Les 6 secrets des couples qui sont heureux : je vous dis tout !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Avant, lorsque j’entendais des couples dire “tout va bien chez nous, on est super heureux ensemble”, je ne comprenais pas. Comment diable pouvaient-ils être heureux, genre tout le temps ?! Moi qui avais toujours eu des relations de couple compliquées, je pensais que c’était impossible. Sauf que j’ai fait LA rencontre qui a tout changé et désormais, je fais partie de ces couples (un peu énervants, je vous l’accorde). Après réflexion, je dirais qu’il y a 6 secrets à connaître pour être heureuse en couple. Quels sont-ils ? Je vous explique tout !

Les 6 secrets des couples qui sont heureux : je vous dis tout !

Les 6 secrets des couples qui sont heureux

Apaisée. Bienveillante. Calme. Heureuse.

Ce sont les mots que j’associe à ma relation amoureuse actuelle. Je n’aurais jamais cru pouvoir dire de tels adjectifs un jour, parce que j’ai longtemps été dans des relations toxiques 💔. C’était bien loin de mes rêveries d’adolescentes où j’avais l’impression d’attendre le Prince Charmant. 

Actuellement, je ne prétends pas avoir rencontré l’homme parfait, tout comme il ne dit pas avoir rencontré la femme parfaite. La perfection, ça n’existe pas, alors il faut apprendre à composer avec l’autre 💁‍♀️. Voici donc les secrets à avoir en tête pour qu’une relation se passe bien.

1. Avoir confiance en soi

“Mais ça n’a rien à voir !” allez-vous crier 😬.

Une chose que j’ai comprise, c’est que pour aimer correctement l’autre, il fallait commencer par s’aimer soi, dans un premier temps. Oui, comment donner de l’affection à une autre personne, si on n’est pas capable de voir la valeur que l’on a ? Si on manque d’estime, cela sera le meilleur moyen de développer une dépendance affective. Résultat ? Il y a un déséquilibre dans le couple et cela finit par créer des tensions et ça peut entraîner tout un tas de conséquences comme de la jalousie.

📌
Une chose qui peut aider à comprendre notre mode de fonctionnement dans le couple, c’est de connaitre son style d’attachement amoureux. Pour ma part, j’ai appris à passer d’un attachement “préoccupé” à “sécure”, ce qui m’aide à avoir une relation apaisée 🤗.

2. Trouver une personne digne de notre amour

Ai-je pris un peu trop la confiance ? N’est-ce pas trop présomptueux ? Eh bah après avoir été en couple avec un pervers narcissique, je peux vous dire que non. 

Il est crucial de se mettre en couple avec une personne bienveillance et respectueuse, cela fait toute la différence. En rencontrant l’homme avec lequel je suis maintenant, j’avais une liste mentale de tous les red flags qui devaient me faire fuir. Heureusement, aucun drapeau rouge ne s’est hissé à l’horizon, j’ai donc foncé après avoir constaté que tous les feux étaient au vert. Auparavant, je ne prenais pas autant de recul et j’étais moins sélective. Cela va de pair avec la confiance en soi, il ne faut pas se mettre en couple si la personne n’est pas digne de notre amour.

🤫 Un petit secret en plus : pour qu’un couple marche, il faut veiller à ce que les deux personnes aient une bonne intelligence émotionnelle.

3. Parler le même langage de l’amour

“On ne se comprend pas !”. Si c’est quelque chose que vous vous êtes déjà dites, c’est peut-être parce que vous ne parlez pas le même langage de l’amour avec votre moitié. C’est Gary Chapman qui en a parlé le premier, à travers son livre portant le même titre. Il en existerait 5, ce qui permettrait de mieux comprendre le fonctionnement de l’autre et de voir s’il y a une bonne compatibilité entre deux personnes.

Et même au-delà de ça, je dirais qu’il faut parler le même langage tout court. C'est-à-dire, avoir les mêmes valeurs et être sur la même longueur d’ondes. Tout est beaucoup plus fluide quand on est en couple avec une personne que l’on comprend profondément.

⚠️
Attention, je ne dis pas que si on n'a aucun point commun, c'est fichu. Non, on peut avoir des goûts différents, mais pourtant de se rejoindre sur des valeurs communes !

4. Mettre la communication au centre

Avant, j’étais plutôt dans la team “bouderies incessantes” sans dire ce qui n’allait pas 😅. Bon, il faut dire qu’après une énième pique envoyée à la figure, je n’avais plus très envie d’être conciliante. Mais en dehors de ce schéma toxique, il est crucial de COMMUNIQUER. Je pense que c’est le plus gros secret à retenir.

Une chose ne nous a pas plu ? On le dit calmement à son partenaire, en exprimant ses émotions. Ce sont les bases de la communication non violente et de désamorcer un conflit. S’il y a un profond désaccord, il ne faut pas se laisser envahir par la colère et prendre de la distance. À partir du moment où les émotions sont apaisées, il sera possible d’entamer le dialogue.  

👋 Besoin d’approfondir le sujet ? Consultez notre article à propos de la communication positive dans le couple !

5. Avoir une vraie complicité

J’ai commencé ma relation actuelle en étant amie avec la personne, ce qui ne m’était jamais arrivé auparavant ! Cette amitié est le ciment de notre relation, car nous pouvons tout nous dire et parler sains crainte.

Alors évidemment, je ne dis pas qu’il faut être amie AVANT d’être avec la personne. L’amour ne va pas sans l’amitié, elle est toujours cachée là, quelque part, ce qui permet d’accéder à une chose essentielle pour être heureux en couple : la complicité. Maintenant, je comprends tous ces couples qui déclarent : je suis marié·e à mon/ma meilleur·e ami·e 👏.

6. Laisser de l’espace à l’autre

Une chose est sûre, pour que le couple dure, il faut que chacun ait son jardin secret. On doit garder à l'esprit que l'autre n'est pas un prolongement de nous, mais bien une personne séparée, avec ses propres idées, sentiments et expériences, comme l'explique le thérapeute de couple, Harville Hendrix. 

Certes, cela ne fait pas 20 ans que je suis avec mon conjoint, mais nous sommes quand même à plusieurs années de relation et une vie commune. Afin d’éviter de se lasser ou que la présence de l’autre nous agace, on sait que l’on doit avoir des moments à nous, rien que pour nous, en solo. Par exemple, pour nous, cela passe par le fait de faire une activité que l’on aime bien ou de voir nos amis respectifs en solo. Être tout le temps ensemble est étouffant et ça consomme bien plus vite la relation. Après tout, on a toute la vie pour la partager avec l’être aimé, alors autant prendre du temps aussi pour soi 😁 !

L'avis de la rédaction - Un équilibre à trouver

Vous savez désormais quels sont les secrets des couples heureux ! Il est toujours délicat de trouver l'équilibre, surtout lorsqu'on a vécu des relations dysfonctionnelles par le passé. Ils peuvent laisser une trace et des croyances limitantes qui peuvent nous affecter. Il faut savoir prendre du recul sur ses émotions et son comportement, tout en ne s'effaçant pas trop. Autrement dit, on reconnaît ses tords, on pardonne, mais on ne se renie pas. Si vous sentez que c'est encore flou pour vous ou que vous rencontrez encore trop de difficultés dans votre relation, n'hésitez pas à consulter un thérapeute. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : Livre "Le couple, mode d'emploi Paperback" de Harville Hendrix et Helen Lakelly Hunt // "Les langages de l'Amour" de Gary D. Chapman

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne suis pas très famille, est-ce ok ? Suis-je une horrible personne ?

Je n’habite pas très loin de chez mes parents et pourtant je ne les vois pas si souvent. Idem pour mes beaux-parents et quelques-uns de mes oncles et tantes. Nous nous entendons bien et je crois pouvoir dire qu’en cas de besoin, nous serions là les uns pour les autres. C’est simplement que je ne ressens pas le besoin de passer du temps régulièrement avec eux. Cela fait-il de moi quelqu’un de pas « très famille » ? Ou même pire, une mauvaise personne ?! Parlons-en.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube