Big 5 , la théorie des traits pour cerner sa personnalité

Mis à jour le par Camille Lenglet

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on réagissait toutes de manière différente à une situation ? C’est parce qu’on a des traits de caractère différents, c’est ce qui fait que l’on est des êtres singuliers ! Cependant, ce n’est pas simple de se cerner et de comprendre les grandes caractéristiques qui nous composent. La psychologie contemporaine a justement identifié 5 grands traits de personnalité pour que l’on puisse se comprendre davantage. C’est la théorie du big 5 et je vous explique comment elle fonctionne !

Big 5 , la théorie des traits pour cerner sa personnalité

Qu’est-ce que le Big 5 ?

La théorie du Big 5, autrement appelée la théorie des traits, est une approche en psychologie qui définit 5 traits principaux pour déterminer notre personnalité. On parle de théorie, mais il s’agit surtout d’études fondées sur des données, cela relève donc plus de l’analyse factorielle. 

🤔 

Pour comprendre, voici l’exemple de la courbe de poids : la majorité de la population va se trouver dans une fourchette de poids, ce qui va donner une moyenne. Bien sûr, il y aura des données en dehors de cette fourchette, mais la moyenne nous donne une statistique 👀.

Pour établir les 5 traits de personnalité, les chercheurs se sont appuyés sur des études empiriques et ont donc fait une moyenne des traits qui revenaient le plus souvent. Ainsi, ils ont pu dégager 5 grands traits de personnalité, que l’on peut découvrir sous l’acronyme OCEAN : l’ouverture, la conscienciosité, l’extraversion (et introversion), l’agréabilité et le névrosisme.

Le Big 5

Les 5 traits du Big 5

Quels sont les 5 traits de personnalité du Big 5 ?

Les traits du Big 5 ne classent pas les personnes en 5 catégories. Cela évalue 5 fois notre personnalité de manière différente. On va à chaque fois se trouver dans le spectre de chaque trait, sans que cela ne soit jugé négativement ou positivement. Voyons comment les traits se détaillent 🧐 : 

👉 L’Ouverture

Quand on obtient un résultat élevé dans l’ouverture, c’est qu’on se distingue par une personnalité curieuse, créative, avec une imagination débordante. Cela se traduit par une grande ouverture d’esprit et un caractère non conventionnel. On aime avoir des opinions nouvelles, voire inhabituelles !

À l’inverse, quand on obtient un faible pourcentage d’ouverture, cela veut dire qu’on va être plus conventionnelle et traditionnelle. On n’aime pas sortir de notre zone de confort, car il y a une appréhension des choses que l’on connaît mal. Les activités intellectuelles et les bavardages qui en découlent ne sont clairement pas notre passion !

🧮

Le haut ou bas niveau d’ouverture peut être bénéfique suivant la situation. Par exemple, un résultat haut sera plus à l’aise dans les activités créatives ou de recherches. Un résultat bas sera plus à l’aise dans des activités techniques comme de la comptabilité.

👉 Conscienciosité

Un résultat élevé signifie être organisé⋅e, travailleur⋅se, discipliné⋅e, en gros, consciencieux⋅se ! Alors que signifie un petit pourcentage ? Eh bien, on est plus distrait⋅e, désorganisé⋅e et on a du mal à trouver de la motivation à faire nos tâches (à la maison et au travail).

Généralement, des tâches inachevées ne nous contrarient pas, à l’inverse des consciencieuses. Cela donne des personnalités plus perfectionnistes. Par contre, on aura tendance à être plus plus spontané⋅e et enjoué⋅e lorsqu’on a une faible consciencieusité 😎.

👉 Extraversion (ou introversion)

On a déjà parlé des personnalités introverties sur Wengood. Il s'agit d'individu qui fonctionnent avec leur énergie interne, tandis que les personnalités extraverties ont besoin des autres pour se sentir bien. 

Évidemment, plus le score sera haut, plus on aura tendance à être sociable, bavarde et d’avoir besoin d’interactions sociales pour s'épanouir. Si on a un résultat faible, on sera beaucoup moins dépendante à la vie sociale. Au contraire, être au contact des autres pourra provoquer de la fatigue sociale, ce qui fait qu’on préfère passer du temps seule quand on a un pourcentage bas 🔋.

👉 Agréabilité

Lorsqu’on a un résultat haut d'agréabilité, cela veut dire qu’on aura tendance à être une personne indulgente, tolérante et obligeante. Il est important pour nous d’être altruiste et de bien s’entendre avec les autres. Plus on aura une agréabilité faible, plus on aura tendance à être psychorigide, têtue et sceptique. Le comportement sera plus critique et on ne saura plus défendre nos opinions. Même si un niveau d’agréabilité fort et plus apprécié par l’entourage, on est plus en difficulté pour prendre des décisions ou à se montrer objectives.

Les dirigeants ou encore les avocats auront généralement un score faible en agréabilité. Ce n’est pas pour autant que tous seront des managers toxiques ou l’avocat du diable 😈😬 !

👉 Névrosisme

Le névrosisme vient de la la névrose et c’est donc toutes les maladies psychiques comme la dépression et l’anxiété généralisée. Plus aura un score élevé, plus on aura tendance à être vulnérable au stress et à ses émotions comme la colère. L’angoisse sera dans notre vie quotidienne, ce qui n’est pas le cas quand on obtient un résultat faible au test du Big 5. Cela fera de nous une personne calme, sereine, et peu sujette à l’appréhension. Néanmoins, on pourra être trop insouciante et on ne mesurera pas des menaces potentielles dans notre vie.

Comment utiliser le Big Five ?

Il faut considérer que quel que soit notre score dans l’un des 5 traits, il n’y a rien de péjoratif. Un type de trait et/ou un pourcentage ne sont pas meilleurs qu’un autre. On doit donc faire abstraction des connotations négatives associées à certains traits.

En revanche, les résultats du test du Big 6 peuvent nous servir pour maximiser nos points forts et travailler sur nos points faibles. Par exemple, je sais que je suis introvertie et que j’ai tendance à être moyennement consciencieuse. Lorsqu’on découvre ce genre d’information à son propos, on peut donc mieux appréhender des situations en corrigeant nos biais cognitifs.

📌
On peut comparer le Big 5 au MBTI, le test des 16 personnalités, puisque les résultats fonctionnent sous forme de spectre. Cependant, le Big 5 est plus précis, on sait précisément où on se trouve sur le spectre (20%, 55%, 72%, etc.). Tandis que le MBTI, on est soit à 0% soit à 100%, c’est un peu plus tout blanc ou tout noir.

Prêter attention à nos difficultés

Au-delà de pouvoir corriger nos faiblesses, il y a un point sur lequel il faut s’attarder. En effet, le trait du névrosisme n’est pas à prendre à la légère. C’est bien de se concentrer sur ses forces, mais il ne faut pas en faire de la positivité toxique. Si on a un score élevé dans cet aspect, cela veut dire qu’il y a une difficulté psychique.

Le Big 5 est donc un moyen de s’attarder sur notre gestion du stress, sur notre anxiété et sur la façon dont on ne sent de manière générale. C’est une solution pour faire un bilan et tirer la sonnette d’alarme si on voit que ça ne va pas. Dans ce cas-là, le mieux est d’être accompagné par un psychologue afin qu’il évalue à son tour notre santé psychique et qu’il mette en place des solutions pour aller vers le mieux 🤗.

L'avis de la rédaction : se comprendre pour s'accepter ?

Le test du Big 5 permet donc de dégager 5 traits de caractère, des grandes lignes qui peuvent nous aider à mieux nous connaître mais ce test n'est rien sans accompagnement psychologique. Si vous avez vraiment envie de mieux vous comprendre, de vous accepter telle que vous êtes, cela demande un travail d'analyse suivi d'un travail sur soi. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec psychologue si vous en ressentez le besoin.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : "L'évaluation de la personnalité: le modèle en cinq facteurs" de Jean-Pierre Rolland

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube