enfermée dans la chambre pour écrire tout ce que j'avais envie de leur dire et tout ce que j'avais envie de leur faire 🤬. Certaines tiennent un journal de gratitude, bah moi j'ai tenu un journal de haine, et ça m'a fait un bien fou ! Je suis réapparue, quelques instants plus tard, plus apaisée.

🏃‍♀️Vivre avec les autres, c'est super difficile. Alors il est important de trouver quelque chose qui nous permet d'évacuer nos frustrations : sport, musique, écriture, hurlements face à la mer, tout est bon !

3. Avoir des moments en couple

Certes on a passé l'année à télétravailler à 2, mais justement, on a aussi envie de moments en couple ! Ça a été aussi un moyen de me détendre, ces petits moments où on était que tous les deux. Il ne faut pas hésiter à prévoir des choses avec sa moitié : partir visiter la ville d'à côté, une sieste au milieu sportif, aller à la plage le soir, etc. 

Ces bons moments vont nous permettre de garder de bons souvenirs. Eh oui, car ce sont aussi des vacances en couple ! C'est un moyen de solidifier sa relation et de chercher du réconfort et su soutien auprès de sa moitié. En effet, pas facile d'avoir les beaux-parents à proximité, donc autant renforcer sa team 👩‍❤️‍💋‍👨 !

4. S'affirmer

Faire des efforts et rester cool pour se faire accepter et que tout se passe bien, c'est cool. Cependant, cela ne doit pas être fait aux  dépens de qui on est  ! Pour survivre aux vacances avec ses beaux-parents, il faut aussi s'affirmer de temps en temps

Par exemple : un jour, alors que je rentrais de la plage, je vais me changer dans ma chambre. Là, je vois que ma valise n'est plus par terre, dans le coin où je l'avais laissée. Pendant mon absence, ma belle-mère avait vidé ma valise, plié mes vêtements et lavé mes sous-vêtements 👙. J'ai tellement mal vécu cette intrusion dans mon intimité que je n'ai pas pu faire autrement que de lui en parler 

🗨️ La communication non violente est le meilleur moyen de faire lorsque ce genre de situation arrive !

5. Décompresser via des activités légères

L'un des meilleurs moments que j'ai passé pendant ces vacances, c'est quand nous nous sommes tous retrouvés au restaurant. Une soirée, hors de l'appartement, à manger, à boire et à profiter de la fraîcheur de la nuit. On a parlé de futilités, ma belle-mère a encore trop parlé d'elle, comme toujours. Mon beau-père a fait des remarques sur le nombre de tapas que je mangeais, mais il y avait dans l'air un esprit festif qui rendait tout un peu plus léger

🥂 De temps en temps, il suffit juste de sortir du cadre un petit instant pour prendre un peu de recul. On peut faire d'autres activités légères comme des jeux de société ou une partie de mini golf ! L'important est de trouver quelque chose qui convienne à tout le monde pour passer un bon moment. 

Allez, courage à nous 💪 !

L'avis de la rédaction : communiquez !

Il n'est pas simple de vivre 15 jours avec sa belle-famille, en particulier si on ne s'entend pas très bien à la base. Le mieux est de s'écouter, si on n'a pas envie de partir en vacances avec eux, on est en droit de refuser. Les relations familiales sont compliquées à gérer et peuvent créer de nombreux conflits dans le couple. C'est pour cela qu'il est essentiel de communiquer, notamment avec son conjoint. Si on n'y arrive pas, il est toujours possible d'en parler avec un professionnel pour être accompagnée au mieux : 

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour vaincre définitivement sa timidité 💪

L'idée de parler en public, ou d'aborder des inconnus me fait perdre tous mes moyens....

Lire

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné ...

Lire

Journal de gratitude : mode d’emploi pour bien le tenir

Plus efficace qu’une tisane devant une série, mon journal de gratitude me rend heureu...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici