Mais pourquoi ai-je sans cesse besoin d'attention ?!

Mis à jour le par Justine Guilhem

J'ai longtemps eu une fâcheuse tendance à tout exagérer pour que les autres s'occupent de moi. Clairement, tout cela traduisait un gros besoin d'attention. Je parie que je ne suis pas la seule à essayer d'attirer l'attention des autres. Quand on est dans cette recherche, tout est bon pour mettre la lumière sur soi. Au travail, entre amis, sur les réseaux sociaux... Pourquoi se comporte-t-on comme ça ? Comment faire pour changer son comportement ? Je vous explique.

Mais pourquoi ai-je sans cesse besoin d'attention ?!

Un besoin naturel à la base

Il n'y a aucune honte à vouloir un peu d'attention sur soi, c'est quelque chose de naturel et que tout le monde recherche comme l’explique le psychologue à l'origine de la pyramide de Maslow. En effet, on ne s'en souvient pas, mais notre besoin d’attention remonte à notre plus tendre enfance. Déjà tout petit, on allait voir nos figures d'attachement (la plupart du temps, nos parents) pour réclamer compagnie, caresses et compliments, et cela se comprend ! L’intérêt accordé a renforcé notre besoin d’exister et a servi à affirmer notre caractère 💪. 

De plus, pendant cette phase d’apprentissage et de construction, tout comportement positif récompensé nourrit l'estime. Quand on ressent de la fierté à notre égard et qu’on reconnaît le beau en soi, on est motivé à donner le meilleur de nous-même.

👋 Cet article peut vous intéresser : "Je suis fier de toi”, une phrase à éviter, on vous dit pourquoi

Un manque de confiance en soi

Cependant, même si tout être humain a besoin d'attention, certaines personnes ont l'impression d'en manquer et vont aller la chercher partout : présence sur les réseaux sociaux, rôle dans une soirée, participation à une discussion ou importance au sein d’un couple… Les domaines dans lesquels il est possible de nourrir cette soif d'attention sont divers. 

Le psychologue américain, Leon Festinger, a élaboré la théorie de la comparaison sociale, qui propose que l'on évalue nos propres capacités et opinions en se comparant aux autres. Si on ressent un besoin constant d'attention, cela peut être le signe que l'on se compare constamment aux autres pour estimer notre propre valeur. Autrement dit : on manque cruellement de confiance en soi. 

Rechercher l'attention prouve qu'on n'a pas une construction solide de soi ! On existe pour le regard des autres... 

Une blessure de l'âme 

Pour creuser et aller plus loin, le manque d'estime vient d'une blessure émotionnelle. En effet, comme l’explique l’autrice, Lise Bourbeau, il existe 5 blessures de l’âme, et cela laisse bien plus de traces qu’on ne le pense. Certaines personnes ont besoin de démonstrations émotionnelles pour combler un vide affectif venant du passé. 

💔

Un enfant qui n'a pas eu assez d'affection de la part de ses parents ou aura vécu un événement traumatisant, va chercher à combler cette blessure une fois adulte. Il recherchera toujours de l'affection, de peur que la situation ne se reproduise.

Malheureusement, cela crée beaucoup d'insécurité, en particulier dans le couple. On cherche à tout prix à ce que notre partenaire se focalise uniquement sur nous. Si ce n'est pas le cas, on aura l'impression de revivre une négligence émotionnelle, ce qui va nourrir la peur de l'abandon 🤕.  

👋 Cet article peut vous intéresser : "Moi je..." un signe de détresse émotionnelle ? 

Comment reconnaître une personne qui est en recherche d'attention ?

Maintenant que l'on sait qu'est-ce qui se cache derrière la recherche d'attention, on peut se demander comment cela se traduit. Quels sont les comportements associés ? Voici une liste non exhaustive, on n'est pas obligé de cocher toutes les cases : 

  • 👉 Une recherche constante de validation : via des compliments, des likes ou d'autres formes de validation.
  • 👉 Un comportement dramatique ou exagéré : des émotions ou des réactions. Il y a souvent des "drama" et des crises ! 
  • 👉 Parler beaucoup de soi : il y a une difficulté à mettre les autres en avant ou ne serait-ce qu'à tenir compte de leur avis, de leur intérêt ou de leur confort. 
  • 👉 Un comportement compétitif : même si la situation n'est pas appropriée, il y a un besoin de surpasser les autres. 
  • 👉 Un besoin constant de compagnie : lorsqu'on a besoin d'attention de manière démesurée, on a du mal à passer du temps seul·e·s et on cherche constamment la compagnie des autres.
  • 👉 Un comportement provocateur : pour attirer les regards, il y a des comportements provocateurs ou controversés la plupart du temps. 
  • 👉 Un changement fréquent d'apparence : Style vestimentaire, coiffure, maquillage... Cela permet de surprendre les autres !
  • 👉 Des publications fréquentes sur les réseaux sociaux : une étude publiée dans la revue "Computers in Human Behavior" en 2014 a trouvé une corrélation entre l'utilisation des réseaux sociaux et le besoin d'attention. On publie beaucoup tout en faisant du contenu visant à susciter des réactions. 

À noter : Ces comportements ne sont pas négatifs ou nuisibles, c'est s'ils sont excessifs qu'il faut s'alerter, car ils interfèrent bien souvent dans les relations. 

Comment s'affranchir de ce besoin ?

Comprendre et surmonter un grand besoin d'attention peut être un défi, mais il est tout à fait possible de le faire. D'abord, un bon exercice est de s'interroger sur nos motivations pour pouvoir travailler sur les axes cités ci-dessus. Néanmoins, une des clés principales, vivre en dehors du regard des gens, c'est de travailler sur la confiance en soi. On peut se voir comme un athlète en entraînement. On ne s'attend pas à gagner immédiatement, mais on doit se concentrer sur l'amélioration de nos compétences jour après jour : on peut identifier nos forces, en se fixant des objectifs réalisables et en célébrant nos réussites. C'est comme gagner des médailles dans notre propre championnat personnel 🥰.

De plus, construire des relations saines est une autre composante essentielle. Il faut chercher à établir des liens avec des personnes qui nous apprécient pour qui nous sommes et non pour nos actions ou paroles 😶. Pour cela, on doit garder en tête que la qualité des relations est bien plus importante que la quantité ! 

Si malgré tout, le besoin d'attention devient trop envahissant et perturbe notre vie quotidienne, il faut consulter un psychologue. En effet, au-delà d'un manque de confiance, cela peut être un trouble de la personnalité, comme le trouble de la personnalité histrionique. Grâce au suivi, il est possible de développer des stratégies pour faire face et s'affranchir du regard des autres.

L'avis de la rédaction : besoin pathologique ou non ?

Si ce besoin constant d'attention nuit à vos relations personnelles ou professionnelles, alors il est devenu pathologique et il est temps d'entamer une démarche et de faire appel à un professionnel de santé. Ensemble, vous pourrez identifier les causes de ce besoin inexorable d'attention et trouverez des solutions. Prenez rendez-vous avec un psychologue. Vous comprendrez ainsi d'où vient ce comportement et comment l'enrayer simplement en mettant en place de nouvelles habitudes et une nouvelle façon de penser.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : "Les 5 blessures de l'âme" de Lise Bourbeau / "Cognitive Therapy and the Emotional Disorders" d'Aaron Beck / "Motivation and Personality" d'Abraham Maslow

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

15 citations pleines de soleil pour se réchauffer le cœur !

Quoi de plus agréable que de voir les rayons du soleil traverser une pièce, que de sentir sa chaleur dans notre dos ou que de trouver l'ombre quand il se montre trop pressant. Le soleil, on l'aime et il nous manque tellement en plein cœur de l'hiver, que l'on a convoqué les plus grands intellectuels pour lui rendre hommage.

6 aliments pour avoir un bronzage au top du top cet été !

Pendant l'été, rien ne vaut un joli teint hâlé. Pas de marques de bronzage disgracieuses, de coup de soleil douloureux ou encore de peau qui pèle. Bronzer oui, brûler non ! En plus d'une bonne crème solaire, l'alimentation joue aussi un rôle important pour la protection de la peau et un joli bronzage. Explications. 🌞😎

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube