Pourquoi l’interdit nous attire ? Ne lisez pas cet article !

C’est inscrit dans nos gènes, nous éprouvons le besoin irrésistible de découvrir l’inconnu. Interdictions et obligations se révèlent être une souffrance pour l’homme car elles entachent sa liberté. Aussi les interdits exacerbent notre curiosité et la soif d’outrepasser nos limites. Braver les interdits revient à assouvir notre besoin fondamental de conquête de notre liberté.

- Article pleinement autorisé pour votre bien-être. -

Au même titre que les textes religieux ou même les contes pour enfants, réglementations sociales et législations recensent les interdits qui régissent nos vies, les règles du « bien vivre ensemble » : « Tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne commettras pas d’adultère etc… » La survie de l’homme dépend d’un minimum d’ordre.

les interdits de protection

⛔ Ils sont là pour éviter une mise en danger alors que l’enfant n’a pas la capacité d’évaluer la menace. Ex : « ne touche pas au four » : le danger invisible. Puis au fur et à mesure que l’enfant grandit, ces interdits diminuent ou évoluent selon la capacité de l’enfant à appréhender le danger et ainsi à se protéger tout seul. Et c’est donc avec cette capacité de réflexion, de prise de décision, que découle la liberté d’action face à l’interdit.

les interdits de socialisation : la civilité

⛔ Ils permettent à l’enfant de faire la distinction entre lui et les autres et permet à tout un chacun d’établir des relations saines avec autrui. Il faut donc « aménager » notre liberté au moyen d’interdits. Si nous vivons dans une société régie par les limites morales et sociales, nous avons toute la liberté de choisir et de contrôler la situation pour juger à quel moment il y a un abus, à quel moment la liberté est en danger. Pensons à tous les acteurs d’hier et d’aujourd’hui qui luttent, parfois au péril de leur vie, contre les injustices et les dictatures. La liberté se trouve dans nos décisions et à notre capacité de jauger la légitimité d’un interdit.

Franchir les interdits : insatiable recherche d’autonomie

Outrepasser un interdit nous procure un plaisir coupable. Nous sommes alors conscients du « risque » lié à notre acte mais en contrepartie nous aimons la sensation de nous sentir maître de la situation et autonome dans notre appréciation, notre gestion du danger.

Reprenons le cas d’Adam et Eve : le fruit défendu n’était pas issu d’un arbre maléfique mais de l’arbre de la science. On peut donc se demander si l’interdit était bien justifié. Quid de l’histoire de Barbe Bleue ? Ne fait-elle pas l’éloge de l’autonomie ? Car si dans ce conte la femme curieuse doit mourir, braver l’interdit permet à la femme de Barbe Bleue d’être sauvée.

Les interdits qui agissent comme des aimants

  • 🤩 L’attirance : nous trouvons très attirantes les personnes qui semblent inaccessibles car nous les percevons comme des dangers contrôlables. A contrario quand l’approche est facile, alors l’intérêt pour cette personne diminue considérablement.
  • 🤩 L’infidélité : Même fonctionnement ! Pour certains l’idée d’outrepasser les règles du couple fidèle peut se révéler être la pire des tentations. Là encore tout est une question de vouloir se sentir maître de ses décisions.
  • 🤩 Les régimes alimentaires : Pour toute personne au régime, devoir se priver d’un aliment sera la pire des tortures rendant cet aliment encore plus alléchant.

Notre attirance pour l’interdit peut-elle se contrôler ?

Le premier pas est d’avoir conscience que cette attirance pour l’interdit est purement mécanique. Il faut donc prendre les rennes de cette pulsion et garder en tête que personne n’aime que l’on entrave sa liberté. De fait comme le dit la citation, pour la paix des relations sociales, ayons toujours en tête que « La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres ». La communication est également un précieux allié quand par exemple il s’agit de négocier les limites qui vous sont imposées.

Motivez vos raisons et essayer de trouver un consensus en toute intelligence. Avec un proche, n’hésitez pas à y mettre les formes. Au lieu de vous braquer, de vous offusquer voir de vous fâcher, essayez de trouver un ton conciliateur, évoquez votre ressenti profond dans votre argumentaire pour tenter d’ouvrir un dialogue constructif. 

Et inversement… Vous voulez plaire à quelqu’un ? Ne vous livrez pas à lui sur un plateau. Faites durer le suspens, faites vous distant(e), feignez l’indifférence ou le mystère. Vous vous rendrez ainsi difficile à conquérir, et aurez alors toutes les chances de susciter son intérêt.

L’éducation des enfants et adolescents

Poser des interdictions aux enfants et adolescents, nous l’avons vu plus haut, contribue à leur éducation, et à leur protection. Mais bien évidemment l’interdit boostant leur imagination et curiosité déjà très fertiles, le risque de brûlure face à l’interdiction de toucher au four est une évidence. « Que se passera-t-il si je touche au four ? » Alors il est important d’apporter tout de suite des éléments qui aideront les plus jeunes à comprendre, à estimer le danger et à réfléchir à la situation en toutes connaissance de cause.

Vous pouvez par exemple expliquer le danger. Ex : Un four est très chaud, on peut se faire très très mal et allez à l’hôpital. Et dans certains cas proposer une alternative plutôt que d’interdire catégoriquement. Ex.  Tu ne peux pas sortir dans la rue avec tes amis jusqu’à minuit, car vous pouvez y faire de mauvaises rencontres, mais tu peux inviter tes amis à la maison sans problème.

Les régimes alimentaires : l’interdiction drastique des aliments plaisirs sera un frein au succès et à la longévité de votre diète. Il en découlera frustration, entorse au régime avec crise de boulimie dans la plupart des cas, et en bonus un fort sentiment de culpabilité. Les diététiciens l’ont bien compris, un régime qui fonctionne est un régime sans privation totale.


L’avis d’Emilie : ayez l’esprit libre !

Si vous avez la fibre artistique pourquoi ne pas transformer certains interdits en une formidable source d’inspiration ? L’imagination n’a pas de limite, et les œuvres qui en découlent peuvent transmettre de puissants messages !
Si vos pulsions vers l’interdit sont très fortes et que vous ne parvenez pas à les contrôler n’hésitez pas à faire appel à un thérapeute qui saura vous aider à comprendre l’origine et à tempérer vos impulsions.

Contacter un thérapeute


Vous aimerez aussi ces articles : 

Article proposé par
Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour vaincre définitivement sa timidité 💪

L'idée de parler en public, ou d'aborder des inconnus me fait perdre tous mes moyens....

Lire

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné ...

Lire

Journal de gratitude : mode d’emploi pour bien le tenir

Plus efficace qu’une tisane devant une série, mon journal de gratitude me rend heureu...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici