Qu’est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Ne fais pas ça, c’est dangereux”. C’est sans doute la phrase la plus répétée par les parents. Clairement, la parentalité n’est pas un long fleuve tranquille, mais alors quand son enfant est un grand provocateur, c’est encore pire. Néanmoins, peut-être que son comportement, qui met certes les nerfs à rudes épreuves, est issu du trouble oppositionnel avec provocation. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment savoir si son enfant en est atteint ? On vous explique tout.

Qu’est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Qu'est-ce que le trouble oppositionnel avec provocation ?

Le trouble oppositionnel avec provocation, aussi appelé TOP, est un trouble du comportement qui se manifeste chez les enfants et chez les adolescents. Comme son nom l’indique, il se caractérise par un comportement négatif et en opposition. L’enfant défie donc souvent la figure d’autorité et va aller dans la provocation. 

🍝

Imaginez. Vous avez dit à votre enfant de ne pas manger son assiette de pâtes bolo’ dans le canapé et ce dernier vous regarde avec défiance. Vous lui répétez de ne pas le faire, mais celui-ci vous défit, sourire aux lèvres, avec son assiette dans les mains. Un battement de cils plus tard, il est confortablement installé dans le canapé, en train de mettre de la sauce bolognaise partout.

Contrairement à ce que l’ancienne école dirait, il ne s’agit pas d’un comportement d’enfant roi qui serait punissable par une “bonne fessée” 😅. Déjà, la loi l’interdit, c’est immoral et ça ne résout pas le problème, au contraire cela l’aggrave. On peut se sentir démuni en tant que parents, mais il est important de ne pas perdre ses moyens et de hurler sur son enfant, même s'il a mis de la bolognaise sur le canapé. Non, il vaut mieux se demander si ce comportement correspond aux symptômes du TOP et depuis combien ils durent.

Comment reconnaître un trouble de l'opposition ?

Généralement, les symptômes du TOP se manifestent entre l’âge préscolaire et le collège, donc on peut aussi rencontrer des conflits avec son ado. Il faut prêter attention aux comportements suivants 👇 : 

  • Le refus de suivre les règles ou les demandes des adultes,
  • L’hostilité persistante et argumentative envers les autres,
  • La colère fréquente et explosive,
  • Le ressentiment et la rancune,
  • Le blâme des autres pour ses propres erreurs ou comportements négatifs,
  • L’irritabilité et agacement constants,
  • La provocation délibérée des autres,
  • Le manque de remords ou de sentiment de culpabilité.

Bien sûr, nombreux sont les enfants à avoir, au moins un peu, des comportements provocateurs pour défier les parents. Néanmoins, même si les compétences sociales sont encore en apprentissage, les enfants savent ce qui est bien ou mal et cela ne dure pas (et c’est encore plus vrai pour les ados). Sauf, en cas de trouble oppositionnel 😔… D'ailleurs, il faut remarquer les comportements problématiques pendant au moins 6 mois avant de consulter.

À noter ⚠️

Il n’y a pas de cause établie pour le TOP. Toutefois, qu’il est plus fréquent chez les enfants issus de familles ayant des difficultés relationnelles et des disputes régulières. Si, en tant que parents, on a du mal à gérer nos émotions et que l’on a des souffrances non réglées, notre enfant a plus de chance de développer un TOP.

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Parents au bout du rouleau, gare au burn-out parental !

Comment gérer un enfant atteint de TOP ?

Comme dit précédemment, la meilleure solution reste de demander de l’aide. Le trouble oppositionnel est difficile à gérer, il ne faut donc pas hésiter à en parler. Il est possible de commencer par son généraliste, qui pourra ensuite réorienter vers des spécialistes, dont le pédopsychiatre 💬. 

Ce dernier va aussi rechercher des symptômes anxieux, de troubles du sommeil et de l’appétit, voire des symptômes de la dépression. En effet, le TOP est souvent lié à d’autres troubles et révèle une souffrance bien plus profonde. De plus, la phase de diagnostic est aussi importante pour différencier le trouble oppositionnel avec provocation d’un trouble non traité de déficit de l’attention avec hyperactivité (le TDAH). 

Le suivi thérapeutique pour calmer le TOP

Le suivi thérapeutique est essentiel pour aider l’enfant à retrouver un comportement plus apaisé. Il est possible qu’il entame une thérapie individuelle, mais la thérapie familiale peut être également d’une grande aide. En effet, elle permet de s’impliquer et de travailler sur la dynamique familiale, en améliorant la communication. Elle peut être particulièrement adaptée avec un adolescent. 

De plus, le meilleur moyen d’aider son enfant atteint de trouble oppositionnel est aussi de s’aider soi-même, en essayant de comprendre si on n’a pas aussi une souffrance psychique qui a des répercussions sur l’enfant. Quoi qu’il en soit, il est important d’agir et de se faire accompagner. 

Notre vidéo sur le sujet 

Pour aller plus loin, voici une interview avec Audrey Platania, psychologue sur le trouble oppositionnel avec provocation :

null

"Ces troubles peuvent être plus ou moins sévères et peuvent devenir plus complexes à gérer avec le temps, en particulier à l'adolescence. Certains enfants peuvent présenter ces comportements uniquement dans le cadre familial, tandis que d'autres peuvent bien s'adapter à l'école."

L'éclairage de la rédaction : ne pas attendre pour prendre rendez-vous

Si à la lecture de cet article, vous pensez que votre enfant est atteint d'un TOP, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un spécialiste afin de gérer au mieux cette situation et d'accompagner votre enfant. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Source : cogitoz.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube