Personne ne m’écoute, mais pourquoi donc ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Lorsque j’étais en première année de fac, j’avais la sensation que personne n’écoutait ce que j’avais à dire. J’avais des idées, je les lançais, mais elles tombaient dans l’oubli. Pire encore, on pouvait les reprendre en se les appropriant ! Ça me peinait énormément, mais au fur et à mesure, j’ai compris pourquoi personne ne m’écoutait. Il y a plusieurs raisons à cela, qui découle autant de notre personnalité, que de notre façon de nous d’exprimer et de la manière dont on se tourne vers les autres. Explications.

Personne ne m’écoute, mais pourquoi donc ?
Sommaire : 

Une faible estime de soi

L'un des points qui influence le plus nos échanges avec les autres, c’est notre confiance en nous. Eh oui, ça joue sur l’écoute des autres, car si on ne s’affirme pas assez lors d’une conversation, surtout avec plusieurs personnes, on passe à la trappe 😅. Certes, on peut être introvertie, mais il faut apprendre à vaincre sa timidité et être convaincue par nos propres idées. Il faut croire en nos paroles et en nous pour avoir l’attention des autres. En effet, les gens auront plus tendance à être à l’écoute des personnes charismatiques qui savent où elles vont 😎. L’estime de soi se travaille, les personnes qui ont confiance en elles, se détachent du regard des autres 👏. Lorsqu’on a une construction solide de soi, on ose dire ce qu’on pense, tout en sachant argumenter.

“Je suis désolée…”

J’ai longtemps commencé mes phrases en m’excusant. Sauf que je n’avais offensé personne et que cela revenait à m’excuser d’exister ! Oui, c’est totalement lié à la confiance en soi, j’avais toujours peur de déranger. On doit se persuader que l’on a de la valeur et qu’on est sur un pied d’égalité. D’autant plus que présenter des excuses qui n’ont pas lieu d’être, va lasser, voire énerver, les gens qui nous écoutent. Alors il vaut mieux arrêter de s’excuser pour être soi 😉.

👉 Les femmes s’excusent davantage que les hommes (merci la société patriarcale 😅), sauf que cela tue notre confiance en nous. C’est ce qu’explique la sociologue, Maja Jovanovic, dans sa vidéo Tedx (vidéo en anglais avec sous-tires disponibles en français) :

null

Si on disait merci plutôt que désolée, ça ne serait ne serait pas plus mal, non 😬 ?

Un poil de négativité en trop

Une autre façon de nous comporter qui peut faire fuir les autres, c’est lorsqu’on fait preuve de négativité. Être pessimiste peut traduire une vraie souffrance, mais exprimer nos émotions négatives sera démotivant, en particulier pour des gens qui ne nous connaissent pas bien. La seule chose qui va ressortir de l’échange, c’est notre rumination et notre manière de voir le verre à moitié vide, plutôt qu’à moitié plein 🍷. Il est important d’exprimer nos souffrances, mais il faut le faire auprès des bonnes personnes, comme un thérapeute. Il sera habilité à nous écouter et nous aider à sortir de cette négativité permanente (👋 Pourquoi je n'arrive jamais à voir le positif ? Je vois tout en noir).

Une difficulté à parler et mettre ses idées en place

Un manque de confiance en soi peut avoir un impact énorme sur notre comportement et notre façon de parler. Si, en plus, on a des difficultés à mettre ses idées en place, c’est encore pire ! Cela se traduit par différentes manifestations, comme le fait de perdre le fil de ses pensées. Il est complexe de suivre quelqu’un qui dit d’un coup “alors, euh, je ne sais plus où je voulais en venir, attendez, ça va me revenir…”. Il est important de bien préparer ce qu’on a à dire, surtout si on prend la parole en public. Il faut aller droit au but pour éviter de dire des choses insignifiantes qui n’ont aucun rapport avec le sujet que l’on traite.

Bien sûr, on peut avoir du small talk, ces conversations sur notre vie de tous les jours 💬. Mais attention à ne pas le faire avec n’importe qui ! Personnellement je réserve ça à mes amis les plus proches ou à mon mec. Certains membres de ma famille aussi, mais clairement pas tout le monde !

La pertinence de nos mots

Il y a parfois des moments où j’ai eu la sensation d’être totalement à côté de la plaque en répondant à quelqu’un. J’avais la fâcheuse manie de ne pas trop réfléchir à ce que je voulais dire et à dire ce qui me traversait l’esprit, un peu trop spontanément (👋 Je suis trop spontanée, comment gérer ?). Cela n’avait pas de rapport avec l’échange et du coup, ça n’avait aucune pertinence 😅. À force de le faire, on a fini par ne plus m’écouter ! Heureusement, en vieillissant, j’ai appris à réfléchir à mes mots et à mes idées pour savoir où je voulais en venir. Prendre du recul sur nos mots permet aussi de travailler notre sens de la répartie et de faire mouche. Et toc l’abricot 🍑 !

Un manque d’écoute et d’attention

Travailler sur soi pour s’affirmer est important, mais ce travail ne peut pas se faire sans l’écoute des autres. Une conversation se fait, au minimum, entre deux personnes, c’est donc un processus d’échange qui doit être réciproque. Par conséquent, il faut garder en tête que pour être écoutée, on doit écouter et donc pratiquer l’écoute active 👂.

Ainsi, on instaure un climat de confiance et on montre qu’on est pleinement disponible pour notre interlocuteur ! C’est aussi une façon de travailler son empathie et de se mettre à la place des autres. On a souvent une vision autocentrée, ce qui est normal, mais il ne faut pas pour autant en négliger celles et ceux qui nous côtoient. Montrer de l'intérêt permet de nous concentrer sur le discours de l’autre personne. Grâce à ce comportement, on évite ceux qui sont nocifs, comme couper la parole ! En plus, être à l’écoute des autres permet de mieux rebondir sur leurs propos et d’avoir de la conversation naturellement.

👉 Être attentive aux autres et se mettre à leur place est une priorité. Si on veut être écoutée, on doit commencer par écouter, c’est le jeu !

L'avis de la rédaction : de nouvelles habitudes à mettre en place...

Comme l'explique Camille, il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer qu'on ne vous écoute pas. La bonne nouvelle, c'est que ça se travaille, mettre en place de nouveaux comportements, de nouvelles habitudes, vous permettra d'être écoutée comme vous le méritez. Pour autant, cela ne se fait pas en un claquement de doigts, il faut d'abord identifier l'origine du problème, puis mettre en place de nouveaux fonctionnements. Ce travail sur soi est difficile à réaliser seule, c'est pourquoi nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un psychologue. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : formerplushaut.com / letemps.ch / nospensees.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube