Autodérision ou malveillance envers soi-même ? Rire de soi et de bon cœur

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

L'autre jour, on faisait des comptes avec des amis. Entre traumatisme et blocage, il se trouve que j'ai un véritable souci avec le calcul (mental) et ce qui devait arriver, arriva, j'ai fait une énorme erreur sur un calcul simple (pour les autres). Très gênée face aux regards, mi amusés, mi moqueurs de mes amis, je me suis défendue sur un ton léger, avec un injuste "ce qui est sûr, c'est que vous ne m'avez pas choisi pour mon QI !" Aïe ! J'ai visiblement dépassé les limites de l'autodérision. Rire de soi, OK, mais jusqu'où ?

Autodérision ou malveillance envers soi-même ? Rire de soi et de bon cœur
Sommaire :

Jusqu'où peut-on rire de soi ?

Si le ridicule ne tue pas pour moi, il n'en reste pas moins mortel. C'est sûr, je ne vais pas mourir parce que je trébuche sur le trottoir et que les passants se moquent de moi, mais je ne le vis pas bien et à l'intérieur de moi, c'est mon estime de moi qui meurt à petit feu

🤔 Alors, pourquoi ne pas opter pour l'autodérision ? C'est vrai ça, il paraît que rire de soi est une véritable thérapie, qui booste en plus la confiance en soi. Attention, la frontière est ténue entre rire de soi et se moquer de soi.

Quand l'autodérision devient dégradante

Pour bien pratiquer l'autodérision, il faut connaître ses forces et ses faiblesses. Visiblement, mes faiblesses, je les connais. Je sais que je ne suis pas douée pour les maths. Je suis lucide sur ce sujet. De là, à dire que je suis idiote avec mon QI riquiqui, ça va trop loin. Je me rabaisse, je suis méchante envers moi-même et en plus, je mets tout le monde mal à l'aise, ou pire encore, j'invite les autres à dépasser les limites et à me manquer de respect. 

🤨 Eh oui, si moi-même je ne me respecte pas, comment attendre des autres qu'ils ne soient pas blessants. Ma faiblesse en calcul mental est un sujet qui me touche parce qu'il me rappelle ces minutes d'angoisses interminables quand en 6ème, Mme Rigaud m'humiliait devant la classe entière, attendant que je donne la réponse, en un claquement de doigts, à ce foutu 56 x 9, alors que mon cerveau était complètement bloqué et que mon corps s'enfonçait désespérément sous la table. 

👉 Si je me moque de moi-même sur ce sujet, mon entourage pourra penser que ça va, ils peuvent me vanner là-dessus, sauf que non, ce n'est pas le cas, ça me vexe et ça me blesse. En fait, il est important de comprendre que rire de soi ne doit pas être un bouclier, un mécanisme de défense pour empêcher les attaques. Rire de ses bourrelets parce qu'on a peur que quelqu'un d'autre le fasse, c'est être malveillant envers soi-même. Avec l'autodérision, il y a des règles à respecter, on rit de bon cœur et en évitant de blesser son ego ou de fragiliser notre relation avec les autres, on ne rit pas de sujets sensibles, qui nous tiennent à cœur, et on ne rit pas lorsqu'on est en désavantage.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Je n'aime pas mon corps, comment faire la paix avec moi-même ?

Rire avec soi

Tout comme il faut éviter de rire des autres, on évitera de rire de soi, mais plutôt avec soi. L'autodérision n'est pas simple, mais c'est un formidable outil de sociabilisation qui permet de briser la glace, d'apaiser des tensions et de susciter l'empathie. C'est pourquoi il est intéressant de bien la pratiquer. Et pour ce faire, il faut bien se connaître. Savoir identifier ses forces et ses faiblesses, discerner ses limites. En psychothérapie, l'autodérision est souvent utilisée pour apporter de la légèreté et mettre un peu de distance avec ses émotions négatives

La condition sine qua non pour apprendre à rire de soi sans se moquer de soi, c'est de se regarder avec bienveillance. Nous sommes souvent très dures avec nous-même, laissons-nous vraiment tranquilles et acceptons d'être incomplètes, imparfaites, faillibles. C'est en acceptant d'avoir des faiblesses que l'on pourra passer de la susceptibilité au rire. Au lieu d'avoir toujours en nous, cette petite voix qui nous répète à quel point on est nulle, à quel point on pourrait mieux faire, ayons une petite voix qui nous soutient, une petite voix complice et amicale

Laissons tomber notre fierté (mal placée). Le sentiment de fierté est handicapant au quotidien, c'est lui qui nous empêche de faire preuve d'autodérision et nous rend plus sensible aux critiques des autres. Apprenons donc à nous en détacher !

L'avis de la rédaction : rire de soi pour prendre confiance en soi

La honte est un sentiment très nocif, qui nous enferme et nous réduit. Apprendre à rire de soi est au contraire très libérateur. C'est une attitude qui permet de prendre du recul, de vivre plus pleinement et en toute confiance. Si en arrivant dans un restaurant, vous cassez un verre en vous installant. Plutôt que de rougir, de faire la tête et de vous recroqueviller sur votre chaise en espérant pouvoir disparaître, riez-en ! C'est une simple maladresse, ce n'est pas grave, riez et souvenez-vous de ce moment comme d'un moment sympathique et non comme un moment honteux. Rire de ses erreurs et de ses maladresses montre au monde que vous savez qui vous êtes, que vous vous assumez, et ça, c'est de la confiance en soi ! Si le regard des autres vous fait souffrir, que vous avez honte, que vous vous sentez mal ou que vous pensez vous maltraiter verbalement avec une autodérision trop forte, prenez rendez-vous avec un psychologue afin d'en parler. Au fil des séances, vous apprendrez à mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vous épanouir.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Et pour bien commencer, il faut apprendre à s'aimer, bye, bye auto-dénigrement !

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici