Les 10 phrases à ne surtout pas dire en couple, chut, on se tait !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Des bourdes, on en fait tous et toutes lorsqu’on est en couple. Parfois, les mots dépassent la pensée et bingo, c’est la dispute. Alors, il faut apprendre. Apprendre à repérer les phrases que l’on prononce trop vite, mais qui peuvent déclencher des tensions, voire une engueulade. Voici donc les 10 phrases à ne surtout pas dire en couple ! Chut, on se tait !

Les 10 phrases à ne surtout pas dire en couple, chut, on se tait !

10 phrases à ne surtout pas dire en couple

C’est en tombant sur le livre Les phrases interdites si vous voulez rester en couple de Gilles et Pascale Legardinier, que j’ai eu envie de faire cet article. En effet, pour rester heureux en couple, il faut prendre du recul et faire attention à son comportement

On sait combien la communication positive dans un couple est essentielle, mais qu’elle peut être fragile. C’est pourquoi j’ai eu envie de partager les phrases qui me semblent pertinentes, afin de ne plus commettre d’erreurs et de précipiter son couple vers sa fin 💔. 

À noter 

J’ai volontairement exclu la fameuse phrase “il faut qu’on parle”. Elle est généralement perçue très négativement, car associée à une rupture brutale, mais je pense qu’au contraire, il faut la démystifier et apprendre à parler. La communication, c’est le ciment du couple 💪 !

1. “C’est ton problème, tu te débrouilles”

Lorsqu’on est en couple, on est unie à une autre personne par des sentiments. On s’engage donc et plus important encore, on se soutient émotionnellement. Pas question de laisser l’autre avec ses problèmes, si on tient à la personne, on s’investit 🥰. Si son conjoint ou sa conjointe rencontre souvent des problèmes, voire tout le temps, il faut se demander ce qui est dysfonctionnel dans son comportement. Bref, on creuse, mais on ne lance pas cette phase, car sinon ça prouve juste qu’on n’en a rien à faire de l’autre 👎. 

2. "Je te jure que si tu fais ça…"

Les menaces ne sont jamais une solution, jamais. C’est juste digne d’un comportement toxique et de phrases d’un manipulateur (ou manipulatrice) ! En plus, ça ne fera qu’empirer la situation, puisque l’autre va se sentir agressé (à juste titre). Au contraire, si notre partenaire a un comportement qui ne nous convient pas pour différentes raisons, légitimes ou non, on en parle ! Ainsi, on utilise la communication non violente pour trouver un terrain d’entente et apaiser les choses ⚖️. 

3. “Y'a rien !”

Parfois, il y a des émotions qui coincent, voire un sentiment de rancoeur qui pointe le bout de son nez. Notre partenaire peut le sentir et s’il nous demande “qu’est-ce qui ne va pas ?”, on doit absolument éviter de répondre “y’a rien”. Parce que, au contraire, y’a tout. Tout un tas d’émotions et de contrariétés, qui peuvent ne pas être liées au couple d’ailleurs ! Mais l’important, c’est de s’ouvrir et d’en parler. Oui, je sais, ce n’est jamais simple de verbaliser une émotion, mais il faut apprendre à le faire si on veut que notre couple marche 🤗 ! 

4. "Pourquoi tu souris ?"

Lorsqu’on est en couple, on a toujours une petite inquiétude, celle que l’autre puisse être épanoui·e sans nous. Alors quand on surprend son/sa partenaire, sourire aux lèvres, sans que l’on sache pourquoi, l’anxiété arrive 😅. Si en plus, cela se produit alors que notre moitié a son téléphone entre les mains, c’est encore pire ! C’est le festival et on se fait tout à un tas de films en se disant que l’autre nous trompe 🤯. Il faut à tout prix repousser ce type de pensée et se dire que chacun a le droit d’avoir son jardin secret. Si on n’arrive pas à résister et qu’on pose la question, on essaie de se réjouir pour le bonheur de l’autre

👋 Cet article pourrait vous plaire : Infidélité : faut-il sauver son couple ou se sauver soi ?

5. “T'es comme ta mère”

Outch, alors celle-là, elle fait mal 😫. On sait pertinemment que cette phrase n’est pas un éloge de notre belle-mère. Au contraire, on fait comprendre à notre moitié qu’il ou elle a les défauts que l’on déteste chez belle-maman. Sauf que ce type de comparaison ne sert à rien, à part à faire remonter tous les conflits familiaux. Notre cher·e et tendre n’est pas le portrait de sa mère, chaque personne est entière. Alors certes, l’éducation ne s’oublie pas et même si cette phrase est proche de la vérité, on ne l’a dit pas, car ça ne fera pas avancer les choses

👋 Cet article pourrait vous plaire : Les phrases assassines de belle-maman

6. "T’as pas un peu pris ?"

Cette phrase reflète juste une chose : une grossophobie intériorisée. Faire des remarques sur le poids d’une personne est indélicat, d’autant plus lorsque c’est la personne qui partage notre vie. Pourquoi ? Parce qu’on associe désirabilité et poid🤨. Le poids de forme de chacun varie en fonction de tout un tas de paramètre, sans compter qu’il peut y avoir une dépression ou une autre maladie derrière cela. Si on s’inquiète de cela, on en parle, sans passer par le prisme du poids. Si c’est juste parce que ça ne nous convient pas, on se remet en question sur notre rapport au corps. Y’a pas que le physique qui compte 😅 ! 

7. “Tu te souviens du jour où…”

…on s’est rencontré, où on s’est embrassé pour la première fois, où on est tombé amoureux, etc. 

Généralement, on pose cette question, car on est dans la nostalgie. On a envie de se remémorer ce bon souvenir, mais on n’a pas les mêmes émotions au même moment. Quand on pense à ça, notre partenaire peut penser aux impôts à payer ! Pire encore, on peut avoir la terrible réponse laconique du “non, je m’en souviens pas”. Et là, c’est le drame 💥. Ça fait mal à l’ego et on se dit que l’autre n’accorde pas autant d’importance au couple. Alors c’est parfois vrai, ça peut être un bon red flags, mais dans ce cas-là, il faudra tout remettre en question. Est-on vraiment prêt·e à le faire ? C’est ça qu’il faut se demander 😟. 

8. “Tu n’en es pas capable”

Douter de l’autre, c’est extrêmement blessant. En plus de cela, ça peut être un reproche déguisé et une source de frustration. Que ce soit pour poser une nouvelle étagère ou changer de job, on s’abstient de dire ce genre de phrases. C’est à l’autre d’évaluer ses capacités de réussite et on n’a pas à être aussi toxique. D'ailleurs, diminuer l’autre, c’est une forme de violence psychologique, qui peut en plus, faire prendre des risques inutiles 🙃. 

9. “Tu n’avais qu’à me demander”

Coucou, c’est la charge mentale qui frappe 😫 ! Le plus souvent, ce genre de phrase est prononcé par un homme, car dans le couple hétérosexuel, c’est souvent la femme qui gère tout à la maison. Je m’adresse donc directement aux messieurs, au lieu de dire ce genre de phrases, qui prouvent qu’il n’y a aucun investissement de votre part, allez au-devant des choses. Prenez conscience de la tache, de la responsabilité ou du problème et ne laissez pas votre conjointe tout porter 😬. C’est ainsi qu’on répartit la charge mentale dans le couple, quand chacun porte équitablement sa part. 

10. "Quelle partie de moi tu préfères ?"

Encore une fois, ce genre de phrase signifie qu’on se focalise un peu trop sur le physique. En plus, on doit se demander si on a envie que notre partenaire nous dise ce que l’on a envie d’entendre ou si on veut qu’il soit vraiment sincère 🥴. Dans les deux cas, cette phrase montre qu’on a un manque de confiance en soi et que l’on a absolument besoin de savoir ce qui plaît chez nous. On évite d’aller à la pêche au compliment, on les prend quand ils se montrent 😉 ! 

👋 Cet article pourrait vous plaire : Les plus beaux compliments à faire à une personne qu'on aime

L'avis de la rédaction : les mots ont un pouvoir 

Les mots ne sont pas neutres, ils peuvent faire sourire comme ils peuvent profondément blesser et ouvrir une brèche dans un couple. Certes, il peut arriver que les mots dépassent nos pensées, personne n'est parfait mais il est important de se questionner et se remettre en question. Une communication claire et saine est la base d'un couple, alors soyez attentif... Si vous rencontrez des problèmes dans votre couple, que certaines paroles vous blessent ou que la communication se fait mal, nhésitez pas à prendre rendez-vous avec l'un de nos psychologues pour faire le point.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube