Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Au travail, nous sommes amenées à échanger avec tout un tas de personnes : collègues, managers, directeurs, etc. Il est donc important de bien comprendre et bien se faire comprendre, pour avoir des relations saines avec tous les acteurs de l’entreprise. L’écoute active est la solution pour des relations apaisées et un fonctionnement plus efficace. Alors, comment montrer qu’on écoute activement son interlocuteur ? Pourquoi est-ce essentiel au travail ? Explications.

Comment pratiquer l'écoute active au travail ?
Sommaire :

Qu’est-ce que l’écoute active ?

Montrer de l’attention

L’écoute active, ou l’écoute empathique, est une notion développée par les travaux du psychologue Carl Rogers. Il n’y a pas de définition précise puisqu’il s’agit d’appréhender le dialogue entre deux individus. Il faut que chacun des deux interlocuteurs puisse s’exprimer totalement et librement, motivés par une écoute et une attention sincère. Elle fait partie des bases pour avoir de la conversation.

👂 L’écoute active, c’est lorsqu’on montre à l’autre qu’on désire le comprendre et qu’on fait tout pour lui prouver qu’on est attentif

Bienveillance et écoute empathique

Au travail, l’écoute active s’inscrit dans la bienveillance. En effet, c’est porter une attention véritable à son interlocuteur ! Lorsqu’on échange au bureau, il faut donc questionner et reformuler la pensée de son collègue (ou son supérieur, manager, etc.). C’est aussi valable dans l’autre sens pour qu’il y ait une véritable communication entre les différentes hiérarchies. Lorsque les supérieurs montrent qu’ils écoutent de manière active, les employés se sentent plus en confiance. Cela les pousse donc à développer leur assertivité au travail !

💡 On peut mettre l’écoute active en opposition à l’écoute passive. Dans cette dernière, il s’agit d’écouter distraitement d’une oreille, sans vraiment se concentrer sur les paroles de notre interlocuteur.

Quelles sont les techniques de l'écoute active ?

Comment montrer à son interlocuteur que l’on écoute activement ? Savoir écouter, c’est être capable de se concentrer pour saisir toutes les nuances du message transmis. Voici donc les clés pour développer son écoute active au travail :

1. Instaurer un climat de confiance  

Pour mettre son interlocuteur en confiance, il est nécessaire d’adopter le même mode de communication. Cela passe par l’utilisation du même type de vocabulaire, une posture similaire, etc. Il s’agit donc de s’adapter totalement à la personnalité qui nous fait face.

➜ Par exemple, certaines personnes ont besoin d’organiser des réunions très cadrées pour échanger tandis que d’autres préfèrent un échange informel à la machine à café.

2. Être pleinement disponible

Il faut engager la conversation sans a priori et attentes. C’est le seul moyen d’être pleinement disponible pour l’écoute de l’autre. Avoir des préjugés instaure des biais cognitifs qui vont perturber l’écoute. Donc on oublie la remarque que notre manager nous a faite la semaine dernière ou la blague nulle que notre collègue nous a racontée. Sinon la gestion des émotions devient incontrôlable, amenant colère, frustration, lassitude, etc.

3. Se mettre à la place de son interlocuteur  

Être empathique est à la base de l’écoute active. Lorsqu’on ressent de l’empathie envers son interlocuteur, on se met à sa place. Nous réagissons tous différemment en fonction de notre éducation, notre vécu, nos valeurs, etc. C’est pourquoi il est important de se détacher de notre vision des choses pour être vraiment empathique.

4. Ecouter au-delà des mots

La communication non verbale est essentielle car elle exprime ce que beaucoup de mots ne peuvent pas transmettre. Elle permet de montrer dans quel état émotionnel est la personne avec qui nous échangeons. Bras croisés, regard fuyant, silences, débit rapide… Autant de petits signaux qui peuvent, par exemple, montrer un état de stress. La dimension émotionnelle ne doit pas être négligée !

5. Reformuler les phrases

Il ne s’agit pas de bêtement répéter les phrases en mode automatique. Il faut reformuler avec ses propres mots pour s’assurer que l’on a bien compris ce qu’on nous disait. Cette reformulation est aussi utile pour montrer à l’autre que l’on a entendu et intégré le message qu’il nous a transmis !

Cet article peut vous intéresser >>> Comment annoncer une mauvaise nouvelle à son patron ?

Que peut apporter l’écoute active en entreprise ?

L’écoute active est essentielle en entreprise car elle facilite la communication entre les différents acteurs. Savoir écouter et favoriser l’écoute entre les salariés et supérieurs permet d’éviter les conflits, les incompréhensions ou les non-dits. Effectivement, montrer que l’échange est important donne une valeur à celui qui parle. Cela minimise donc les désaccords ou les luttes d’influence ! Prendre compte de l’avis de chacun instaure une bonne entente générale

Surtout, l’écoute active favorise une ambiance positive au travail afin que tout le monde se sente plus serein. C’est un bon moyen de lutter contre le stress, et même, cela accroît la performance des salariés qui sont réellement écoutés. C’est une composante essentielle du management bienveillant.

👍 Avec l’écoute active, on dit adieu aux managers toxiques ou au mal-être au travail !

L'avis de la rédaction : entraînez-vous !

L'écoute active est l'une des clés pour entretenir des relations saines et s'épanouir dans son job mais elle n'est pas innée et demande un peu d'entraînement. Il y a des jours où on se sent moins bien, on est distrait, pas vraiment envie de discuter ou d'écouter l'autre... c'est normal, mais faites l'effort et vous verrez vos relations se transformer. Et si votre vie professionnelle ne comble pas vos attentes, faites le point avec l'un de nos coachs. Ensemble, vous ferez le point sur vos envies, vos compétences et comment atteindre la vie qui vous permettra d'être totalement en phase avec vous-même.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi :

Source : Cadremploi.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube