Qu’est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Ne fais pas ça, c’est dangereux”. C’est sans doute la phrase la plus répétée par les parents. Clairement, la parentalité n’est pas un long fleuve tranquille, mais alors quand son enfant est un grand provocateur, c’est encore pire. Néanmoins, peut-être que son comportement, qui met certes les nerfs à rudes épreuves, est issu du trouble oppositionnel avec provocation. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment savoir si son enfant en est atteint ? On vous explique tout.

Qu’est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Qu'est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Le trouble oppositionnel avec provocation, aussi appelé TOP, est un trouble du comportement qui se manifeste chez les enfants et chez les adolescents. Comme son nom l’indique, il se caractérise par un comportement négatif et en opposition. L’enfant défie donc souvent la figure d’autorité et va aller dans la provocation. 

🍝

Imaginez. Vous avez dit à votre enfant de ne pas manger son assiette de pâtes bolo’ dans le canapé et ce dernier vous regarde avec défiance. Vous lui répétez de ne pas le faire, mais celui-ci vous défit, sourire aux lèvres, avec son assiette dans les mains. Un battement de cils plus tard, il est confortablement installé dans le canapé, en train de mettre de la sauce bolognaise partout.

Contrairement à ce que l’ancienne école dirait, il ne s’agit pas d’un comportement d’enfant roi qui serait punissable par une “bonne fessée” 😅. Déjà, la loi l’interdit, c’est immoral et ça ne résout pas le problème, au contraire cela l’aggrave. On peut se sentir démuni en tant que parents, mais il est important de ne pas perdre ses moyens et de hurler sur son enfant, même s'il a mis de la bolognaise sur le canapé. Non, il vaut mieux se demander si ce comportement correspond aux symptômes du TOP et depuis combien ils durent.

Comment reconnaître un trouble de l'opposition ?

Généralement, les symptômes du TOP se manifestent entre l’âge préscolaire et le collège, donc on peut aussi rencontrer des conflits avec son ado. Il faut prêter attention aux comportements suivants 👇 : 

  • Le refus de suivre les règles ou les demandes des adultes,
  • L’hostilité persistante et argumentative envers les autres,
  • La colère fréquente et explosive,
  • Le ressentiment et la rancune,
  • Le blâme des autres pour ses propres erreurs ou comportements négatifs,
  • L’irritabilité et agacement constants,
  • La provocation délibérée des autres,
  • Le manque de remords ou de sentiment de culpabilité.

Bien sûr, nombreux sont les enfants à avoir, au moins un peu, des comportements provocateurs pour défier les parents. Néanmoins, même si les compétences sociales sont encore en apprentissage, les enfants savent ce qui est bien ou mal et cela ne dure pas (et c’est encore plus vrai pour les ados). Sauf, en cas de trouble oppositionnel 😔… D'ailleurs, il faut remarquer les comportements problématiques pendant au moins 6 mois avant de consulter.

À noter ⚠️

Il n’y a pas de cause établie pour le TOP. Toutefois, qu’il est plus fréquent chez les enfants issus de familles ayant des difficultés relationnelles et des disputes régulières. Si, en tant que parents, on a du mal à gérer nos émotions et que l’on a des souffrances non réglées, notre enfant a plus de chance de développer un TOP.

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Parents au bout du rouleau, gare au burn-out parental !

Comment gérer un enfant atteint de TOP ?

Comme dit précédemment, la meilleure solution reste de demander de l’aide. Le trouble oppositionnel est difficile à gérer, il ne faut donc pas hésiter à en parler. Il est possible de commencer par son généraliste, qui pourra ensuite réorienter vers des spécialistes, dont le pédopsychiatre 💬. 

Ce dernier va aussi rechercher des symptômes anxieux, de troubles du sommeil et de l’appétit, voire des symptômes de la dépression. En effet, le TOP est souvent lié à d’autres troubles et révèle une souffrance bien plus profonde. De plus, la phase de diagnostic est aussi importante pour différencier le trouble oppositionnel avec provocation d’un trouble non traité de déficit de l’attention avec hyperactivité (le TDAH). 

Le suivi thérapeutique pour calmer le TOP

Le suivi thérapeutique est essentiel pour aider l’enfant à retrouver un comportement plus apaisé. Il est possible qu’il entame une thérapie individuelle, mais la thérapie familiale peut être également d’une grande aide. En effet, elle permet de s’impliquer et de travailler sur la dynamique familiale, en améliorant la communication. Elle peut être particulièrement adaptée avec un adolescent. 

De plus, le meilleur moyen d’aider son enfant atteint de trouble oppositionnel est aussi de s’aider soi-même, en essayant de comprendre si on n’a pas aussi une souffrance psychique qui a des répercussions sur l’enfant. Quoi qu’il en soit, il est important d’agir et de se faire accompagner. 

Notre vidéo sur le sujet 

Pour aller plus loin, voici une interview avec Audrey Platania, psychologue sur le trouble oppositionnel avec provocation :

null

"Ces troubles peuvent être plus ou moins sévères et peuvent devenir plus complexes à gérer avec le temps, en particulier à l'adolescence. Certains enfants peuvent présenter ces comportements uniquement dans le cadre familial, tandis que d'autres peuvent bien s'adapter à l'école."

L'éclairage de la rédaction : ne pas attendre pour prendre rendez-vous

Si à la lecture de cet article, vous pensez que votre enfant est atteint d'un TOP, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un spécialiste afin de gérer au mieux cette situation et d'accompagner votre enfant. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Source : cogitoz.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube