Psychologie inversée, mais pourquoi dire ou faire le contraire de ce que l'on pense ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Dire ce que l'on pense, c'est bien, mais c'est d'une efficacité toute relative. Être honnête ne permet pas toujours d'obtenir ce que l'on veut, alors qu'en misant sur l'esprit de contradiction de presque tout le monde, c'est plus facile. C'est ce qu'on appelle la psychologie inversée : dire le contraire de ce que l'on pense pour que notre interlocuteur finisse par faire exactement ce qu'on veut. De la manipulation ? Oui... un peu...

Psychologie inversée, mais pourquoi dire ou faire le contraire de ce que l'on pense ?
Sommaire : 

La psychologie inversée : vous n'avez pas envie de savoir ce que c'est

Connaissez-vous la réactance ? 🤔 Eh bien moi non plus ! En tout cas, pas avant de m'être penchée sur le sujet de la psychologie inversée. La réactance est un mécanisme de défense psychologique que nous possédons tous. Nous mettons en œuvre cette réactance lorsque nous sentons notre liberté menacée et que nous tentons de la maintenir. Pour faire simple, plus je me sens poussée voire contrainte à faire ou à croire quelque chose, et plus j'ai envie de faire ou de croire l'inverse pour préserver ma liberté. Et c'est là, exactement là, que la psychologie inversée devient intéressante et surtout efficace. On se dit : impossible de convaincre quelqu'un de faire quelque chose qu'il ne veut pas faire ? Avec la psychologie inversée, c'est possible.

🎯 Le but : essayer de faire faire quelque chose à quelqu'un en lui disant le contraire de ce que l'on pense, afin de l'amener finalement à faire exactement ce que l'on veut, sans qu'il se sente forcé ou influencé.

Tordre l'esprit de contradiction

La psychologie inversée peut s'avérer très utile face à quelqu'un qui ne supporte pas les contraintes. En demandant l'inverse de ce que l'on souhaite réellement obtenir, par esprit de contradiction, notre interlocuteur va faire l'inverse et on atteint notre but.
La curiosité joue aussi un rôle prépondérant en psychologie inversée. Il faut donner envie à son interlocuteur, l'intriguer voire lui donner le goût de la transgression.

Une fois que l'on a compris le principe, on est un peu tenté de l'utiliser partout et avec tout le monde :

  • Pour éduquer ses enfants : "non mon petit loup, tu ne peux pas manger de légumes ce soir, les légumes, c'est réservé aux adultes. En plus, vois-tu, ces carottes viennent d’un endroit tout particulier, un peu magique…" (On évitera tout de même de manipuler ses enfants, mais on n'est pas tous les jours des parents parfaits, hein !)
  • Pour convaincre un conjoint, un ami, un coloc... : "Oh oui, on pourrait aller à la fête de Simone ce soir, ça fait super longtemps que je n'ai pas mangé des feuilletés à la saucisse. Et puis finalement ses goûts musicaux on s'y fait rapidement et son vieux canapé, il n'est pas si inconfortable que ça." Bref, on peut être plus subtile, mais l'idée est là.
  • Pour vendre : Oui, le marketing adore la psychologie inversée, notamment pour titiller notre curiosité. Il suffit que le bandeau d'un livre indique : "à ne pas mettre entre toutes les mains" pour que je me jette sur la quatrième de couverture (rassurez-moi, vous faites ça, vous aussi ?)
  • En psychothérapie : En effet, on peut aussi se servir de la psychologie inversée dans le cadre d'une psychothérapie. Pour faire comprendre à une personne qu'une situation ou qu'un comportement est nocif, non pas en le poussant à changer, mais en lui disant qu'il a raison de ne rien changer, tout en évoquant subtilement les conséquences négatives d'un non-changement.

Déesse de la manipulation, bonjour ?

Loki, maître de la manipulation et de la tromperie psychologie inversée

Loki, maître de la manipulation et de la tromperie, connais lui aussi très bien le concept de psychologie inversée.

Alors oui, la psychologie inversée est une technique de manipulation et en plus, elle paraît simple, on serait donc tenté d'en abuser. Et pourquoi pas en amour ? C'est vrai ça, on pourrait utiliser la psychologie inversée pour séduire, pour reconquérir un ex ou encore pour échapper à la routine en couple (quoiqu'on puisse aimer la routine en couple).

Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis

Voilà un bon exemple de psychologie inversée en amour. Alterner les phases d'intérêt et d'indifférence pour que l'autre ne se sente pas totalement en sécurité et ressente ainsi le manque, l'absence et reprenne contact.👉Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis, jeu dangereux !

Cependant, si vous voulez mon point de vue, limitez-vous quand vous associez amour et psychologie inversée. Si une histoire est finie, ne commence jamais ou tarde à se mettre en place, c'est sans doute qu'il y a des raisons sous-jacentes sur lesquelles vous devez vous questionner. Manipuler l'autre ne vous apportera jamais le bonheur à long terme. En amour, il est préférable d'être honnête et de communiquer. 👩🏾‍❤️‍👩🏼

>>> Le sujet est on ne peut plus intéressant : Le pouvoir de la communication positive dans le couple : Je t'aime etc.

Psychologie inversée : attention aux dégâts 💥

Quoi de mieux pour des relations saines et apaisées que la manipulation ? Évidemment, non ! Je le répète, la psychologie inversée est une technique de manipulation, à ce titre, il vaut mieux l'utiliser avec parcimonie et pour des choses qui ne sont pas très importantes, parce qu'elle biaise la relation. Une personne que vous manipulez peut s'en rendre compte et se sentir trahie, ne plus vous faire confiance et vous tourner le dos. Il en va de même avec les enfants. Je pense fermement que la manipulation ne devrait pas être une technique d'éducation. Manipuler son enfant pour parvenir à ses fins, c'est renoncer à énoncer clairement les règles afin d'éviter le conflit et lui laisser penser qu'il peut faire ce qu'il veut.

La psychologie inversée, c’est avant tout une solution de secours pour des situations où les enjeux ne sont pas très importants : une sortie, un achat, etc. L'utiliser comme un moyen de communication ferait de nous une personne toxique ou un pervers narcissique, et personne n'a envie de ça.

L'avis de la rédaction : besoin de manipulation = remise en question

On l'a compris, la psychologie inversée est une technique de manipulation. Si elle peut s'avérer utile dans certaines situations qui portent peu à conséquences, vouloir la pratiquer devrait avant tout vous pousser à vous remettre en question. Chercher, par quelques moyens que ce soit, à manipuler notre entourage peut indiquer que vous doutez de vos capacités, que vous craignez d'être perçue à jour ou encore que vous négligez vos besoins. Si vous sentez que vous avez besoin de recourir à la psychologie inversée pour vous faire entendre, il serait sans doute bénéfique de travailler sur ce sujet avec un thérapeute qui pourra vous aider à reprendre confiance en vous.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Et pour finir en beauté : Chantage affectif : stop à la manipulation, ne vous laissez plus faire !

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici