5 conseils à appliquer pour apaiser les conflits avec son ado

Mis à jour le par Justine Guilhem

Vous faites face à un ado qui hurle et qui vous pousse à bout à longueur de journée ? À bout de nerfs, vous tombez dans la surprotection ou l'autoritarisme. Malheureusement, la situation va s'envenimer encore plus avec ce type de comportements qui favorise les conflits. Bref, les portes n'arrêtent pas de claquer ! Mais alors, comment calmer les conflits avec votre ado ? Comment arriver à communiquer avec lui ? On vous explique.

5 conseils à appliquer pour apaiser les conflits avec son ado

Comment apaiser les conflits avec son ado ? 5 conseils à mettre en place

Selon une étude de Cambridge menée par le neurologue Peter Jones, l'adolescence débuterait à 10 ans pour aller jusqu'à l'âge de 24 ans 🤯. Eh oui, il faut du temps pour devenir adulte, et ce n'est pas étonnant que cette période soit jonchée de crises.

Néanmoins, ce n'est pas simple de les affronter, surtout quand l'ado n'est pas encore majeur. Vous devez encore faire preuve d'autorité, du coup il y a souvent des conflits qui pointent le bout de leur nez. Même si vous faites tout pour être un parent positif, il est normal que vos émotions négatives vous dépassent parfois. Les mots peuvent être blessants ou intransigeants, ce qui rajoute de l'huile sur le feu 🔥... Alors que faire ?

1. Utilisez la communication non-violente

Ce n'est vraiment pas simple de prendre le temps d'exprimer ses émotions pendant un conflit. Pourtant, c'est nécessaire pour justement, calmer le jeu. Cela permet à chacun, autant vous que votre ado, de s'exprimer sur la situation. À partir de là, il sera possible de chercher une solution ensemble, dans une situation apaisée. Oui, ce sont les clés de la communication non-violente basée sur la méthode OSBD (Observation, Sentiment, Besoin et Demande).


Des parents avec un adolescent

La communication fait partie de l'éducation positive et ce n'est pas parce que vous la mettez en place que vous allez transformer votre ado en enfant-roi


2. Montrez-vous à l’écoute

Soyez bienveillant(e) avec votre ado. Souvenez-vous que vous êtes passé(e) par cette phase aussi, même s'il ne veut pas le savoir. Votre enfant cherche son identité propre, ce qui est normal et les phrases du type "Moi aussi, je suis passé par là, tu n'as qu’à faire ça" sont à proscrire 👎. 

✅ Optez plutôt pour "Je vois que tu n’es pas bien, est-ce que tu veux que nous en parlions ?" pour lui montrer que vous êtes un parent attentif, que vous voulez aider et non le soumettre. Votre regard empathique permettra une déconnexion du processus de la colère chez votre ado, ce qui sera beaucoup plus facile pour dialoguer et apaiser rapidement les tensions. 

3. Trouvez un terrain d’entente

Proposez-lui de réfléchir ensemble à un nouveau mode de fonctionnement entre vous 🤔. Établissez un contrat avec lui, si votre ado souhaite sortir plus tard le soir, mettez de l'eau dans votre vin et acceptez. Chacun doit faire des concessions, donc en échange, proposez-lui qu'il garde ses frères et sœurs ou qu'il fasse un peu plus de ménage par exemple. 

Le fait que les deux parties cèdent quelque chose permet de trouver un jeu milieu. La relation devient beaucoup plus équilibrée et apaisée de ce fait ⚖️. 

4. Respectez son intimité

Il n'est pas simple de se dire que la chair de votre chair a un jardin secret et pourtant, c'est le cas ! C'est une personne en construction qui a besoin de se détacher de la figure parentale. Il vaut mieux donc éviter de vous immiscer dans la vie de votre enfant en lui demandant qui il ou elle fréquente, par exemple. 


De même, si votre ado a un chagrin d'amour, ne l'étouffez pas trop et laissez-lui l'espace nécessaire pour qu'il puisse se remettre. 


La surprotection n'est pas une bonne chose, car elle peut pousser l'ado à aller à contre-courant et donc au conflit, pour marquer son indépendance 💥. Laissez-le construire son identité, rappelez-vous qu’il a le droit à sa vie privée et n'intervenez que s'il ou elle vous le demande. 

5. Acceptez d'avoir des défauts

Il est normal de faire des erreurs d’adaptation avec votre ado, vous ne devez pas avoir honte de cette situation et osez lui dire par exemple "Je ne comprends pas tout, je fais ce que je peux et j’essaye". Pour une mère, il peut être encore plus compliqué d’accepter d’avoir le mauvais rôle.

 Vous avez envie d’avoir un rôle d’amie et de confidente avec votre enfant, mais ce n’est pas ce qu’il ou elle recherche, au contraire, votre ado veut couper le cordon ! Acceptez cette nouvelle identité, cela vous permettra une meilleure compréhension.

L'avis de la rédaction - La thérapie ensemble

Il n'est jamais simple de voir grandir son enfant et de constater qu'il devient de plus en plus indépendant. De même qu'il n'est pas simple pour votre ado de trouver sa place et de se sentir compris. Parfois, les conflits peuvent être très violents et si c'est le cas de votre famille, peut-être vaudrait-il mieux avoir une tierce personne pour avoir un bon médiateur. Les thérapies familiales aident grandement à dénouer les difficultés, alors pourquoi ne pas tenter cette solution ? Si vous êtes à bout, cela peut être une grande aide, alors n'hésitez pas à consulter un psychologue. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Ma soeur est jalouse de moi... Comment gérer sa jalousie ?

“T’es la préférée de toute manière”. Cette phrase, je l’ai entendue maintes et maintes fois dans la bouche de ma sœur. Sa jalousie nous a longtemps pourries la vie, pourtant je ne souhaitais qu’une chose : qu’on soit proches et unies. Elle m'a déversé sa rancœur au visage pendant de nombreuses années jusqu’à ce que ça devienne ingérable. Je n’en pouvais plus de ressentir à la fois autant de colère et de culpabilité. Apaiser 30 ans de jalousie n’a pas été évident, mais il existe des solutions pour ne pas en arriver à ce point. Je n’ai pas voulu que la jalousie me fasse couper les ponts avec ma sœur !

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Faut-il être prêt·e à tout, vraiment tout pour réussir ?

À l’heure où notre société encense la réussite et le pouvoir, nous rêvons tous et toutes de reconnaissance et de succès, mais comment parvenir à garder le cap ? Comment garder les pieds sur terre et la tête froide ? Comment ne pas renier ses valeurs et tout son être ? Faut-il être prête à tout pour réussir ? Même s'il n'y a pas de réponse universelle, je peux vous donner quelques conseils pour éviter que vous vous perdiez en route. Explication.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube