Le biais d'autocomplaisance ou comment gonfler un peu trop son ego

Mis à jour le par Camille Lenglet

On connaît tous et toutes une personne qui a toujours tendance à se jeter des fleurs quand elle réussit un truc, mais à accuser la terre entière quand elle se plante. Moi, en tout cas, j’en ai une en tête ! Ce n’est pas un cas isolé, car beaucoup de gens ont la même chose, cela s’appelle le biais d’autocomplaisance. Qu’est-ce que ce phénomène psychologique qui nous pousse à dire “c’est pas moi, c’est les autres” ? Évidemment, c’est problématique, je vous explique tout.

Le biais d'autocomplaisance ou comment gonfler un peu trop son ego

C’est quoi le biais d’autocomplaisance ? 

Le biais d'autocomplaisance est une distorsion cognitive. En gros, c'est quand on a tendance à se faire mousser pour nos réussites et à rejeter la faute sur les autres ou la malchance quand ça ne va pas. C'est un peu comme si on avait des œillères qui nous font voir nos qualités en mode "zoom avant" et nos défauts en mode "flou artistique" 😅.


"Le biais d'autocomplaisance est la tendance des individus à s'attribuer le mérite des événements positifs et à nier leur responsabilité pour les événements négatifs." - Shelley E. Taylor et Jonathon D. Brown 


Personnellement, je sais que je n’en suis pas atteinte, car j’ai un gros syndrome de l’imposteur (qui n’est pas mieux 🤐). Mais je sais concrètement comment il se manifeste

👉 Admettons, vous venez de décrocher un nouveau boulot :

📌

Si la première chose que vous vous dites, c’est “Normal, je déchire, grâce à mes compétences et mon charisme, c’était obligé qu’ils me prennent”, il se peut que vous soyez victime d’un biais d’autocomplaisance. Si quelques mois plus tard ça ne va pas du tout dans ce même boulot et que vous vous dites “c’est pas ma faute, c’est mon manager qui est vraiment à côté de la plaque”, là, c'est sûr, vous êtes dans ce biais.

👋 Cet article peut vous intéresser : Le biais du survivant : la barrière à notre bonheur

Un moyen de gonfler son ego

Le biais d’autocomplaisance, On l’a tous plus ou moins, car comme ça, on protège notre ego, même moi qui ait beaucoup de mal à avoir confiance en moi 🤨. Rejeter sa faute sur les autres ou le karma, c’est un réflexe inconscient. Eh oui, personne n'aime se sentir nul, incompétent, responsable de ses échecs.

Ça fait mal à l'estime de soi, ça remet en question l'image qu'on a de nous-mêmes. Alors, pour éviter cette claque à l'ego, notre cerveau adopte cette parade 🧠. C'est un peu comme s'il disait "Pas de panique, c'est pas de ta faute, c'est les autres, c'est le contexte, c'est la malchance, etc.". 

Toutefois, il y en a pour qui ça devient démesuré, au point que ça en soit proche du syndrome de caliméro et que ça interfère avec la vie de la personne. 

Une femme qui a un problème d'ego

En rejetant la responsabilité ailleurs, on protège notre ego, on maintient cette image positive de nous-mêmes.

👋 Cet article peut vous intéresser : Reconnaître et gérer un égo surdimensionné : comment faire ?

Pourquoi le biais d’autocomplaisance est à prendre en compte ?

En effet, si on ne reconnaît pas nos erreurs, comment on peut s’améliorer 🙃 ? On ne se dit pas "Tiens, qu'est-ce que j'aurais pu faire mieux ?" ou "Qu'est-ce que je peux apprendre de cette expérience ?". Du coup, on stagne, on ne s'améliore pas. On a une vision déformée de la réalité et on se surestime un peu trop. Résultat ? On se croit meilleur qu’on ne l’est réellement et on risque d’aller droit dans le mur 😶. 

Et si ça ne concernait que nous… Bien sûr qu’à toujours rejeter la faute sur autrui, on peut saboter nos relations. Notre famille, nos amis, nos collègues n’ont pas à supporter le fait qu’on n’arrive pas à se remettre en question. On passera pour une personne toxique et évidemment, le plus gros risque, c'est qu’on se retrouve seul-e 😟 ! 

Alors bien sûr, c'est humain, on a tous besoin de se sentir bien dans nos baskets. Cependant, il est important de connaître le biais de complaisance, afin de repérer quand il prend un peu trop de place. Reconnaître ses forces est important, mais reconnaître ses faiblesses l’est tout autant, alors faisons preuve d'humilité et d'objectivité 😊 ! 

L'avis de la rédaction : l'importance de mieux se comprendre

Si vous vous êtes reconnu dans ces lignes, ou si vous avez simplement envie de creuser un peu plus profondément dans les méandres de votre esprit, pourquoi ne pas envisager une petite visite chez un psychologue ? Il vous aidera  à voir les choses sous un autre angle. N'hésitez pas à prendre rendez-vous. Se comprendre, c'est déjà un grand pas vers le bonheur. Et qui sait, peut-être que la prochaine fois que vous réussirez quelque chose, vous pourrez dire avec certitude : "Oui, c'est grâce à moi... et un peu grâce à mon super psy !" 😄

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Source : “Biais liés à l’auto-complaisance” de Vincent Berthet et David Autissier

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube