Autodérision ou malveillance envers soi-même ? Rire de soi et de bon cœur

L'autre jour, on faisait des comptes avec des amis. Entre traumatisme et blocage, il se trouve que j'ai un véritable souci avec le calcul (mental) et ce qui devait arriver, arriva, j'ai fait une énorme erreur sur un calcul simple (pour les autres). Très gênée face aux regards, mi amusés, mi moqueurs de mes amis, je me suis défendue sur un ton léger, avec un injuste "ce qui est sûr, c'est que vous ne m'avez pas choisi pour mon QI !" Aïe ! J'ai visiblement dépassé les limites de l'autodérision. Rire de soi, ok, mais jusqu'où ?

Jusqu'où peut-on rire de soi ?

Si le ridicule ne tue pas pour moi, il n'en reste pas moins mortel. C'est sûr, je ne vais pas mourir parce que je trébuche sur le trottoir et que les passants se moquent de moi, mais je ne le vis pas bien et à l'intérieur de moi, c'est un peu mon estime de moi qui meurt à petit feu. Alors, pourquoi ne pas opter pour l'autodérision ? C'est vrai ça, il parait que rire de soi est une véritable thérapie, qui booste en plus la confiance en soi. Sauf que attention, la frontière est ténue entre rire de soi et se moquer de soi.

Quand l'autodérision devient dégradante

Pour bien pratiquer l'autodérision, il faut connaître ses forces et ses faiblesses. Visiblement, mes faiblesses, je les connais. Je sais que je ne suis pas douée pour les maths. Je suis lucide sur ce sujet. De là, à dire que je suis idiote avec mon QI riquiqui, ça va trop loin. Je me rabaisse, je suis méchante envers moi-même et en plus, je mets tout le monde mal à l'aise, ou pire encore, j'invite les autres à dépasser les limites et à me manquer de respect. Eh oui, si moi-même je ne me respecte pas, comment attendre des autres qu'ils ne soient pas blessants. Ma faiblesse en calcul mental est un sujet qui me touche parce qu'il me rappelle ces minutes d'angoisses interminables quand en 6ème, Mme Rigaud m'humiliait devant la classe entière, attendant que je donne la réponse, en un claquement de doigts, à ce foutu 56 x 9, alors que mon cerveau était complètement bloqué et que mon corps s'enfonçait désespérément sous la table. Si je me moque de moi-même sur ce sujet, mon entourage pourra penser que ça va, ils peuvent me vanner là dessus, sauf que non, ce n'est pas le cas, ça me vexe et ça me blesse. En fait, il est important de comprendre que rire de soi ne doit pas être un bouclier, une arme de défense pour empêcher les attaques. Rire de ses bourrelets parce qu'on a peur que quelqu'un d'autre le fasse, c'est être malveillant envers soi-même. Avec l'autodérision, il y a des règles à respecter, on rit de bon cœur et en évitant de blesser son ego ou de fragiliser notre relation avec les autres, on ne rit pas de sujets sensibles, qui nous tiennent à cœur, et on ne rit pas lorsqu'on est en désavantage.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Je n'aime pas mon corps, comment faire la paix avec moi-même ?

Rire avec soi

Tout comme il faut éviter de rire des autres, mais avec les autres, on évitera donc de rire de soi, mais plutôt avec soi. L'autodérision n'est pas simple, mais c'est un formidable outil de sociabilisation qui permet de briser la glace, d'apaiser des tensions et de susciter l'empathie. C'est pourquoi il est intéressant de bien la pratiquer. Et pour se faire, il faut bien se connaître. Savoir identifier ses forces et ses faiblesses, discerner ses limites. En psychothérapie, l'autodérision est souvent utilisée pour apporter de la légèreté et mettre un peu de distance avec ses émotions négatives. La condition sine qua non pour apprendre à rire de soi sans se moquer de soi, c'est de se regarder avec bienveillance. Nous sommes souvent très dures avec nous-même, laissons-nous vraiment tranquilles et acceptons d'être incomplètes, imparfaites, faillibles. C'est en acceptant d'avoir des faiblesses que l'on pourra passer de la susceptibilité au rire. Au lieu d'avoir toujours en nous, cette petite voix qui nous répète à quel point on est nulle, à quel point on pourrait mieux faire, ayons une petite voix qui nous soutient, une petite voix complice et amicale. Et laissons tomber notre fierté (mal placée). Le sentiment de fierté est handicapant au quotidien, c'est lui qui nous empêche de faire preuve d'autodérision et nous rend plus sensible aux critiques des autres. Apprenons donc à nous en détacher!


L'avis de la rédaction - Rire de soi pour prendre confiance en soi

La honte est un sentiment très nocif, qui nous enferme et nous réduit. Apprendre à rire de soi est au contraire très libérateur. C'est une attitude qui permet de prendre du recul, de vivre plus pleinement et en toute confiance. Si en arrivant dans un restaurant, vous cassez un verre en vous installant. Plutôt que de rougir, de faire la tête et de vous recroqueviller sur votre chaise en espérant pouvoir disparaître, riez-en ! C'est une simple maladresse, ce n'est pas grave, riez et souvenez-vous de ce moment comme d'un moment sympathique et non comme un moment honteux. Rire de ses erreurs et de ses maladresses montrent au monde que vous savez qui vous êtes, que vous vous assumez, et ça, c'est de la confiance en soi !


Contacter un coach bien-être

Et pour bien commencer, il faut apprendre à s'aimer, bye, bye auto-dénigrement !

Et aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour lutter contre le blues du dimanche soir

Dimanche - 17h - le blues commence à débarquer. Le week-end est quasiment fini, Il fa...

Lire

Je n'ai pas d'ambition, c'est grave Docteur ?

Déjà à l'école, avoir de bonnes notes, les honneurs et de supers commentaires sur mon...

Lire

Syndrome de Stockholm : pourquoi aime-t-on nos bourreaux ?

Je me suis toujours demandée comment on pouvait avoir de la sympathie pour quelqu’un ...

Lire

Alimentation intuitive, la fin des régimes !

Plus de 15 ans de régimes, de poids qui fait le yoyo, de troubles alimentaires … Je n...

Lire

Les étapes du deuil, un pas après l'autre

Existe-t-il une absence qui fasse plus souffrir ? Il arrive un moment, à un certain â...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi !

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !